jeudi 30 septembre 2010

Enfin la fin...

Mieux vaut tard que jamais. Tel est le proverbe auquel le journaliste du site Slate a du penser en rédigeant son article titré : "financièrement, la Première guerre mondiale se termine dimanche". En effet, ce dimanche 3 octobre 2010, les Allemands pourront enterrer officiellement la Première guerre mondiale. C'est en effet ce jour là, que l'Allemagne soldera définitivement sa dette héritée de la Grande guerre, près d'un siècle après le début de celle-ci, rapporte le journal allemand Bild. "Une dépêche AFP relayée par le site Cyberpresse expliquait l'année dernière pourquoi, 92 ans après la fin du conflit, l'Allemagne continue à payer. En 1919, le traité de Versailles imposait aux Allemands le paiement de 132 milliards de marks-or. Ruiné et frappé par une grave crise économique au début des années 20, puis par la Grande Dépression, le pays était cependant incapable de s'acquitter de ces colossales réparations. L'Allemagne avait alors emprunté pour satisfaire aux exigences du traité. En 1932, le moratoire Hoover annulait finalement ces réparations, mais il restait encore à l'Allemagne à rembourser les emprunts contractés pour leur paiement avant cette date". L'Allemagne nazie avait cessé le remboursement pendant la Seconde guerre mondiale. A l'issue de celle-ci, l'accord de Londres signé en 1953 entre la RFA et une vingtaine de pays renvoyait à l'après réunification la question du remboursement. En 1990, il y a eu la réunification entre la RFA et la RDA. Depuis, les remboursements ont repris. "Entre 1990 et 2010, presque 200 millions d'euros ont été payés".
Lire La Suite... RésuméBlogger

Parachutes dorées européens...

Il y a peu, on avait mis en évidence le cas de ces commissaires européens qui continuaient à toucher des indemnités alors même qu'ils n'exerçaient plus au sein de la Commission Européenne ou pire qui avaient parfois retrouvé un emploi encore mieux rétribué (voir par ailleurs). C'est aussi le cas de Jacques Barrot comme nous l'apprend cet article de Rue 89. Il a été vice-président de la Commission Européenne de 2004 à novembre 2009 (jusqu'à la réélection de Barroso et la constitution de la nouvelle Commission). Puis il a été nommé membre du Conseil Constitutionnel en mars 2010 (un job sur pour les neuf prochaines années !). Or il continue de percevoir une somme de près 11.000 euros au titre d'une indemnité transitoire afin de retrouver un emploi. En l'occurrence, il en a retrouvé un mais ne compte pas s'en priver tel qu'il l'a confirmé auprès du journaliste de Rue 89. Comment voulez-vous que ces hommes politiques puissent encore avoir un soupçon de crédibilité alors qu'ils s'engraissent royalement pendant que l'on demande à toute la population de faire des efforts importants du fait de la crise. Où est votre moralité Monsieur Barrot ?


Nomination au Conseil Constitutionnel M. Barrot - 24-02-10
envoyé par jjurvoas. - L'info video en direct.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Cessez de vous plaindre...

Ah les vieux ! Ils trouvent toujours quelque chose à redire car ça ne convient jamais. En France comme partout ailleurs, y compris en Angleterre. C'est d'ailleurs de ce pays qu'est venu la réponse la plus cinglante. Elle est l'oeuvre de Charles Bean, un des vice-gouverneurs de la Banque d'Angleterre. Comme il le confirme dans cet article publié par le Telegraph de Londres, il demande aux retraités anglais "d'arrêter de gémir et de commencer à dépenser". Il faut dire qu'avec l'effondrement des taux d'intérêts provoqués par la crise, l'épargne est désormais moins rémunérée et se détériore du fait du taux d'inflation. Aussi, les personnes âgées commencent à exprimer leur mécontentement. "Le taux d'épargne est passé de 2,8% avant la crise à 0,23% le mois dernier". Monsieur Bean n'en a cure et rétorque que les personnes d'un certain âge ont bénéficié de largesses auparavant et qu'ils peuvent désormais faire un effort : à savoir dépenser leur argent plutôt que de laisser sur un compte épargne. Pour leur défense, le journaliste stipule que les épargnants (les personnes âgées dans ce cas précis) ont perdu 18 milliards de livres sterling en intérêts depuis le début de la crise...


Lire La Suite... RésuméBlogger

Un sauvetage à 30 milliards d'euros...

Trop grosse pour être abandonnée. Voilà qui résume le pourquoi du monstrueux plan de sauvetage mis à la disposition de la banque irlandaise Anglo Irish Bank. Comme nous l'annonce ce papier du Figaro, l'état va devoir mettre sur la table entre 29 et 34 milliards d'euros pour éviter que sa banque nationalisée fasse faillite. Cette somme considérable a provoqué la colère des Irlandais qui vont être à nouveau mis à contribution alors que leur pays n'en finit plus avec la crise économique. A l'image de cet entrepreneur qui a carrément apporté un camion de ciment devant le Parlement pour exprimer toute son indignation. Le problème pour le pays est déjà son taux d'endettement qui frise les 100%. Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule : le gouvernement va devoir aussi mettre la main à la poche pour le groupe AIB (Allied Irish Bank), obligé de se recapitaliser à hauteur de 7,5 milliards d'euros. Autant dire que la Guiness va couler à flot pour oublier cette satanée semaine...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Les premiers seront les derniers...

Ce titre de chanson de Céline Dion est tout à fait d'actualité quand on regarde la tendance à moyen terme sur les bourses mondiales. Comme nous le rappelle ce papier de la Chronique Agora, peu importe quand - dans un, trois, cinq, sept ou dix ans - les marchés émergents (surnommés les BRIC pour Brésil, Russie, Inde et Chine) battront à plate couture leurs homologues des pays développés. "Au cours de la dernière décennie, l'indice MSCI (c'est un indice boursier mesurant la performance boursière des pays économiquement développés) des marchés émergents a plus que doublé. Au cours de la même période, l'indice MSCI des pays développés a chuté de presque 21%". La raison en est toute simple : les BRIC travaillent. Qui plus est, ils font dans le productif - ils fabriquent des automobiles, des brosses à dent et des ponceuses - contrairement à ce que les pays occidentaux considèrent comme de la productivité - compter les gens, rédiger des lois et fouiller les grands-mères dans les aéroports. Tout est dit. Et on pourrait ajouter que la Chine fabrique des jouets et se lance dans la conquête spatiale tandis qu'en Occident, on fait la fête au Club Med en attendant la maison de retraite et le cercueil...

Lire La Suite... RésuméBlogger

La malédiction du plastique...

Villes et campagnes, montagnes et déserts, rivières et fonds sous-marins : les déchets de plastique ont tout envahi. Alors que ce matériau n'existe que depuis un siècle, il polluera encore notre environnement dans plusieurs milliers d'années. Le constat est alarmant mais une prise de conscience commence à se faire à l'échelle mondiale. Non seulement, il importe de fabriquer moins d'objets, contenants et emballages en plastique, mais leur recyclage pourrait être amélioré. Des entreprises proposent désormais des solutions alternatives. Un tour du monde à la fois loufoque et très documenté...


La malédiction du plastique 1/5
envoyé par Wakeup-. - L'info video en direct.

La malédiction du plastique 2/5
envoyé par Wakeup-. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

La malédiction du plastique 3/5
envoyé par Wakeup-. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

La malédiction du plastique 4/5
envoyé par Wakeup-. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

La malédiction du plastique 5/5
envoyé par Wakeup-. - L'info video en direct.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Faillite japonaise...

Comme on le sait, on veut absolument nous faire croire que la reprise est là, que les difficultés sont derrière nous, que tout va presque bien,... Presque est bien le mot à employer si on s'en réfère à cette dépêche de l'agence de presse Reuters qui nous informe que le plus gros prêteur à la consommation japonais vient de faire faillite. Takefuji, c'est son nom est l'équivalent de Cofidis ou de Cetelem pour la France. Il vient de déposer le bilan en laissant une ardoise de près de 4 milliards d'euros. Il faut dire que le gouvernement a ce type de société dans le collimateur. "un jugement intervenu en 2006 les a obligé à rembourser leurs clients, estimant qu'elles avaient eu la main trop lourde sur les taux d'intérêt. Depuis, ceux-ci sont plafonnés ce qui n'a fait qu'aggraver leurs déboires". C'est vrai que c'est plus difficile de faire de la marge avec un taux d'intérêt ne dépassant plus les 20%. En tout cas, cela veut bien dire que les Japonais ont cessé de consommer, ce qui il faut bien l'avouer ne plaide pas pour ce qu'on veut nous faire avaler : la sortie de crise...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Point commun : le mensonge...

Qu'ils sont beaux tous les deux sur les bancs de l'Assemblée Nationale ! A quoi pensent-ils ? Aux déclarations qu'ils vont faire respectivement sur France 2 et France 3 afin d'endormir le peuple ? Ecoutez, c'est beau comme du Plastic Bertrand ! A croire qu'ils n'ont aucun technicien de la finance à leurs côtés. Nous ne sommes pas sortis de la crise, nous en sommes qu'au début. Nous allons aborder la phase déflation (la baisse des pris et des salaires). La croissance qu'ils espèrent à 2% parviendra à peine à progresser de 1%, ce qui ne couvrira même pas les intérêts de la dette. La consommation va plonger du fait du chômage de masse. Alors moi je dis restez penchés en avant. Voilà... ne bougez plus ! Vous avez senti quelque chose ? Rien ? Normal... après 30 ans de pratique, le chemin est fait...

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Lire La Suite... RésuméBlogger

La puce et la carte...

Ce n'est pas le titre d'une fable de La Fontaine mais bien ce qui va arriver dans les prochaines semaines. Tout le monde a une carte bancaire. Jusqu'à présent, celle-ci avait une puce intégrée permettant de "sécuriser" ses achats. Le fait de composer un code à 4 chiffres sur le clavier du commerçant était la preuve de sa propriété. Mais comme le but des banquiers est de supprimer tout argent liquide, ils ont eu la "riche" idée de développer la carte bancaire RFID. Comme le constate cet article du site Tracenews, c'est la société Mastercard qui est la première à se lancer. C'est quoi une carte RFID ? Elle permet de régler un achat en passant ou non la carte dans un lecteur. Un peu comme ce qui est en place pour la carte Navigo de la RATP. Si ces cartes sont jusqu'à présent inconnues en Europe, elles sont très répandues au Japon et aux Etats-Unis pour payer son essence ou ses hamburgers. Cela nous évoque furieusement cet article publié sur ZDNet en 2003, qui parlait déjà de la Mastercard RFID mais qui mettait aussi en lumière les sombres desseins de la société Applied Digital Solutions, qui espère que les Américains accepteront de se faire implanter une puce RFID sous la peau pour s'identifier chaque fois qu'ils se présenteront à un distributeur de billets ou qu'ils utiliseront leurs cartes de crédit. Comme quoi prochainement nous risquons d'être tous marqués comme le sont aujourd'hui les animaux. Finie la liberté individuelle. Bienvenue dans un monde où l'on pourra à distance vous débrancher...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Devant ses juges...

Qui est cet homme ? Il s'appelle Geir Haarde et c'est l'ex-Premier ministre islandais. Celui qui était aux manettes du pays au moment de l'effondrement du système financier. Comme nous l'annonce cet article publié dans le Monde, le Parlement islandais vient de voter en faveur de sa poursuite en justice pour "négligence". On lui reproche de ne pas avoir pris la mesure de la crise suffisamment tôt, ce qui avait obligé le gouvernement à nationaliser ses banques, à court de liquidités. Il a aussi soutenu de manière indéfectible la politique de David Oddsson, le gouverneur de la Banque centrale, principal artisan de la libéralisation du secteur financier. "En vertu de la loi islandaise, il risque jusqu'à un an de prison et une amende s'il est reconnu coupable de négligence". Remarquez le choix des mots : là où l'on parle de négligence, certains emploieraient plus volontiers le mot trahison d'autant que le peuple islandais n'a pas fini d'en baver. En tout cas, ce n'est pas en France que l'on verrait ça, quoique...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Mauvais élève...

Après la Grèce, le Portugal et l'Irlande, voici venu le tour de l'Espagne. Comme le souligne cet article de Bloomberg, l'agence de notation Moody's s'apprête à baisser la note sur la dette souveraine espagnole. Fini le fameux triple A qui permet d'emprunter sur les marchés à des taux préférentiels. Désormais, les taux d'intérêt vont augmenter renchérissant le montant de l'emprunt ce qui augmentera le déficit espagnol. "Moody's said the it will take several years for Spain's economy to recover from the collapse of its real estate boom, predicting gross domestic product will expand an average of 'slightly above' 1 percent between 2010 and 2014". L'agence de notation pense que les Espagnols mettront du temps à se remettre de l'explosion de leur bulle immobilière au point que le PIB ne devrait croître que de 1% pour les quatre prochaines années. Bref, l'Espagne se dirige tout droit vers une période de vaches maigres qui a d'ailleurs déjà commencé au point que des émeutes ont éclaté hier dans la ville de Barcelone...

Lire La Suite... RésuméBlogger

La bourse est devenu une corrida...

C'est la dernière affirmation d'Olivier Delamarche, le gestionnaire du hedge-fund Platinium Gestion en date du 28 septembre. Pour lui, c'est clair : il n'y a aucune reprise. Tous les chiffres macro-économiques sont mauvais et il ne comprend pas ce que font les investisseurs si ce n'est suivre aveuglément les conseils de Ben Bernanke, le patron de la Fed. Attention au massacre car comme dans toutes les corridas, cela va mal finir. Il ne leur restera au mieux que les oreilles et la queue...


Olivier Delamarche BFM radio 28/09/2010
envoyé par psychosn4ke. - L'info internationale vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

mercredi 29 septembre 2010

A votre santé...

Se faire soigner coûte de plus en plus cher. Et cela ne fait que commencer. Comme nous en ait part ce papier publié sur le site d'Europe 1, il y a déjà de nombreux Français qui sont obligés de faire des choix parfois douloureux : se soigner personnellement ou faire soigner l'un de ses enfants par exemple. Ce qui nous donne cette proportion incroyable : "un Français sur 4 ne se soigne pas, faute de moyens pour payer les frais médicaux". Il faut savoir que la santé pèse de plus en plus dans le budget des Français. Comme le révèle cette étude de l'UFC Que choisir publiée dans le quotidien Le Parisien, la somme consacrée à la santé a augmenté de 50% entre 2001 et 2008, en raison principalement de l'augmentation du coût des complémentaires santé. Et ce n'est pas le budget 2011 de la Sécurité Sociale qui va modifier cet état de fait. A ce rythme, la France aura très prochainement une médecine à deux vitesses. Un peu comme aux USA où l'on vous demande votre carte de crédit avant votre carte d'assuré. Ce monde est décidément en train de tourner à l'envers...


"Je suis obligée de faire des choix"
envoyé par Europe1fr. - L'actualité du moment en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Sauve qui peut...

On dirait bien qu'il se prépare quelque chose en ce moment sur les marchés boursiers. Déjà que l'or monte en flèche sans que les actions chutent (en général, on investit soit dans l'un, soit dans l'autre), on apprend dans cet article publié par le site Zerohedge que l'encadrement des sociétés cotées à Wall Street est en train de vendre à tour de bras leurs stock-options. Au point que le ratio ventes par rapport à achats atteint désormais un record : 1.411 contre 1 (la semaine dernière il était à 650 contre 1). Pour avoir le détail par entreprise, vous pouvez cliquer sur l'image. Quand les rats quittent le navire, il y a vraiment de quoi être optimiste sur le krach à venir...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Le dollar au bord du gouffre...

C'est la sombre prévision de Yu Yongding, un ancien conseiller de la Banque centrale de Chine. Comme il nous le dévoile dans un article publié sur Bloomberg, le dollar se rapproche d'une situation de crise. La raison : un endettement critique des USA. "Such a huge amount of debt is terrible Yu said. The situation will be worsening day by day. I think we are one step nearer to a US dollar crisis". Plus personne ne fait confiance aux Etats-Unis quant à leur possibilité de rembourser leur gigantesque montant de dettes. Au premier rang desquels la Chine, le premier créancier de la puissance américaine. Pas besoin de faire un dessin pour penser que tout cela risque de mal se finir...
Lire La Suite... RésuméBlogger

L'Irlande livrée à elle-même...

Que va t-il arriver à l'Irlande ? Rien de bien joyeux si on s'en réfère à ce papier publié dans la Tribune. Ainsi, selon la presse allemande, elle ne devrait recevoir aucun soutien de la Banque Centrale Européenne alors qu'elle doit dévoiler prochainement le montant de ses pertes liées aux spéculations hasardeuses de sa banque nationalisée Anglo Irish Bank. En d'autres termes, le plan de soutien de 750 milliards d'euros voté lors de la crise grecque ne devrait pas servir à renflouer les Celtes. Mais comme l'affirme le journaliste, ce sont des pays qui devraient aller sur les marchés emprunter en lieu et place des Irlandais. Attention tout de même à ne pas porter un crédit démesuré à cette annonce dans la mesure où elle provient d'Allemagne et que l'on sait que les Allemands ont été les pus farouches opposants à la constitution d'un plan de soutien pour la Grèce au point de provoquer un mini clash avec les Français (voir par ailleurs)...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Une France de riches propriétaires...

Les foyers modestes ne peuvent plus accéder à la propriété. Pourquoi ? Comme nous l'enseigne cet article publié sur le site Slate, il y a deux raisons à cet état de fait : une reprise de l'augmentation du prix des logements et un dispositif (le prêt à taux zéro +) qui vise les classes moyennes. C'est quoi le prêt à taux zéro + (PTZ+) ? C'est comme son nom l'indique un prêt destiné à financer l'acquisition de sa résidence principale. A partir de janvier prochain, il sera accessible sans conditions de ressource contrairement au PTZ classique. Du coup, il pourra profiter à tout le monde quelque soient ses revenus. Les promoteurs l'ont bien compris et ont ainsi remonté leurs prix. Sur une décennie, les prix de l'immobilier ont doublé en France du fait de la pénurie de logements entretenues par les promoteurs. "Ainsi, il n'est pas certain que le PTZ+ se révèle d'une efficacité plus grande que les formules actuelles pour favoriser 'une France de propriétaires' chère à Sarkozy. Non seulement parce qu'il va en partie se porter sur des primo-accédants qui auraient investi même sans cette aide. Mais aussi parce que ce coup de pouce qui améliore les ratios de solvabilité va exercer une pression des prix de l'immobilier à la hausse et entretenir la bulle immobilière". Quoiqu'il en soit, tout ça n'est fait que pour sucer l'épargne, contraindre les gens à avoir un crédit à vie. Ce n'est pas que les subprimes n'ont pas servi de leçon, c'est tout simplement qu'un bon coup de dents permet de mettre à genoux le peuple pour mieux l'asservir, baisser le coût du travail et satisfaire les actionnaires pendant que les élites transfèrent notre technologie à la Chine pour quelques milliards. Pendant ce temps, le bateau coule et nous avec...


Le PTZ
envoyé par ericko75. - Cliquez pour voir plus de vidéos marrantes.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Another brick in the wall...

Tout le monde se souvient de ce tube des Pink Floyd dans les années 80. "Une autre brique dans le mur", c'est ce que s'est dit cet entrepreneur anglais fou furieux de voir sa banque lui refuser un prêt pour son entreprise. Comme nous le révèle cet article du Daily Mail, il s'en est pris à la Barclays Bank en murant tout simplement son entrée. Cette action originale fut à ce point populaire que les autres patrons de PME du quartier sont venus lui donner un coup de mains. "Mr Hope, of Bournemouth, said : we blocked the doorway as a way of saying that he banks are open but the safe is shut". Tout est dit, la banque est ouverte mais le coffre est fermé. A part ça, les banques continuent de faire leur métier et de prêter...Juré, craché !

Lire La Suite... RésuméBlogger

L'or à 5.000 dollars l'once...?

Telle est la question que se pose le spécialiste James Rickards qui nous met en garde sur la chaîne CNBC quant à l'effondrement du dollar. Pour lui, cela ne fait aucun doute : le dollar va sombrer ce qui fera atteindre à l'or des sommets (il parle de 5.000 dollars l'once). Du coup, cette nouvelle donne imposera aux Etats-Unis de revenir à l'étalon-or (la valeur de la monnaie d'un pays est garantie par ses réserves en or). Bref, en attendant cette apocalypse financière programmée, regardons l'économie se désintégrer devant nos yeux et espérons des jours meilleurs...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Tous les chemins mènent à Rom...

Il n'y a pas qu'en France où l'on parle beaucoup de caravanes en ce moment. Il y a aussi l'Angleterre. Avec l'austérité mise en place suite à la crise financière, de plus en plus de Londoniens ont des difficultés à payer leurs loyers. Du coup, beaucoup sont contraints d'emménager dans des caravanes. Un peu comme ce que font les Roms finalement...

Lire La Suite... RésuméBlogger

L'Europe des 27 est vouée à l'échec...

En voilà une nouvelle ! Cette déclaration n'est pas l'oeuvre d'un souverainiste en mal de reconnaissance mais d'Edouard Balladur himself. C'est dans une interview qu'il a accordé au quotidien le Monde que l'ancien Premier ministre prend cette position. Il la justifie à cause de l'écart des régimes sociaux entre les états membres. Son constat d'une Europe qui ne marche plus rejoint celui d'une France en déclin. La fin du mandat de Sarkozy doit être, selon lui, consacrée à réduire les déficits, à améliorer la capacité industrielle et se rapprocher de la fiscalité allemande. "Il faut discuter d'un meilleur contrôle aux frontières de l'Union ; à l'intérieur, je ne vois pas comment la liberté totale de circulation pourra entrer en vigueur en 2013. C'est un problème que la divergence des régimes sociaux et juridiques rend difficile à résoudre rapidement. En attendant, la sagesse commande de repousser tout élargissement de l'Europe à 27 comme de la Zone euro". Autant dire que si ce grand bourgeois européiste, ardent défenseur du traité de Maastricht n'y croit plus, c'est que cela va plus mal que mal...


Chirac et Balladur en campagne, camarades !
envoyé par funram. - Regardez plus de vidéos comiques.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Record historique...

Cette fois c'est fait ! L'or vient de battre son record historique puisqu'il cotait hier 1.310 dollars l'once. Autant dire que tous ceux qui ont eu la riche idée d'investir leur épargne dans ce métal ont de quoi se frotter les mains. Mais rappelez-vous que ce n'est pas tout à fait l'or qui grimpe mais c'est surtout le dollar qui décroche. En effet, la dépréciation de la monnaie américaine rend plus attractif les achats de métaux précieux libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises. Devant les incertitudes liées à la reprise et la volatilité des marchés actions et obligations, l'or joue plus que jamais son rôle de valeur refuge pour ceux qui veulent diversifier leurs placements. Et cette envolée n'est peut-être pas terminée comme le pense Ambrose Evans-Pritchard dans un article du Telegraph de Londres. Il voit bien son cours atteindre les 2.300 dollars l'once comme à l'époque médiévale au XIVème siècle. Quant à l'argent, son cours est au plus haut. Il a atteint un niveau sans précédent depuis septembre 1980.

Lire La Suite... RésuméBlogger

Protectionnisme déguisé...

On assiste bien à une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la France. La dernière victime en date : la SNCF. Déjà en août, l'opérateur français des chemins de fer avait été écarté du marché du TGV californien reliant Los Angeles à San Francisco pour ses agissements supposés pendant la Seconde Guerre mondiale et la déportation des juifs d'Europe. Comme nous l'apprend ce papier de la Tribune de Genève, c'est au tour d'un élu de la Chambre des Représentants de prendre les mêmes dispositions. "Ron Klein a annoncé mardi qu'il allait déposer un projet de loi pour empêcher la SNCF de participer à un appel d'offres pour un projet de TGV aux USA, en raison de son rôle dans l'Holocauste". Pour lui retenir la SNCF pour un tel projet ne serait pas une avancée mais un recul et une insulte directe aux survivants de la Shoah et à leur famille. On n'a qu'à faire pareil et interdire tous les Mac Do en France pour empoisonnement massif et encouragement à l'obésité...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Scandale des fonds de pension...

Le capitalisme financier entraîne un lot de dérives toutes plus insupportables les unes que les autres. On avait déjà eu l'affaire Madoff, voilà celle Hevesi. Alan G. Hevesi est l'un des hauts fonctionnaires d'Obama les plus puissants. Malheureusement pour lui, il vient de tomber dans une sombre affaire de corruption touchant les fonds de pension comme nous le révèle cet article du New York Times. En résumé, en tant que directeur des investissements, il supervisait le placement des sommes mis au pot par l'Etat dans la retraite des fonctionnaires. Il touchait de l'argent pour "faciliter" ces investissements auprès de tel ou tel hedge-fund. On apprend notamment qu'en décembre dernier, il a reçu un pot-de-vin de un million de dollars d'un hedge-fund californien en échange d'un placement de 250 millions de dollars du fonds de pension. De la même façon, il recevait pour lui et sa famille toute une série d'avantages en nature (voyages en première classe en Israël, hôtels luxueux,...). Comme quoi moralité et capitalisme sont deux concepts totalement antagonistes. Au moment où l'on parle beaucoup de retraite en France et où certains font tout pour mettre en avant la retraite par capitalisation, il n'est pas inutile de prendre connaissance de ces faits...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Vous avez demandé la police ?...Ne quittez pas...

East Hampton est une petite ville des Etats-Unis dans l'état de New-York. Aujourd'hui, rien ne va plus entre la municipalité et ses administrés. La raison : le maire a décidé pour économiser le budget de sa commune de supprimer le poste de chef de la police comme nous l'annonce cet article du quotidien local Hartford Courant. Comme en France, la police de proximité ne fait plus recette...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Rassurant...

Si vous êtes au chômage et que vous recherchez activement un job, n'en déplaise à votre conseiller Pôle Emploi, vous allez avoir du mal à trouver. Ce n'est pas moi qui le dit mais le patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn dans une interview qu'il a accordé aux agences de presse reprise dans le quotidien le Monde. Il confirme ce que nous savons déjà, à savoir que la "reprise" est trop faible pour créer des emplois. "Notre opinion ici est qu'on ne pourra pas dire que la crise est finie avant que le chômage ne diminue vraiment. Et quand on regarde l'exemple de l'Europe, il n'est pas évident que le taux de croissance que nous envisageons actuellement permette ce type de prévisions". Autant dire qu'une "reprise" sans emploi n'est pas une reprise et que nous sommes toujours au coeur de la crise. CQFD...
Lire La Suite... RésuméBlogger

mardi 28 septembre 2010

Le couple franco-allemand a eu chaud...

Les premières dissensions entre l'Allemagne et la France ne remontent pas à quelques jours lors du sommet européen de Bruxelles mais il y a maintenant deux ans. C'est ce que nous explique cet article publié dans le Wall Street Journal. Suite à la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008, certains dirigeants européens ont eu peur de la contagion et ont créé une sorte de "cabinet noir" dans le plus grand secret au point que son nom était : "the group that doesn't exist" (le groupe qui n'existe pas). Sa mission était la suivante : élaborer un plan pour parer à une défaillance d'un des 16 pays de la Zone euro. Malheureusement, la Grèce eut les problèmes que l'on a connu alors que le dit cabinet n'avait élaboré aucune stratégie. Du coup, il a fallu agir dans l'urgence. C'est ce qui explique tous les atermoiements qui eurent lieu au moment de prendre des décisions. En gros, Français et Allemands n'étaient pas d'accord entre eux sur les solutions à adopter. Cette posture réciproque a faillit conduire l'euro à l'explosion et c'est en dernière limite que les membres débloquèrent un milliard d'euros pour éviter l'effondrement de la Grèce d'abord, de la Zone euro dans son ensemble ensuite. A ce moment précis, on s'acheminait vers l'irréparable, à savoir une crise sans précédent du système bancaire mondial qui aurait eu des conséquences encore plus terribles que la chute de la banque Lehman. Il y avait de la tension entre Sarkozy et Merkel au point que la chancelière menaçait ouvertement notre président. "When Mr. Sarkozy barreled into one meeting with camera crews and photographers in tow, Ms. Merkel icily ordered the cameras out : "I won't let you do this to me," she said, warning she wouldn't play the part of 'the stubborn old bag'" Ce que l'on peut traduire par : "Je ne te laisserai pas me faire ça, l'avertissant qu'elle ne voulait pas jouer le rôle de la vieille valise entêtée". Ambiance délétère garantie. Du coup, un plan de soutien fut finalement adoptée grâce à Sarkozy (celui de 750 milliards d'euros) pour sauver les pays qui en auraient besoin mais dans le même temps, Angela Merkel obtint que le FMI vienne faire la police au sein de l'Institution. Quelque chose me dit que malheureusement ces prises de bec vont continuer jusqu'à l'implosion finale...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Eclatement de bulle prévu...

Si vous résidez en Chine et que vous êtes propriétaire de votre logement, préparez vous à des lendemains difficiles. C'est en substance ce que nous dit Andy Xie dans son papier publié sur le site Bloomberg. "China has entered a property bear market that will last for five years. The average prices in larger cities are likely to decline by half of more. Land values will fall by much more. In the biggest and craziest bubble in Zhejiang Province, they may drop 80 percent or more". Les Chinois sont partis pour cinq ans de baisse des prix, avec des prix moyens diminuant de moitié dans les grandes villes, des terrains diminuant bien plus encore et un effondrement de plus de 80% dans les endroits où la spéculation a été la plus intense. Mais d'après lui, cela ne posera pas de gros problèmes économiques. Le fait de revenir à des prix "normaux" mettra certainement en faillite des centaines de promoteurs immobiliers mais la classe moyenne retrouvera du pouvoir d'achat en payant moins cher son logement ce qui lui permettra d'augmenter sa consommation. "China has had a strong property market and weak consumption for the past decade. The reverse may be true for the next 10 years". La Chine avait un marché immobilier solide et peu de consommation durant ces dix dernières années. L'inverse sera vrai pour les 10 prochaines.

Lire La Suite... RésuméBlogger

Pessimisme américain...

Les Américains sont de plus en plus pessimistes sur l'avenir. C'est le résultat d'un sondage repris dans cet article du Wall Street Journal. On y apprend notamment que 46% des gens interrogés pensent qu'il faudra attendre 2013 ou après pour constater une amélioration. Ils n'étaient que 34% au mois de mai et 19% en début d'année. De fait, cette incertitude entraîne des conséquences sur la consommation. 39% des personnes ont déclaré qu'elles allaient restreindre leurs dépenses, 48% allaient les maintenir et seulement 8% allaient les augmenter. Alors que la consommation est le premier moteur de la croissance américaine, autant dire qu'avec de tels sondages la reprise n'est pas pour demain de l'autre côté de l'Atlantique...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Un ménage sur huit...

On s'en doutait, cela vient d'être confirmé par une étude de l'INSEE arrêtée à fin 2008. Comme nous le confirme cette dépêche de l'agence de presse Associated Press reprise sur le site du Nouvel Obs, un ménage français sur huit vit en dessous du seuil de pauvreté, à savoir avec moins de 950 euros par mois. Quant aux familles monoparentales, cette proportion grimpe à 30% ce qui représente plus de 1,6 million de personnes. Il ne va pas trop falloir compter sur eux pour consommer et relancer la croissance.

Lire La Suite... RésuméBlogger

Le Brésil entre en guerre...

"La guerre des devises a commencé". C'est l'amer constat que vient de faire le ministre des Finances brésilien : Guido Montega. Comme le souligne cet article du Financial Times, il a fait cette déclaration suite aux actions des différentes banques centrales tendant à faire baisser leurs monnaies respectives. "We're in the midst of an international currency war, a general weakening of currency. This threatens us because it takes away our competitiveness". La guerre monétaire est déclaré et le Brésil souhaite ne pas perdre sa compétitivité. En effet, une monnaie qui baisse permet d'augmenter ses exportations, donc d'accroître son taux de croissance. Du coup, tout le monde s'y est mis à travers le monde avec le risque que toutes les monnaies baissent en même temps et de généraliser une déflation au niveau mondial. Bref, on sent bien la "sortie" de crise dans les propos de ce ministre...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Prendre du Viagra ou mourir...

La célèbre petite pilule bleue va certainement être rebaptisée la pilule de jouvence à en croire les assureurs britanniques. Autant dire que cela leur ose un sérieux problème. Comme nous l'apprend cet article publié dans le Telegraph de Londres, le Viagra va être mis en vente libre à partir de cette semaine dans les supermarchés Tesco. On pourrait se réjouir d'une telle mesure permettant aux hommes du troisième âge de continuer à avoir une vie pleine de "sensations" jusqu'à la fin. C'était sans compter sur les fonds de pension britanniques qui révèlent que faire l'amour retarde l'échéance fatale. C'est Nick Flint qui se fait l'écho de ses collègues : "Men are indeed catching up with women, partly because they are more willing to go to the doctor than was the case in the past and more diseases that could have proved terminal are being diagnosed earlier". Du coup, les hommes rattrapent les femmes en espérance de vie car ils vont plus souvent chez le médecin qu'auparavant. Quand on sait qu'il a été prescrit à plus de 30 millions d'hommes depuis sa découverte en 1998, on comprend mieux pourquoi les assureurs commencent à sérieusement s'inquiéter...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Mort mystérieuse...

En général, on ne fait jamais de vieux os dans le monde de l'espionnage. Cet espion russe en sait quelque chose. Comme nous en informe le quotidien britannique The Guardian, Youri Ivanov a été retrouvé mort sur une plage de Turquie. C'était le n°2 du renseignement militaire russe à l'étranger (le GRU). Les autorités ont parlé de noyade mais la plupart des observateurs n'y croient pas. La dernière fois qu'il avait été aperçu en vie, il supervisait la construction d'une nouvelle base militaire russe en Syrie. C'est cet homme qui avait mené la guerre contre les séparatistes tchétchènes en 2000 en organisant une série d'assassinats sur leurs chefs réfugiés à l'étranger. Je suis certain qu'à Grozny on ne va pas regretter cette disparition...
Lire La Suite... RésuméBlogger

De Nantes à Shanghaï...

Vous souvenez-vous de votre enfance quand votre mère glissait à l'intérieur de votre cartable un Choco BN ? Sachez que la "Biscuiterie Nantaise" est en passe de devenir chinoise comme nous le précise cet article de 20 Minutes. Oui vous avez bien lu ! Comme c'est beau la mondialisation qui touche même les biscuits. Tout part de cet été. BN appartient à un groupe anglais qui se nomme United Biscuits. Ce groupe anglais appartient à deux hedge-fund : l'américain Blackstone et le français PAI. Ces derniers ont décidé de mettre en vente leur part dans United Biscuits. C'est le conglomérat chinois Bright Food qui souhaite s'en porter acquéreur. Précisons que cela touche aussi les biscuits Delacre (les fameuses cigarettes russes !). Quand on sait ce que font certains Chinois pour vendre toujours plus et toujours moins cher (voir par ailleurs), on peut se poser des questions. Autant dire que ce changement de propriétaire risque de passer inaperçu du grand public afin de ne pas affoler le consommateur...


Le Choco BN dévoré par un groupe chinois
envoyé par BFMTV. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Mise en garde...

Il n'y a pas que l'Irlande et la Grèce très en difficulté en ce moment au sein de la Zone euro. Il y a aussi le Portugal si on s'en réfère à cet article publié dans les Echos et titré : "L'OCDE appelle à un redressement rapide des comptes". Préconisation de l'organisme : une hausse des impôts. Il s'agit de restaurer la confiance des investisseurs afin de pouvoir emprunter à des taux d'intérêt moins prohibitifs. "La hausse des taux de la dette souveraine, si elle se poursuit, peut mettre en cause la reprise économique avertit l'OCDE". Autant dire que si le gouvernement portugais se plie à nouveau au diktat des marchés, le peuple va souffrir. Augmentation de la TVA, augmentation des impôts sur la propriété, gel du salaires des fonctionnaires jusqu'en 2013,... tel est le programme des réjouissances pour le peuple. Pour les autres : rien. Pas certain qu'avec un tel programme, le gouvernement pourtant socialiste puisse tenir bien longtemps. On prend les paris ?
Lire La Suite... RésuméBlogger

Capri c'est fini...

Qu'ils sont beaux nos tourtereaux ! Ils viennent de se marier et reviennent d'une lune de miel romantique qui s'est passée ce week-end à Capri. Tout pour être heureux en quelque sorte. C'était sans compter avec le site d'informations Backchich qui publie un long papier dans lequel il accuse Eric Besson d'avoir voyagé, pour son idylle amoureuse, avec les "deniers" de l'Etat. La preuve : le bon de commande enregistré auprès de l'agence Carlson Wagonlit relevant des marchés officiels de l'Etat. Interrogé à son retour d'escapade, le ministre de l'Identité nationale eut pour seule réponse de menacer le patron du journal satirique. "Quittez immédiatement les lieux où je vous en fous une". Pour Besson comme pour beaucoup d'autres, il est vrai que la presse doit être là pour "encenser". Quand il s'agit d'informer, on peut bien s'en passer...


Nicolas Beau (Bakchich) raconte son rdv houleux avec Besson
envoyé par bakchichinfo. - L'actualité du moment en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Dissidence...

On voit apparaître les premières fissures dans l'unité de la politique monétaire américaine. Alors que Ben Bernanke réitère semaine après semaine sa volonté d'enrayer la récession par l'augmentation de la masse monétaire (on sort la planche à billets, on imprime des dollars et on les injecte dans le système de façon à le faire repartir sans tenir compte de la dette qui enfle dangereusement), voilà qu'apparaissent les premiers signes de discorde au sein même de la Fed comme le confirme cet article de Businessweek. Le dissident, c'est lui : Thomas Hoenig. C'est le patron de la Fed dans la région de Kansas City. Il ne partage pas (mais alors pas du tout !) la vision de sortie de crise de Bernanke. Il prône même toute le contraire, à savoir un resserrement du crédit en augmentant les taux d'intérêt afin d'éviter la création de nouvelles bulles spéculatives. D'ailleurs, si cela n'avait été que lui, il aurait laissé tomber les banques de Wall Street. Et dire que ces deux là doivent s'entendre pour conduire la politique monétaire du premier pays du monde. Autant dire qu'on n'est pas sorti de la m...












Lire La Suite... RésuméBlogger

Menue monnaie...

Il y a tout juste deux ans, la banque d'affaires Lehman Brothers faisait faillite entraînant dans sa chute des milliers d'investisseurs. Aujourd'hui, c'est l'heure de récupérer ce qui peut l'être. C'est dans cette optique que s'est tenue une vente aux enchères chez Sotheby's à New York de 142 oeuvres d'art acquises du temps de la splendeur de la banque comme nous le confirme cet article du Monde. Résultat de cette vente : 12 millions de dollars. Il paraît que les organisateurs sont satisfaits du montant de celle-ci. Cependant on est encore à des années lumière du montant des créances déposées auprès des liquidateurs : 1.200 milliards de dollars. Autant dire que le produit de cette vente ne représente rien de moins que de la menue monnaie...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Complètement timbré...

Il semble particulièrement fatigué le sénateur de la Meuse. Est-ce la conséquence des dernières révélations à son sujet ? Bien qu'il démente, le quotidien le Monde nous apprend que Gérard Longuet s'est offert une maison dans le sud de la France aux "frais de la princesse". C'est l'ex-haut commissaire aux Solidarités actives Martin Hirsch qui révèle dans son livre "Pour en finir avec les conflits d'intérêts" que certains hommes politiques et hauts fonctionnaires ont reçu pendant des années des épreuves de luxe des nouveaux timbres mis sur le marché. Qui dit épreuves de luxe dit rares donc dit chers. Certains les revendaient et encaissaient par la même de confortables primes. Parmi eux : Gérard Longuet. Ministre des Postes entre 1986 et 1988, il ne nie pas avoir reçu de telles dotations mais précise que leur revente ne lui rapportait que 1.000 euros par mois. Mais soyez rassurés, ce système a été stoppé sous le mandat de Jacques Chirac au milieu des années 90. Don't acte...


Des ministres payés en timbres rares
envoyé par BFMTV. - L'actualité du moment en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

La crise financière est de retour...

Et cela se passe dans la Zone euro ! Sans blague ? C'est un article du site financier Money Week qui nous révèle cette mauvaise nouvelle. Depuis plusieurs semaines la crise autour des finances publiques des pays de la Zone euro semblait s'être estompée. On entendait beaucoup moins parler de la Grèce et de sa faillite programmée. Mais cette "trêve" n'a été que de courte durée. L'Irlande est venue nous le rappeler. Comme on peut le voir sur ce graphique, les marchés financiers sont à nouveau confrontés à des évolutions de taux d'intérêt qui sapent tout espoir de retour des finances publiques à l'équilibre. "Le président de la Banque Centrale Européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, recommande d'exclure temporairement des décisions politiques, les pays de la Zone euro qui ne seraient pas en mesure d'atteindre les critères de stabilité de Maastricht. Ainsi, il devient fort possible que le plan de sauvetage européen de 750 milliards d'euros soit utilisé, dans un très proche avenir, pour sortir de la misère quelques pays de la Zone euro". Quel sera le prochain après la Grèce ? Personnellement je parie sur l'Irlande qui va nous apporter l'addition suite au démantèlement de la banque Anglo Irish pourtant nationalisée. Mais la situation reste tendue en Espagne, au Portugal...sans parler de la Grèce. Seuls deux pays dans la Zone euro ont un endettement acceptable : le Luxembourg et la Finlande. Bref, l'espoir d'une réduction de la dette dans un temps prévisible n'est que pure illusion. Les bons du trésor allemands ou français ne sont pas une valeur sûre à 100% pour l'investisseur. Aussi, on risque d'assister au cours de ces prochains mois à une montée continue et durable des taux d'intérêt de ces derniers. Autant dire tendre le dos en attendant une embellie loin d'être certaine...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Censure volontaire...

Les intégristes de tout poil ont encore de beaux jours devant eux. Hier on apprenait que la colonisation israélienne allait reprendre dans les territoires de Cisjordanie. Aujourd'hui, ce sont les intégristes chrétiens qui se mettent en avant. Cela se passe comme de bien entendu au Texas. C'est une dépêche de l'AFP reprise par le site Rawstory qui nous informe que désormais les livres scolaires des enfants texans seront expurgés de toutes références favorables à l'islam. "The move come months after the socially-conservative board enacted new social studies standards which championed capitalism and Republican party values and questioned whether the country was truly founded on the separation of church and state". Cette décision vient après l'adoption de nouvelles normes d'éducation défendant le capitalisme et les valeurs du Parti Républicain. Autant dire que les écoliers texans se lanceront dans la vie avec une vision particulièrement limitée de ce qui se passe autour d'eux. Mais n'était-on pas déjà habitué avec l'accès à la présidence de Bush ?

Lire La Suite... RésuméBlogger

lundi 27 septembre 2010

Taisez-vous Elkabbach...

Décidément il s'en est passé des choses hier pendant l'interview de Christine Lagarde sur les ondes d'Europe 1. Nous, auditeurs, avons eu une leçon d'indépendance journalistique derrière notre poste. Elle est l'oeuvre du bien nommé Jean-Pierre Elkabbach qui est à la radio ce que Jean-Pierre Pernaut est à la télévision. C'est le site internet du Point qui évoque cette gaffe. En toute fin d'émission, après avoir évoqué le futur invité (en l'occurrence Arnaud Montenbourg), notre bon Jean-Pierre, croyant son micro fermé eut ce bon mot : "ça sera moins intéressant". Au moins pour les gens qui avaient des doutes sur ses opinions politiques, les voilà informés. Là me revient la phrase de Georges Marchais : "Taisez-vous Elkabbach"


Elkabbach : Montebourg "moins intéressant" que Lagarde
envoyé par rue89. - L'info video en direct.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Méthode Coué...

Décidément Christine Lagarde n'a pas peur de sombrer dans le ridicule. Ecoutez ce qu'elle a osé dire hier sur les ondes d'Europe 1. Ancienne championne de natation synchronisée, même la tête sous l'eau à l'envers, elle trouve que tout va bien. De toutes les manières, on ne peut pas lui en vouloir, elle ne travaille pas pour nous. Ainsi, de 1995 à 2002, elle est membre du think thank : Center for Strategic and International Studies (CSIS). Elle y coprésidait avec Zbigniew Brzezinski la commission Action USA-UE-Pologne et suivait plus particulièrement le groupe de travail Industries de défense USA-Pologne et les questions liées à la libéralisation des échanges polonais (ce qui aboutit à ce que la Pologne annule sa commande de Rafale pour acheter des chasseurs bombardiers américains). En 2003, elle est également membre de la Commission pour l'élargissement de la communauté euro-atlantique. Puis en avril 2005, elle entre au conseil de surveillance de la banque ING. Elle quitte les USA en 2005 pour devenir ministre du Commerce dans le gouvernement de Villepin. Sa première déclaration, 48 heures après sa nomination, fut pour dire qu'il fallait réformer le code du travail français qu'elle trouve "lourd et compliqué" et qui constitue "un frein à l'embauche". Elle est devenue ministre de l'Economie en 2007. Elle a remplacé Jean-Louis Borloo qui hérite du ministère de l'Environnement et qui prend comme première mesure deux décrets permettant à Goldman Sachs et Morgan Stanley à exercer des activités de courtage de gaz pour la France. En fait, Christine Lagarde a fait rentrer la France dans la crise financière américaine...

Lire La Suite... RésuméBlogger