mardi 30 novembre 2010

La Zone euro dans tous ses états...

On le sait dorénavant : la Zone euro est aux mains des spéculateurs. Du coup, la crise des monnaies n'est pas terminée comme le stipule cet article de France Soir. La difficulté est d'enrayer la contagion, voulue par les spéculateurs, qui s'attaquent maintenant au Portugal et à l'Espagne. "L'inquiétude est contagieuse. Les Etats ne sont pas différents des ménages. Confiants, ils financent l'avenir en empruntant et comptent sur la croissance économique pour rembourser. Quand la croissance manque, la confiance s'en va". Le quotidien France Soir tente de faire le point sur ce qui s'est passé et sur ce qui risque de se passer demain en répondant à des questions simples, pleines de bon sens et intéressant chacun d'entre nous. Pourquoi ce jeu de dominos ? Pourquoi refuser l'aide avant de l'accepter ? Pourquoi l'euro baisse t-il ? Quel est le prix de la défiance ? Pourquoi est-ce la curée ? Qui sont les "investisseurs" ? Comment agissent les spéculateurs ? Pourquoi la Suisse ne sera jamais attaquée ? A quoi servent le Fonds européen et le FMI ? Un pays peut-il faire faillite ? Autant d'interrogations simples qui devraient toutes nous interpeller pour mieux appréhender le futur qui se dessine sous nos yeux...
Lire La Suite... RésuméBlogger

La mauvaise surprise des impôts...

"Prenez le statut d'auto-entrepreneur" nous disaient-ils, "tout sera plus simple et vous ne payerez des impôts que si vous faites du chiffre d'affaires". Bref un statut idéal pour les gens qui désirent créer leur propre entreprise. Malheureusement c'était trop beau comme le souligne ce papier publié par Challenges. Une taxe censée remplacer la taxe professionnelle vient de frapper toutes les entreprises y compris celles qui n'ont pas fait de chiffre d'affaires. Cette taxe a été dénommée : cotisation foncière des entreprises. Calculée à partir de la valeur locative des locaux professionnels, elle peut varier de 200 à 2.000 euros. "Un auto-entrepreneur a ainsi eu la surprise de se voir réclamer 550 euros, sans avoir encaissé un euro". Bref, la France dans toute sa splendeur : on supprime la taxe professionnelle à grand renfort de communication tout en la remplaçant en catimini par une taxe plus élevée et plus injuste. De quoi condamner l'initiative d'entreprendre dans notre pays...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Envolée des taux d'intérêts...

Hallucinant ! Les taux d'intérêts sont en plein boom. Le second impact de la crise européenne est encore plus violent que le premier. Au point que les taux d'intérêts battent record sur record comme nous le montre quotidiennement le site Bloomberg. Pendant que la dette appuie de tout son poids sur les déficits, les dirigeants européens se déchirent et les peuples enragent. Prenons l'exemple du Portugal, l'emprunt à 10 ans doit être assorti d'un taux fixé à 7,03%. Pour l'Irlande, c'est encore plus haut puisque le taux d'intérêt est fixé à 9,28%. Enfin, l'Italie a vu elle aussi ses taux s'envoler : 4,76% pour le bon du trésor à 10 ans. Autant dire que si cela continue comme ça, les salles de marchés risquent de sévèrement morfler...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Pour les siècles du Siècle...

La démocratie est un concept en danger quand les élites commencent à se réunir en secret. Au niveau mondial, on a déjà le groupe Bilderberg qui se réunit en secret une fois par an. En France, il y a le Siècle. C'est quoi le Siècle ? Selon Wikipedia, c'est une espèce de club composé de membres de la classe dirigeante française. Il est composé de près de 600 membres et de 200 personnes en attente de cooptation appartenant à l'élite de la politique, des affaires et des médias. Malheureusement, la nomenklatura préfère vivre cachée. Ce qui a le don d'agacer pas mal de citoyens comme en témoigne cette manifestation ayant eu lieu ces deux derniers mois en protestation contre cette collusion. Ce sont les sites Mediapart et Politis qui témoignent de ces dîners en ville fort bien gardés. "S'attaquer au Siècle, c'est s'en prendre au comité central de l'élite, là où s'agglomèrent les quelques centaines de ci-devant de la République. Rois de l'économie et de la finance, princes de la haute administration, seigneurs de la politique (de droite et de gauche), barons des médias et de l'édition, chevaliers de l'intellectuelle courbette, vassaux du syndicalisme,...ils sont 550 environ, et quelques 200 stagiaires, à avoir l'insigne privilège d'être invités à banqueter tous les quatrième mercredi du mois". C'est pendant ces dîners entre gens bien pensants que se discutent les réformes libérales qui seront votées par les "représentants du peuple" et soutenues par les "médias de connivence". Bref, ces gens "gouvernent" en dehors de tout contre-pouvoir. Vous avez prononcé le mot démocratie ?


Le Siècle // rdv 01 // A) le défilé
envoyé par savage147. - L'info video en direct.

pas vu pas pris (doc interdit)
envoyé par elsaesser. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Nationalisée d'office...

C'est la fuite en avant en Irlande. Le pays est désormais mis sous tutelle de l'Union Européenne comme en témoigne ce papier publié par le Telegraph de Londres. On y append que la Bank Of Ireland a tout simplement été nationalisée sur injonction des autorités européennes. "The European Union is to announce the effective nationalisation of Bank of Ireland within the next 48 hours after a weekend of crisis meetings between finance ministers and angry public demonstrations across Europe". Au point que Jack O'Connor, le président du congrès des syndicats irlandais a déclaré que le pays avait été mis à genoux par le gouvernement et par les banques.
Lire La Suite... RésuméBlogger

lundi 29 novembre 2010

Les USA tombent dans le fascisme...

C'est la conclusion de la thèse défendue par la journaliste Naomi Wolf. Qui est cette charmante jeune femme ? Comme le souligne Wikipedia, Naomi Wolf est auteur et consultante politique. C'est l'une des représentantes de la troisième vague féministe et des politiques progressistes. Reconnue au niveau mondial suite à l'écriture de son essai "The End of America : A Letter of Warning to a Young Patriot", c'est l'une des premières journalistes à mettre en garde la société contre les dérives fascistes de son pays de naissance. A la suite de la publication de ce livre est sorti un documentaire titré : "The End of America". Toujours est-il qu'elle dénonce l'Amérique fasciste en dix mesures comme le souligne ce papier publié par le site Quantum Future. Elle résume l'état policier mis en place aux USA par : invoquer un ennemi interne et externe terrifiant, créer un goulag, développer une caste de voyous, mettre en place un système de surveillance, harceler les groupes de citoyens, s'engager dans des détentions et des libérations arbitraires, viser les individus clefs, contrôler la presse, différence d'opinion égale trahison et suspension de l'autorité de la loi. A y regarder de plus près, on peut s'apercevoir que ces mesures sont toutes plus ou moins en voie d'activation et pas seulement aux Etats-Unis. En France aussi, on se dirige vers le même système. A tous les citoyens, il convient d'être plus vigilants faute de quoi un jour on se réveillera et cela sera trop tard...



The End of America ( V.O ). Partie 1
envoyé par project911. - L'info internationale vidéo.

The End Of America.(V.O) Partie 2
envoyé par project911. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

The End Of America (V.O) Partie 3
envoyé par project911. - L'info video en direct.

The End Of America.(V.O) Partie 4
envoyé par project911. - L'info internationale vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Sans arme, ni haine, ni violence...

Souvenez-vous du titre de ce film reprenant le scénario du casse du siècle réalisé par Albert Spaggiari. Le gouvernement français vient de réaliser le même braquage mais en toute discrétion. Le butin : 36 milliards d'euros. Bien évidemment, il n'a fait l'objet d'aucun article dans la presse nationale et pourtant... Comme le souligne ce papier publié sur le site E-financial News, le gouvernement a prélevé la somme de 36 milliards d'euros du fonds de réserves des retraites (FRR) pour la verser en comblement du déficit de la CADES (Caisse d'Amortissement de la Dette Sociale). "Asset managers will have the chance to get billions of euros in mandates in the next few months for the € 36bn Fonds de Réserve pour les Retraites (FRR), the Franch reserve pension fund, after the Franch parliament last week passed a law tu use its assets to pay off the debts of France's welfare system". De plus, il convient de préciser selon cet article publié sur le site Zerohedge, la France est le troisième pays à agir de la sorte après la Hongrie et l'Irlande. Bref la France est en train de mettre au point un système pyramidal à la Ponzi en utilisant des actifs à long terme pour combler des déficits à court terme. Dans la mesure où la BCE a toujours refusé d'utiliser la planche à billets, les pays les plus endettés en sont réduits à trouver des subterfuges pour continuer à pouvoir maintenir la tête hors de l'eau.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Nouvelle pauvreté irlandaise...

L'Irlande n'y croit plus. Alors qu'un nouveau plan d'austérité va tomber sur la population, condition sine qua non au versement du plan de soutien européen, celle-ci n'en finit plus de ressasser les années fastes. Comme le souligne ce papier publié par Rue 89, la pauvreté commence à faire des ravages chez l'ancien "tigre celtique", au point que la viande dans les supermarchés est désormais sous antivol (un peu comme les bouteilles d'alcool en France). Si ce n'est pas le début de la fin, il faut bien dire que cela y ressemble. D'ailleurs ne dit-on pas que l'herbe est toujours plus verte ailleurs...alors pensez donc : l'Irlande...

Lire La Suite... RésuméBlogger

L'Espagne sera la prochaine...

Alors que le plan concernant l'Irlande n'est pas encore adopté, alors que le Portugal est "encore" debout, la prochaine victime des traders sera l'Espagne à en croire Marc Fiorentino dans sa chronique diffusée sur la radio BFM. Pour lui, "les fonds vont prendre leur temps car ils savent qu'ils tiennent là une source de profits énorme pour 2011. Le gouvernement ne pourrait pas aire adopter un nouveau programme d'austérité". Autant préciser que si les prévisions de Marc Fiorentino s'avèrent exactes, l'Espagne sera la dernière étape avant la faillite totale de la Zone euro, les pays ne pouvant se substituer financièrement au débiteur principal. Bref, comme on le voit l'année 2011 qui commence dans un mois nous promet encore de belles "agitations"...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Bain de sang...

C'est la prévision réalisée par l'ancien prix Nobel d'économie Paul Krugman. Il voit arriver un bain de sang pour le mois d'avril prochain quand il s'agira pour le Congrès de voter un accroissement du déficit américain. Comme le souligne son papier publié par le New York Times, il met en avant la difficile mission qui a été confiée à l'ancien sénateur Alan Simpson par Barack Obama. D'ailleurs le très sérieux Simpson a déclaré : "j'ai hâte d'assister au bain de sang en avril...Quand la limite de la dette sera atteinte, ils vont regarder autour d'eux et ils vont se dire 'bon sang, et maintenant qu'est-ce qu'on fait ?' On a des gens qui n'approuveront pas l'extension de la limite de la dette que si on leur donne de la chair fraîche (c'est-à-dire une réduction des coûts). Et bigre, ça va être un bain de sang inouï". En d'autres termes, il y a une limité légale à la dette américaine qui doit être relevée périodiquement. Mais les Républicains vont prendre en otage le gouvernement à l'occasion de ce relèvement de plafond. Tant leurs programmes économiques est différent de celui du parti Démocrate d'Obama. Voire même à l'opposé comme sur la politique fiscale. Du coup le pays sera ingouvernable. "Il est difficile de voir comment cette situation se réglera sans une crise majeure. Je ne sais pas si Simpson aura en avril le bain de sang qu'il appelle de ses voeux mais il va y avoir du sang un jour ou l'autre. Et on ne peut qu'espérer qu'on se reconnaîtra encore dans le pays qui en émergera". De toutes les façons, tout est prêt aux USA. 600 camps de concentration ont été créés dans d'anciennes bases et la FEMA a stocké des centaines de milliers de cercueil au cas où...Bref, du fait des lois d'exception votées après le 11 Septembre, l'armée américaine a le droit d'intervenir sur son propre sol. L'avenir nous le dira...


Fema Camps - American Lockdown [1x9 VOSTFR] - William Lewis
envoyé par la-matrice_org. - L'actualité du moment en vidéo.

Fema Camps - American Lockdown [2x9 VOSTFR] - William Lewis
envoyé par la-matrice_org. - L'info video en direct.

Fema Camps - American Lockdown [3x9 VOSTFR] - William Lewis
envoyé par la-matrice_org. - L'actualité du moment en vidéo.

Fema Camps - American Lockdown [4x9 VOSTFR] - William Lewis
envoyé par la-matrice_org. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Fema Camps - American Lockdown [5x9 VOSTFR] - William Lewis
envoyé par la-matrice_org. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Fema Camps - American Lockdown [6x9 VOSTFR] - William Lewis
envoyé par la-matrice_org. - L'info internationale vidéo.

Fema Camps - American Lockdown [7x9 VOSTFR] - William Lewis
envoyé par la-matrice_org. - L'info internationale vidéo.

Fema Camps - American Lockdown [8x9 VOSTFR] - William Lewis
envoyé par la-matrice_org. - L'info internationale vidéo.

Fema Camps - American Lockdown [9x9 VOSTFR] - William Lewis
envoyé par la-matrice_org. - L'actualité du moment en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Vers un scandale géant de délit d'initiés...

Encore un scandale ! Concernant encore les marchés et se passant toujours aux Etats-Unis. Bref, rien n'a changé de l'autre côté de l'Atlantique au point que la Wall Street Journal a révélé que la justice américaine s'apprêtait à lancer des poursuites. Comme le signale ce papier publié par le site BFM, cela pourrait être la plus grosse affaire de délits d'initiés. Si on s'en réfère aux enquêtes de la SEC (le gendarme de la bourse de New York) et du FBI. Il faut dire que ce scandale touche des dizaines de consultants, d'analystes, de banquiers d'affaires, ou de fonds spéculatifs. Ils auraient divulgué ou utilisé des informations confidentielles sur des sociétés cotées pour des dizaines de millions de dollars de profits illégaux, générés pas ces conflits d'intérêt, notamment dans le domaine de la santé. Parmi les sociétés visées : la banque Goldman Sachs. Bref, de quoi écorner encore plus l'image de la pieuvre...


Vers un nouveau scandale géant à Wall Street ?
envoyé par jackyshow38. - L'actualité du moment en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Sauvetage bancaire...

Accusé de haute trahison économique, tel est le point de vue de la majorité des Irlandais sur leur propre gouvernement. Pour le citoyen moyen, l'Irlande a capitulé pour sauver ses banques et les banques de l'Union Européenne. A la question centrale "qui doit payer la note de la dette ?" dans le feuilleton sans fin de la banqueroute européenne, on a donc la réponse : les contribuables, que l'on va saigner. Comme aux Etats-Unis. Tel que le souligne ce papier publié sur le blog d'Olivier Demeulenaere, le contribuable européen va sauver les banques irlandaises, qui ont déjà reçu de Dublin, la somme de 50 milliards d'euros mais aussi, et surtout, les grandes banques européennes, très exposées en Irlande (voir par ailleurs). "Et puis que pèse la souveraineté d'un petit pays comme l'Irlande face au monstre idéologique et politique qu'est l'Europe de Bruxelles, qui plus est appuyée par le FMI ? Pas grand chose : il n'y a qu'à voir comment on l'a fait voter une deuxième fois sur un traité constitutionnel européen qu'elle avait pourtant rejeté par référendum...". Il faut se rendre à l'évidence : la démocratie n'existe plus. Le peuple a perdu sa souveraineté pendant que le politique a perdu sa puissance de représentation et son pouvoir de décision. Le capital est devenu la religion universelle et la boussole des peuples. La seule inconnue es de savoir si les citoyens vont accepter ou non de perdre ainsi leur liberté. Vont-ils se soumettre sans broncher à l'esclavage des banques et des marchés ?
Lire La Suite... RésuméBlogger

dimanche 28 novembre 2010

En attendant le Portugal...?

Après l'Irlande, le Portugal ? C'est en tout cas l'avis de nombreux spécialistes. Comme le souligne ce papier publié du Nouvel Obs, le Portugal pourrait lui aussi avoir besoin d'un plan de sauvetage. "Le coût de financement devient prohibitif pour le Portugal, impossible de croire qu'il pourra continuer à refinancer sa dette l'an prochain si les taux du marché restent à leu niveau actuel" selon un économiste de la RBS. Comme on peut le voir, la souveraineté des pays a été transférée vers les marchés financiers. De là à nous dire que la crise a été préméditée...


Crise : le Portugal pourrait demander de l’aide
envoyé par BFMTV. - L'info video en direct.
Lire La Suite... RésuméBlogger

La magie du renflouement...

Alors que les banques irlandaises vont recevoir des milliards d'euros de l'Union Européenne et du FMI pour se renflouer, il convient de revenir deux ans en arrière pour apprécier comment la banque Goldman Sachs a utilisé les fonds mis à sa disposition par le contribuable américain lors de la chute de Lehman Brothers. Mais comme nous le savons déjà, l'élite de Goldman Sachs n'a jamais été aussi riche et puissante que depuis la crise financière et économique de 2008. Ils se sont enrichis sur le dos du contribuable américain et des honnêtes travailleurs. Quant aux banksters, ils apparaissent comme des parasites qui se nourrissent de leurs victimes. Ils n'existent pas sans elles, ce sont des criminels. Une chose est déjà certaine, c'est qu'en Irlande, l'IRA a déjà promis de reprendre ses activités militaires pour menacer tous ces Vampires. Espérons que cela fasse des émules partout dans le monde...


Goldman Sachs Ou La Magie Du Renflouement [VOSTFR]
envoyé par la-matrice_org. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Contraint et forcé...

Cette fois, c'est fait. Le gouvernement irlandais a du se résoudre à accepter l'aide imposée par l'Union Européenne et le FMI. Bref, comme pour les autres pays, l'Irlande continue sa fuite en avant. En attendant le mur final. D'ailleurs la population ne s'est pas trompée en fustigeant le premier ministre Brian Cowen et son parti et en appelant à des élections législatives anticipées comme le note cet article publié dans les Echos. Il faut dire que la pilule va être amère pour les Irlandais qui en sont déjà à leur troisième plan de rigueur. Plus de 100.000 suppressions d'emplois sont prévues, des diminutions drastiques dans les allocations chômage et familiales,... Même le salaire minimum va être touché (on devrait plutôt dire... baisser !). Bref, le peuple est très mécontent et la presse est unanime conte ce plan de sauvetage. Des journaux appellent même à la reddition du pays à l'Union Européenne. Quand on y pense, les luttes de l'IRA sont bien loin. Autant de combats et de morts pour finir sous la tutelle du FMI. Incroyable gâchis...




Lire La Suite... RésuméBlogger

Fin de mois difficile...(MAJ)

Les fêtes de Noël risquent d'être frugales pour toute une catégorie de fonctionnaires. Comme nous en informe ce communiqué de presse publié par le site du Sénat, il n'y a plus d'argent dans les caisses. Du coup, il manque 930 millions d'euros pour assurer le paiement des salaires de la fonction publique en décembre prochain. D'après le communiqué, les départs en retraite n'ont pas été conformes aux anticipations. A ce jour, huit ministères sont concernés dont ceux de l'Education Nationale, de la défense et du Budget. Le plus affligeant dans cette histoire est que pendant ce temps, le gouvernement français dépensent des milliards pour assurer le sauvetage des banques irlandaises. Bref, tout va pour le mieux dans le monde du libéralisme décomplexé...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Cachez cet or que je ne saurais voir...

Comme on le sait, le prix de l'or ne cesse d'augmenter depuis plusieurs mois. Au point de réjouir les détenteurs mais aussi de les apeurer. Notamment les investisseurs américains qui craignent un remake de 1933 quand Franklin Delano Roosevelt avait confisqué l'or en circulation. Du coup, la société canadienne Kitco a eu cette idée : stocker l'or pour les investisseurs comme le souligne ce papier publié par le site canadien l'Actualité. "Les chambres fortes de LaSalle sont aussi ouvertes aux Canadiens. Mais pour l'heure, 90 % des clients viennent des États-Unis, qui versent à l'entreprise montréalaise 0,75 % de la valeur de l'or entreposé. La mise minimale pour ouvrir un compte auprès de Kitco est de... 25 000 dollars américains". Ne dit-on pas chat échaudé craint l'eau froide...

Lire La Suite... RésuméBlogger

vendredi 26 novembre 2010

Encore une liberté en moins...

Nos libertés se réduisent comme peau de chagrin. La dernière en date à nous être ôtée est tout à fait symbolique. Il s'agit du boycott. Désormais, la France interdit les appels aux boycotts envers les autres pays comme le souligne ce papier publié dans le quotidien Libération. C'est considéré comme "une provocation publique à la discrimination envers une nation" et donc punie d'un an d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende. Rien que cela. Et dire que le boycott existe depuis la nuit des temps comme un moyen de manifester une hostilité à l'encontre d'une cause que l'on ne reconnait pas. On peut rappeler les actions de ce type dans l'histoire : boycott du Royaume Uni en 1930 à l'initiative de Gandhi, boycott de l'Afrique du Sud dans les années 70 pour lutter contre l'apartheid, boycott des produits chinois par les soutiens de la cause tibétaine, boycott des produits israéliens par les militants palestiniens,... Pour Michèle Alliot-Marie, "il ne s'agit pas là d'entreprises de protestation et d'émancipation, souhaitables en démocratie, mais d'associations de malfaiteurs en vue d'attenter à la bonne marche du commerce, donc du monde". Où comment notre gouvernement est en train de réussir à pénaliser la contestation. Comment on écrit démocratie en Sarkozye ?


BOYCOTT ISRAËL
envoyé par LeVraiSarko. - L'info internationale vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Tous en faillite...

Les nuages noirs s'accumulent au dessus de la Zone euro. La Grèce et l'Irlande ont déjà besoin de l'Union Européenne et du FMI pour sauver ce qui peut l'être. Le Portugal et l'Espagne devraient suivre tout prochainement. Du coup, Olivier Delamarche ne prend plus de gants pour annoncer la catastrophe à venir. Le gérant du hedge-fund Platinium Gestion voit le mur se rapprocher à grande vitesse. "Quatre pays européens en faillite... mais il n'y a aucune raison de s'affoler. Vous ne serez jamais remboursés". En d'autres termes, le but inavoué est de faire durer le système le plus longtemps possible. Or le développement économique de l'Irlande (tout comme celui de l'Espagne) est depuis vingt ans complètement artificiel au point que le fond de stabilité financière développé par l'Union Européenne ne représente que la transposition de la pensée pour certains dirigeants et qu'une aimable plaisanterie pour le reste de la population...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Tout savoir sur la police...(MAJ)

En ces périodes troubles, l'administration tente de nous rapprocher d'elle. C'est particulièrement vrai pour les institutions policières qui se sentent de plus en plus mal aimées des citoyens. C'est dans cette optique que la structure FPC Production a mis en ligne des vidéos expliquant le fonctionnement de la police de l'intérieur. Edifiant ! Selon cet article publié sur le site du Point, c'est un collectif de policiers qui a décidé de rendre public son action. Par là même, il brise son devoir de réserve. "Ca fait 20 ans que tout le monde nous vomit dessus. Aujourd'hui plus personne ne peut parler à la presse. On risque notre carrière, c'est-à-dire notre vie. La hiérarchie marche à la prime, en fonction des objectifs : elle nous fixe les tâches à accomplir en fonction du résultat qu'on lui demande". A date ont été traités les gardes à vue, les suicides dans la police et les objectifs... Vous avez demandé la police ? Elle est là...


Chapitre 1 - Les gardes à vue
envoyé par FPCproduction. - L'info internationale vidéo.

Chapitre 2 -Les suicides dans la police
envoyé par FPCproduction. - L'info internationale vidéo.

Lire La Suite... RésuméBlogger

La date qui fait trembler...

La date fatidique se rapproche. Le 7 décembre prochain, le peuple doit reprendre sa destinée en mains (voir par ailleurs). Du coup, les banques commencent à trembler devant la détermination des gens. Comme en témoigne ce papier publié par le site belge la Dernière Heure, les banques belges appellent le public à ne pas céder à cette action qui serait dramatique pour elles. "'Cette action peut déstabiliser notre système financier qui est fragile' a réagi Michel Vermaerke, administrateur délégué de Febelfin, la fédération du secteur financier. 'Certaines institutions bancaires en Belgique ont dû être sauvées par le gouvernement en raison des conséquences de la crise du crédit. Un tel sauvetage ne doit pas être réitéré car il est très coûteux'". Bref, les épargnants belges sont priés de croire ce Monsieur et de laisser leur argent à la banque pour que celle-ci puisse continuer à jouer au casino avec. Mais j'ai bien peur que cette fois ci ces mises en garde viennent trop tard. A date, l'opération bankrun 2010 devrait attirer des dizaines de milliers de personnes à travers l'Europe. Pour ma part et pour plus de précautions, je ferai comme tous les mois : retirer l'intégralité de mes avoirs le 5...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Rira bien qui rira le dernier...

Ce proverbe s'applique sans aucun doute et tout particulièrement au député européen britannique Nigel Farage. Il faut préciser que le porte-parole des eurosceptiques boit du petit lait en ce moment. Depuis le temps qu'il nous dit que l'Union Européenne n'a rien d'une démocratie et que ses jours sont comptés. Bref, il a de nouveau fait une allocution au Parlement de Strasbourg qui résonne encore dans la tête des technocrates bruxellois : Barroso et Van Rompuy en tête. Pour lui, il n'y a aucun doute : on est en train d'assister à l'effondrement de l'Union Européenne et de sa monnaie. Alors qu'auparavant, on lui aurait certainement mis une amende pour ses propos, aujourd'hui devant la nouvelle donne, plus personne n'ose le contester y compris le président de la Commission qui se fait traiter de fantôme. Et il enfonce le clou : "il y aura des millions de chômeurs, des gens qui vont souffrir pour que votre histoire d'euro puisse continuer, mais cela ne marchera pas. Le prochain pays sera le Portugal et ensuite l'Espagne et pour cette dernière, le renflouement correspondra à sept fois celui de l'Irlande. Si vous volez l'identité des gens, leur volez la démocratie, tout ce qui leur restera c'est le nationalisme et la violence en espérant que le marché détruira l'Eurozone avant que cela n'arrive". Vous imaginez la consternation dans les rangs du Parlement. Farage le seul député qui dit tout haut ce que tout le monde ressent tout bas...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Révolte étudiante...(MAJ)

Bis repetita... Deux semaines après de violentes manifestations (voir par ailleurs), les étudiants anglais ont remis le couvert. De façon toujours aussi spectaculaire. Ils n'acceptent pas les mesures d'austérité prises par le gouvernement Cameron et ils le font savoir comme le note ce dossier complet publié par le Guardian. D'autant plus fort qu'ils sont touchés au premier chef avec l'envolée des droits d'inscription dans les universités anglaises. Selon les projets gouvernementaux, les frais d'inscription pourraient être triplés dans certains cas, passant de 3.290 livres sterling à plus de 9.000 livres. Alors même que le vice-premier ministre Nick Clegg avait juré pendant la dernière campagne électorale de s'opposer à toute augmentation de ces frais. Bref, c'est un camouflet supplémentaire à tous ceux qui disent à longueur de journée qu'il n'y a qu'en France qu'on manifeste et que l'on casse. En attendant les Irlandais...?


Lire La Suite... RésuméBlogger

Grève générale au Portugal...(MAJ)

Les Anglais n'en finissent plus de manifester leur colère dans la rue. Pour ce qui est des Portugais, la méthode est certes différente mais les revendications sont les mêmes. Pour les Lusitaniens, c'est grève générale comme nous l'indique cette dépêche de l'AFP. Tous ensemble pour lutter contre l'austérité était le mot d'ordre qui a remporté la plus forte adhésion jamais enregistrée dans l'histoire du pays. "C'est la plus grande grève jamais réalisée, plus importante que celle de 1988" d'après un leader syndical. Plus de transports, pas d'école, des perturbations importantes dans les hôpitaux, et près de trois millions de grévistes. Au Portugal comme ailleurs, les marchés financiers ont pris le contrôle du pays et lui ont imposé une cure d'austérité draconienne pour le sortir de ses déficits, en cumulant coupes budgétaires, baisse des salaires, suppression des prestations sociales et hausse des impôts. C'est clair qu'il y a plus populaire comme programme. Surtout que d'après les spécialistes, ce programme n'empêchera pas le pays de faire défaut sur tout ou partie de sa dette. France, Angleterre, Portugal...même combat ! En attendant d'être rejoint par tous les autres pays...


Lire La Suite... RésuméBlogger

Les secrets de la Réserve Fédérale...

Quel est le rôle de la Fed ? Qui est derrière elle ? Autant de questions qu'il importe de se poser au moment où la banque centrale américaine a décidé d'injecter à nouveau 600 milliards de dollars dans le circuit économique. C'est le sujet du dernier livre d'Eustace Mullins titré "les secrets de la Réserve Fédérale" que l'on peut trouver dans la boutique liée au site Scriptoblog. Pour autant, l'éditeur est venu présenter la traduction de cet ouvrage à l'antenne du journaliste Pierre Jovanovic. La plupart des gens pensent que les dollars en circulation sont crées par le gouvernement américain. Que le nom de "Réserve Fédérale" mentionné sur chaque billet désigne une administration gouvernementale. Ce n'est malheureusement pas le cas. La "Réserve Fédérale" est une institution privée, possédée par des banques commerciales. En outre, elle ne possède pas l'ombre d'une réserve. "C'est en fait un syndicat d'émission monétaire, dont les membres se sont octroyés le privilège exorbitant de fabriquer l'argent que vous gagnez durement. Sans ce système, il est très probable que les deux guerres mondiales n'auraient pu être ni déclenchées, ni financées". Bref, l'unique objectif de ces financiers est le contrôle du monde par la création de dettes. Qui sont ces financiers ? A l'origine, la Fed a été crée par huit banques : les banques Rothschild de Paris et de Londres, la banque Lazard Frères de Paris, la banque Israel Moses Seif en Italie, la banque Warburg d'Amsterdam et de Hambourg, la banque Lehmann Brothers aux USA, la banque Kuhn Loeb aux USA, la banque Rockfeller aux USA et la banque Goldman Sachs aux USA. Du coup, grâce à cet ouvrage, on comprend mieux comment le monde financier fonctionne réellement depuis un siècle. D'autant mieux que cet ouvrage a été le seul à faire l'objet d'un autodafé par décision de justice en Europe depuis 1945...


Lire La Suite... RésuméBlogger

Confiance ou manipulation...(MAJ)

Le marché de l'or et de l'argent n'en finit plus de provoquer des remous. Peut-on lui faire confiance ? Est-il manipulé ? Autant de questions qui agitent les investisseurs que nous pouvons être. Pour le canadien François Marginean, il n'y a aucun doute : on assiste à une manipulation massive sur les métaux précieux. C'est ce qu'il essaye de démontrer dans ce papier publié sur le site Cent Papiers. Il parle même de fraude de la décennie. A côté Madoff fait office de voleur à l'étalage. Mazette ! Qu'en est-il réellement ? Depuis plusieurs mois, de nombreux observateurs émettent des doutes sur le prix réel de l'or et de l'argent. Et sur l'objectivité de l'US Commodity Futures Trading Commission (CFTC), l'autorité américaine chargée de réguler les cours des matières premières. Bref, cette institution a ignoré les preuves et témoignages qui allaient dans le sens d'une manipulation à grande échelle des cours de l'argent par les traders de la banque JP Morgan. Il faut savoir que 95% des échanges sur ce marché se font par l'achat de certificats de détention et non pas par la possession réelle des métaux. C'est à dire que moins de 5% des détenteurs d'or ou d'argent détiennent vraiment ces matières sous forme de lingots, pièces,... les autres 95% disposent de documents qui attestent qu'ils sont propriétaires d'une certaine quantité d'or ou d'argent. Or il est prouvé que le LBMA (London Bullion Market Association), le plus vaste marché de l'or au monde, a émis cent fois plus de titres d'or qu'il n'existe réellement de lingots d'or physique. Autant dire que si tout le monde voulait récupérer son or en même temps, il n'y en aurait pas suffisamment pour tout le monde. Pourtant on continue d'assister à une ruée sur l'or pour protéger la valeur de ses avoirs mise à mal par la baisse du dollar. "Le constat est qu'il y a des milliers de clients autour du globe qui pensent détenir d'énormes dépôts en or et en argent métallique pour lesquels ils paient des frais d'entreposage et pourtant ces dépôts ne sont qu'imaginaires". Parmi tous ces clients, il y a des Suisses. Comme nous l'enseigne cet autre article publié sur le site Financial News, ces derniers ont désormais tellement confiance dans leurs banques qu'ils vident leurs coffres et rapatrient leurs lingots chez eux. Bref, il y a fort à parier que cela risque de secouer pas mal sur ces marchés dans les semaines qui viennent. Mais on n'est plus à cela près chez les Vampires...n'est-ce pas ?

Lire La Suite... RésuméBlogger

jeudi 25 novembre 2010

Tension exacerbée...

La tension est toujours extrême entre les deux irréductibles voisins. Comme nous l'enseigne cet article publié par l'Express, la Corée du Sud cherche à se prémunir contre une nouvelle attaque tandis que la Corée du Nord s'est dite prête à de nouveaux tirs. Mais le plus troublant est la responsabilité des Etats-Unis dans cette partie de poker menteur. D'après le sénateur Ron Paul interrogé par Alex Jones, tout ceci pourrait avoir comme source le gouvernement américain. D'après lui, beaucoup de conseillers auprès d'Obama le pousse à entrer en guerre pour rétablir l'économie américaine et le dollar. Une chose est certaine : les USA et la Corée du Sud enchaîneront des manoeuvres militaires communes à la fin de la semaine dans la mer Jaune. En tout état de cause, nous n'oublions pas que la dernière "soi-disant" attaque nord-coréenne était un "false flag", une attaque montée de toute pièce contre son propre camp pour manipuler l'opinion et faire du futur ennemi l'agresseur ou le "méchant".


Alex Jones Et Ron Paul Sur La Crise Coréenne [VOSTFR]
envoyé par la-matrice_org. - L'actualité du moment en vidéo.

Wayne Madsen : Cheonan, Le False Flag Sud Coréen ? [VOSTFR]
envoyé par la-matrice_org. - L'info internationale vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Dangereuse collusion...

Ou le mariage de la carpe et du lapin. Comme nous le dévoile ce papier publié par la Pravda reprenant un article paru dans The Nation, la firme de mercenaires Xe (anciennement la sinistre entreprise Blackwater, le bras armé des forces américaines en Irak pour la réalisation des basses oeuvres) aurait été rachetée par la multinationale Monsanto. "A report by Jeremy Scahill in The Nation (Blackwater's Black Ops, 9/15/2010) revealed that the largest mercenary army in the world, Blackwater (now called Xe Services) clandestine intelligence services was sold to the multinational Monsanto. Blackwater was renamed in 2009 after becoming famous in the world with numerous reports of abuses in Iraq, including massacres of civilians. ... According to Scahill, business with multinationals, like Monsanto, Chevron, and financial giants such as Barclays and Deutsche Bank, are channeled through two companies owned by Erik Prince, owner of Blackwater : Total Intelligence Solutions and Terrorism Research Center". Une société de mercenaires intervenant pour le compte de multinationales, cela en dit long sur la guerre économique qui fait désormais rage sur la planète. Surtout quand celle-ci, sous couvert de sociétés écrans est désormais la propriété du n°1 mondial de l'alimentation transgénique. De plus, l'ONG Via Campesina nous apprend que la fondation Gates (celle mise en place par le patron de Microsoft) a investi à hauteur de 23 millions de dollars dans le capital de Monsanto. "It is a mariage between the two most brutal monopolies in the history of industrialism : Bill Gates controls more than 90% of the market share of computing and Monsanto about 90 % of the global transgenic seed market". Cela ressemble à s'y méprendre à la privatisation des politiques alimentaires par un cartel de multinationales qui nous y poussera de gré ou de force...


Food, Inc. 1
envoyé par estemanito. - Regardez plus de vidéo vie pratique.

Food, Inc. 2
envoyé par estemanito. - Découvrez plus de vidéos de mode.

Food, Inc. 3
envoyé par estemanito. - Plus de trucs et astuces en vidéo.

Food, Inc. 4
envoyé par estemanito. - Découvrez plus de vidéos de mode.

Food, Inc. 5
envoyé par estemanito. - Découvrez plus de vidéos de mode.
Lire La Suite... RésuméBlogger

L'horrible vérité...

Elle commence à se faire jour et pas uniquement sur les sites complotistes vouant à l'échec la construction de l'Europe. Le monde commence à s'interroger sérieusement sur le devenir de l'Union. Parmi les sceptiques : Ambrose Evans-Pritchard qui vient de signer un article dans le Telegraph de Londres intitulé : "L'horrible vérité commence à se faire jour sur les dirigeants européens". Dans cet article, le célèbre journaliste revient sur une déclaration de Herman Van Rompuy exprimant son pessimisme quant au futur de l'Union Européenne (voir par ailleurs). Dans celle-ci, ce dernier reconnait implicitement que la création d'une monnaie unique avant d'avoir mis son "environnement" sous condition est une grave erreur. Pourtant les pères fondateurs de l'euro étaient au courant des prévisibles difficultés. "Ils avaient également été prévenus que les unions monétaires n'éliminent nullement les risques. Elles ne font que les transformer de risques sur les devises en risques sur les défauts de paiement". Mais Jacques Delors et ses compères de l'époque n'ont rien voulu savoir. Ils ont considéré qu'il ne pouvait y avoir aucun défaut de paiement et aucune mesure n'a été prise pour éventuellement pallier à cet état de fait. "Monsieur Delors racontait à ses collègues que n'importe quelle crise serait une 'crise bénéfique', qu'elle permettrait à l'Union Européenne de vaincre la résistance au fédéralisme fiscal et d'accumuler ainsi de nouveaux pouvoirs (...) Une fois que la monnaie unique existerait, les Etats membres de l'Union Européenne abandonneraient leur souveraineté nationale pour lui permettre de fonctionner sur la durée. Elle conduirait ainsi inéluctablement au rêve de Jean Monnet d'un véritable état fédéral européen". Il est temps de voir si la vision de Delors était la bonne mais Ambrose Evans-Pritchard en doute. L'union monétaire ne soude pas les pays entre eux mais les conduisent aux récriminations mutuelles (souvenez-vous du premier ministre grec accusant les Allemands d'avoir volé l'or grec pendant le régime nazi). De la même façon, la Grèce et maintenant l'Irlande sont sous protectorat européen. Du coup, il convient de s'interroger sur les desseins de cette Union. Est-ce bien le fruit d'un consentement mutuel et pleinement démocratique ? Le fait de poser cette question c'est déjà y répondre en partie. Pour le journaliste, l'Union Européenne est devenue illégitime lorsque les instances dirigeantes ont refusé de reconnaître les "non" français et irlandais aux référendums sur l'adoption de la constitution. Elle a adopté un comportement proto-fasciste... Ouah ! On appelle cela un scud dans la tête bien pensante de nos dirigeants européens. Il faut d'ailleurs préciser que Ambrose Evans-Pritchard est le même journaliste qui avait levé le lièvre sur le rôle américain dans la construction européenne comme le souligne cet ancien article du Telegraph. Bref, on le voit : cette construction est vérolée de partout. D'ailleurs, certains comme François Asselineau et son parti l'UPR milite désormais officiellement pour une sortie raisonnée et programmée de la France de l'Union Européenne. Avant qu'il ne soit trop tard...


Le complot européen ou la fin de la démocratie [1/3]
envoyé par Antipenseunique. - L'info video en direct.

Le complot européen ou la fin de la démocratie [2/3]
envoyé par Antipenseunique. - L'info video en direct.

Le complot européen ou la fin de la démocratie [3/3]
envoyé par Antipenseunique. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Lire La Suite... RésuméBlogger

mercredi 24 novembre 2010

Ceci est une révolution...

Une petite brève mêlant business et obscurantisme. Comme nous l'apprend cet article publié par le site CNBC, l'un des tous premiers exemplaires d'ordinateurs Apple datant de 1976 a été vendu aux enchères pour la modique somme de 210.000 dollars. Mais le plus troublant est que cette machine avait été baptisée 666 et avait été mise en vente au prix de 666,66 dollars. Les chiffres de la "bête" au service de la modernité, de la finance et de la révolution technologique...Tout un programme !

Lire La Suite... RésuméBlogger

MEL dénonce le courant pro-inflation...

Il est en colère Michel-Edouard Leclerc. Et il le fait savoir dans une interview qu'il a accordé au quotidien la Tribune. Il s'en prend notamment à tout ceux qui pensent qu'un peu d'inflation ne serait pas si mauvais que cela pour l'économie. De quoi réduire à néant quarante années de publicité basée sur l'achat discount. Le patron des hypermarchés Leclerc, leader de la grande distribution en France, moque les élites qui vantent les mérites d'une hausse des prix, alors que le pouvoir d'achat des Français va se dégrader. "Je veux dénoncer l'émergence d'un courant pro-inflation. Il est porté par les groupes industriels de produits de grande consommation qui réclament des hausses de tarifs. Il est aussi soutenu par les analystes qui y voient une manière de détruire de la dette et de la faire porter par les consommateurs. C'est absolument incroyable de voir combien de banques se risquent à dire qu'on 'pourrait aller jusqu'à 5% d'inflation'". Pour lui, les Centres Leclerc ont gagné le combat de l'inflation grâce à leur capacité de négociation et il ne veut pas que cette image de marque rudement acquise puisse être remise en cause par des politiciens qui n'y connaissent rien. "Les salaires ne progressent pas. Il n'y a aucune perspective d'amélioration des allocations publiques. Et les ponctions fiscales et les déremboursements de médicaments entraîneront une dégradation du pouvoir d'achat effectif des Français. Nous l'avons calculé avec les consultants du Bipe, une société d'études économiques et de conseil en stratégie. Déjà l'INSEE revient sur ses prévisions. Tout laisse penser que l'évolution du pouvoir d'achat sera négative, probablement dès fin 2010 et, dans tous les cas, en 2011". Que de belles paroles auxquelles on ne peut que souscrire. Il n'empêche que Michel-Edouard Leclerc, en tant que commerçant, étrangle ses fournisseurs (notamment les PME) en les payant à 120 jours, use et abuse de contrats à temps partiel pour les salariés et omet de dire que les patrons de Centres Leclerc sont systématiquement dans les meilleures places au classement des richesses françaises réparties par département. Il y a pourtant une solution : si il y a de l'inflation, vous augmentez vos salariés...


Leclerc
envoyé par brunoa10. - Regardez plus de courts métrages.
Lire La Suite... RésuméBlogger