mercredi 31 août 2011

Il faut sauver le soldat Macé Scaron...

Vous le connaissez certainement si vous êtes un aficionado de Canal Plus. Il faut dire qu'il a son rond de serviette du côté de la chaîne cryptée. Son nom : Joseph Macé-Scaron. On le retrouve aussi quotidiennement sur I-Télé et sur RTL. Mais son dada c'est les livres. Il est d'ailleurs à ce titre directeur du Magazine Littéraire et accessoirement directeur adjoint de l'hebdomadaire Marianne. Bref, un pur produit de notre oligarchie à la française. Pourquoi parlons nous de lui aujourd'hui ? Parce que son cas fait débat depuis près d'une quinzaine de jours. Encensé par toute la critique suite à la publication de son dernier roman "Ticket d'entrée", invité de tous les plateaux télé pour présenter son oeuvre, il est resté bien discret sur l'origine de son inspiration. Or, il apparaît que de nombreux passages de celui-ci sont le fruit d'un plagiat en règle comme l'annonce le site Acrimed et celui du Nouvel Obs. Pas très malin pour un auteur chargé de donner les bons et mauvais points à ses congénères. D'autant que le Nouvel Obs a mis à jour un quatrième plagiat pour le même bouquin. Mais comme si cela ne suffisait pas, l'hebdomadaire l'Express révèle aussi que son tout premier roman "Trébizonde avant l'oubli" était lui aussi largement "inspiré" d'une oeuvre existante. Bref, le torchon brûle dans le Landerneau de l'édition. Il fallait donc sauver "l'auteur" Macé-Scaron. Quoi de mieux que le faire défiler sur tous les plateaux pour qu'il vienne s'expliquer. Mais pour lui il n'y a aucun problème. Il a juste adapté ce que faisait Montaigne de son temps comme l'évoque l'hebdomadaire l'Express. Ben voyons... Sauf que Macé-Scaron n'est pas Montaigne. Au point que même son prix de la Coupole est désormais sujet à caution comme le révèle le site Arrêt sur Images. Du coup et devant tant de haine, Joseph Macé-Scaron dénonce une chasse à courre contre un homme de l'establishment, gay de surcroît... Bref, si pour lui pomper n'est pas plagier, pour notre part nous ne pouvons qu'avoir un drôle de sentiment quant à toutes ces révélations sur un homme chargé de "formater" les esprits. On attend impatiemment la suite...





Macé-Scaron : "écrire, c’est ma vie" par Europe1fr
Lire La Suite... RésuméBlogger

Le bilan...

Alors que les autorités américaines ont employé les grands moyens pour mettre en état d'alerte la population contre l'ouragan Irène (voir par ailleurs), il apparaît que celui-ci n'a pas eu les effets désastreux pressentis dans la "Grosse Pomme". Heureusement... Il n'empêche que cette tempête a sévi par ailleurs et a quand même fait 46 morts à travers 11 états de la Côte est comme le rapporte cet entrefilet publié sur le site Radio Canada. De plus, elle va coûter la modique somme de six milliards de dollars pour rembourser les dégâts. Notamment dans le Vermont qui a connu les pires inondations depuis un siècle. De plus, des milliers d'Américains sont toujours en attente des secours comme le rapporte cet article publié par France Soir. Il faut dire que les habitants ont reçu l'équivalent de deux mois de pluie en 24 heures soit une hauteur de 20 centimètres... Afin de vous faire vivre cette catastrophe de l'intérieur, le site AcidCow.com nous propose ces deux séries de photos : l'une a été prise juste avant la tempête tandis que l'autre l'a été juste après. Impressionnant...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Y'a t-il un pilote dans l'avion...?

D'ici quelques jours, nous allons fêter le dixième anniversaire des attentats du 11 Septembre. D'ores et déjà, toutes les télévisions de notre beau pays "si démocratique" qu'est la France ont prévu de nous faire revivre cette horrible journée sous toutes les coutures. Sauf celles qui déplaisent à nos Maîtres. En effet, il est à prévoir que très peu d'entre elles aborderont cet évènement historique sous l'angle du questionnement, ayant trop peur de se faire "traiter" de conspirationnistes et de complotistes par tous les bien-pensants qui nous gouvernent. Et pourtant, il en est des questions soulevées par cette funeste journée qui restent aujourd'hui encore sans réponse. Alors Messieurs les directeurs d'antenne... Un peu de cran et faites votre métier. Faites le comme l'ont fait vos collègues de la Rai 2 le 26 août. Ils ont programmé une émission spéciale de la série "La Storia siamo noi" (l'Histoire c'est nous) consacrée à cette catastrophe et présentée par le célèbre Giovanni Minoli. En voilà un qui ne craint pas de mettre les pieds dans le plat. Comme nous l'enseigne ce papier publié sur le site Reopen 911, ce journaliste italien a traité de cette information en donnant une leçon à tous les grands médias occidentaux. "Après chaque extrait, le journaliste commente les points posant problème : l'effondrement aussi unique qu'étonnant des Twin Towers, les martyrs de l'islam accro à l'alcool et au sexe, les avions qui se volatilisent, le passeport retrouvé intact avant l'effondrement des tours, le problème du bâtiment 7 du WTC, mais surtout toutes ces coïncidences, ces évènements étranges, ces contradictions, ces témoignages qui se contredisent. Un sacré pavé dans la mare à quelques jours de la commémoration des dix ans des attentats". La première à relever le défi est M6 qui diffusera un documentaire le 4 septembre titré "11 Septembre 2001 : 10 ans après, ils y pensent encore tous les jours" dans le cadre de l'émission Enquête Exclusive comme l'évoque le programme de la chaîne. Sera t-elle la première à briser le tabou ? Nous ne le savons pas mais nous voyons avec plaisir qu'elle va donner la parole à quelques grands noms du "Mouvement pour la vérité sur le 11 Septembre" (comme Sally Ragenfeld). Osera t-elle aller plus loin et nous dire que tout cela n'est que supercherie ? Nous en doutons mais nous regarderons pour en avoir le coeur net...















11/9 : La télé publique italienne remet en cause... par ReOpen911
Lire La Suite... RésuméBlogger

Rattrapé par son passé...

En voilà encore un qui vient de se faire rattraper par son passé... Son nom : Ingvar Kamprad. Comme le révèle le site Wikipedia, ce suédois bon teint n'est rien d'autre que la onzième fortune mondiale en tant que fondateur de l'enseigne d'ameublement Ikea. A l'instar de Coco Chanel (voir par ailleurs), ce vieux monsieur a eu et a encore de bien étranges accointances selon la journaliste Elisabeth Aasbrink, auteure d'un livre consacré à sa personnalité et titré "Et les arbres restent debout à Wienerwald". Ainsi, comme nous l'apprend ce papier publié par l'Express, il était un partisan acharné du IIIème Reich. Il a notamment entretenu des liens étroits d'amitié avec Per Engdahl, l'un des principaux nazis du royaume de Suède. Au point d'affirmer en août dernier que Engdahl était une grande personnalité et qu'il maintiendrait cela jusqu'à la fin de sa vie. De plus, alors qu'il avouait bien volontiers que sa jeunesse fasciste était un "accident de parcours", on apprend dans cet article qu'il avait adhéré à un des groupuscules les plus extrêmes du pays : le Rassemblement socialiste suédois (SSS). Pour lequel il recrutait et se montrait fort dévoué au point que la police lui avait accolé le terme "nazi" sur son dossier... Bref, vous l'avez compris : l'une des marques les plus connues au monde est désormais entachée de manière indélébile de la "carrière" de son fondateur. Evidemment le site de la marque n'a pas daigné mettre ces éléments à la connaissance de leurs clients. Mieux vaut cacher les vérités qui dérangent. Pour notre part, nous nous abstiendrons désormais de fréquenter cette enseigne et faire fructifier le patrimoine d'un bien sinistre personnage...

Lire La Suite... RésuméBlogger

C'est quoi le business...?

Alors que le monde est en train de s'effondrer devant nos yeux, il convient de regarder comment on a pu en arriver là. En confiant "les clés de la maison" à des ultra-libéraux par exemple... Nous vous présentons donc ce petit didacticiel simple et explicite relatif au libéralisme sans foi ni loi sévissant aux Etats-Unis. Ce système oppressant qu'ils ont réussi à imposer dans toute l'Europe par le biais de la Commission Européenne. Bref, pour tout savoir sur le business, sur le gros business, sur notre business... Juste désolant...!


le business,le gros business. par tchels0o
Lire La Suite... RésuméBlogger

Une bombe...(MAJ)

Une bombe ! Telle est la métaphore qui nous vient à l'esprit en vous parlant du livre qui agite toute la classe politique en cette rentrée littéraire. Souvenez-vous : il y a un an, Mamie Zinzin faisait la une de tous les journaux. On apprenait que tous les cadors de l'UMP se rendaient régulièrement au domicile de Liliane Bettencourt pour venir chercher leur petite enveloppe. Evidemment tout cela fut étouffé par le pouvoir qui confia l'enquête à un procureur ami de Nicolas Sarkozy. Sauf que celle-ci pourrait bien rebondir suite à la publication du bouquin "Sarko m'a tué". Un livre qui donne la parole à tous ceux qui ont subi la colère présidentielle (et Dieu sait qu'il y a du monde...!) comme les meilleures feuilles publiées dans l'Express. Parmi eux : la juge Isabelle Prévost-Desprez. Cette dernière intervenante dans l'affaire Bettencourt, a dévoilé que bien des témoins confirmaient le versement d'argent (y compris à Sarkozy lui-même) mais qu'ils n'osaient pas le faire reporter sur un procès verbal par peur des représailles. Et ce n'est pas la seule à se mettre à table. Bref, il y a de quoi donner la nausée au plus fervent partisan de notre omniprésident. Qui s'est empressé de tout démentir avec véhémence. On ne demande qu'à le croire. Mais si tout ce qui est écrit est vérité, alors nous pourrons nous dire que nous avons élu une bien belle ordure en 2007... Une espèce de petit mafioso sans foi ni loi qui devrait croupir en prison...


Lire La Suite... RésuméBlogger

Un air de déjà vu...

Les Etats-Unis se lézardent à vitesse grand V. Qu'en restera t-il l'année prochaine ? Personne ne peut le dire mais force est de constater que la déliquescence atteint maintenant les "habitués" du Sénat. Comme toujours, les périodes de grave récession entraînent la libération de la parole de certains. Parmi eux : le sénateur du Kentucky, Perry Clark. En voilà un qui vient de lancer un sacré pavé dans la mare. Bien qu'appartenant à la famille Démocrate, ce dernier s'est adressé dans une lettre reproduite ci-dessus, à ses concitoyens en critiquant ouvertement la politique de Barack Obama. Il a exposé d'un ton clair ce que tout le monde pressent (notamment les membres du complexe politico-financier) sans vouloir se l'avouer. C'est un papier publié par la Lettre d'Informations Economiques Stratégiques Internationales (LIESI) qui nous en donne la teneur en français. "Notre nation est le monde sont au seuil du chaos économique et social. Le système financier est en phase de désintégration et la plupart de nos ébats et de nos villes subissent des coupes budgétaires sans précédent qui ont pour conséquence l'accroissement du taux de mortalité. Cette situation rappelle la crise de 1933. Cette même année l'Allemagne, sous les ordres de Wall Street et de la City de Londres, mettait Hitler au pouvoir". En résumé, le sénateur Clark fait le parallèle entre Hitler et Obama. Tous les deux ont été placés au pouvoir par les Vampires et sont devenus leurs marionnettes en appliquant une politique favorable uniquement à leurs intérêts. C'est pourquoi le sénateur du Kentucky réclame soit la démission du Président, soit une procédure de destitution à son encontre. Et dire qu'ils sont tous les deux dans le même parti...

Lire La Suite... RésuméBlogger

mardi 30 août 2011

La vérité de Madame Labourde...

Il n'y a pas à dire, Madame "la Boulette" est en pleine forme en cette rentrée. La preuve : sa toute dernière sortie au rassemblement annuel des banquiers du monde. Comme le stipule cet article publié par le Figaro, la directrice générale du FMI a jeté le trouble en annonçant que les banques européennes avaient un besoin urgent d'une recapitalisation. Pour Christine Lagarde, "la solution la plus efficiente serait une recapitalisation substantielle obligatoire des banques européennes avec des fonds privés dans un premier temps mais aussi des fonds publics si nécessaires". Amis contribuables vous voilà donc prévenus, il va nous falloir remettre au pot. Evidemment ce type de déclarations n'a pas fait que des heureux comme en témoigne la réaction de la Commission Européenne déclinée dans ce papier publié par le site belge Trends. Rendez-vous compte : les banques européennes proches de la faillite ? Vous n'y pensez pas ma bonne dame. D'autant que c'est bien la même qui n'arrêtait pas de rassurer le bon peuple sur la solidité des institutions financières quand elle était encore ministre de l'Economie comme le rappelle ce papier publié par le Point. Comme quoi les politiciens ne pensent qu'à travestir la vérité... mais ça on le savez déjà ! Pourtant, dans son habit de cheftaine du FMI, elle n'a fait qu'anticiper ce que rapporte aujourd'hui l'Institut international des normes comptables (IASB) comme le stipule cette dépêche Reuters reprise par l'Expansion. Bref, les banques européennes sont au plus mal et ce n'est pas Olivier Delamarche qui va nous démentir. Dans sa dernière chronique "Les points sur les I", il a tout simplement ajouté que politiciens et financiers ont tout simplement organisé le camouflage de la réalité... Tenez le vous pour dit...


Olivier Delamarche - Les politiques mentent - 30... par MinuitMoinsUne
Lire La Suite... RésuméBlogger

Mauvais élèves...

La démocratie n'est pas innée. Elle doit s'apprendre quotidiennement. La France a mis près de 100 ans pour "apprivoiser" ce système politique. Imaginez donc la pression qui règne dans les pays arabes suite aux révolutions du printemps dernier. Notamment en Egypte. Ainsi, comme le stipule cet article publié sur le site Yahoo News, deux invités politiques d'une chaîne de télévision égyptienne ont réinventé le débat à grands coups d'insultes et de menaces. Ils en sont même arrivés à vouloir se jeter leur chaise respective sur la tronche. La "Claire Chazal" locale a bien tenté de calmer le jeu entre les deux politiciens mais elle a du y renoncer tant l'animosité entre eux était grande. Le sujet de leur affrontement : la récente dissolution du parti de Hosni Moubarak... Manifestement le "grand timonier" du Nil a encore de nombreux partisans...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Conspirationniste...

Mais qu'est-ce qui lui prend à la patronne du MEDEF ? A t-elle pris un mauvais acide ? Serait-elle devenue conspirationniste ? On peut le croire tant la dernière sortie de Laurence Parisot fait débat dans toute la presse alignée. Il faut dire qu'elle n'y est pas allée de main morte en affirmant dans cette interview donnée au quotidien le Figaro que l'Europe était victime d'un complot américain. D'après elle, toutes les attaques menées par les spéculateurs du monde contre la Zone euro n'ont qu'une seule origine : les Etats-Unis. "Je parlerais plutôt d'une orchestration outre-Atlantique des difficultés de l'Europe. Voyez les rumeurs sur les banques françaises, qui se sont diffusées immédiatement alors qu'elle étaient absolument infondées. Nos banques sont parmi les plus solides au monde. Des unes de médias américains annonçaient pourtant la mort de telle ou telle et même la fin de la Zone euro. Nous sommes passés d'attaques sur l'Espagne à des attaques sur l'Italie, puis sur la France, jusqu'à des rumeurs de dégradation de l'Allemagne la semaine dernière ! Quand des publications américaines très lues par les investisseurs et les analystes financiers titrent sur de fausses annonces dramatiques, des questions se posent". Ben voyons... Il se peut que certains médias américains aient tenté de détourner l'attention des problèmes de la dette américaine vers la dette des pays européens. Mais elle ne manque pas de culot quand elle oublie de préciser que l'euro est une volonté de Washington datant du milieu des années 60 comme l'avait remarqué le journaliste Ambrose Evans-Pritchard dès l'année 2000. De même elle omet de souligner que l'euro est une pièce décisive dans l'échiquier mondial américain qui vise à vassaliser l'Europe afin de préparer le grand marché transatlantique. Elle oublie aussi de signaler que le FMI (le "bras armé financier" des Etats-Unis) n'a pas ménagé sa peine et ses fonds pour soutenir la Grèce depuis plus d'un an. Enfin, elle n'ose pas dire que ce sont les Allemands qui ne veulent plus de la monnaie unique. Ni même avouer que les Slovaques, les Finlandais, les Néerlandais et les Autrichiens ont exigé des garanties réelles pour soutenir les Grecs. Bref, la Zone euro est bien au bord du gouffre et la planète finance bruisse de rumeurs disant que son explosion est inéluctable. Alors à quoi joue Madame Parisot ? Il apparaît que ses déclarations inhabituellement anti-américaines prouvent surtout qu'il y a le feu au lac et que le "chacun pour soi" est pour bientôt. En résumé, on peut surtout conclure que nous sommes dirigés par des nains. Le complot ne vient pas d'une nation en particulier mais de la finance internationale complètement apatride. Mais il est toujours plus aisé de mettre en avant un paravent pour tenter de masquer sa propre médiocrité...


Cessons de croire que l’Europe ne vaut rien ! par LPARISOT
Lire La Suite... RésuméBlogger

La bonne paye...

Il est parfois des faits divers qui enchantent ceux qui les vivent. C'est le cas notamment pour tous ces automobilistes qui circulaient lundi sur cette autoroute hollandaise à proximité de Beek. Comme le rapporte cet entrefilet publié par le site belge 7 sur 7, ils ont assisté à une "pluie" de billets de 20 et de 50 euros. En effet, un camion de transports de fonds a perdu une partie de son précieux chargement. En l'occurrence un coffre qui s'est brisé au sol en tombant. Pas besoin de préciser que de nombreuses personnes se sont arrêtées pour tenter de ramasser ce butin tombé du ciel... Qui peut les en blâmer...?

Lire La Suite... RésuméBlogger

Tous des escrocs...

Si vous pensiez que nos Maîtres allaient se montrer plus prudents suite à l'effondrement de la Lehman Brothers en 2008, il faut bien se rendre à l'évidence : rien n'a changé depuis cette date. Les Vampires sont toujours dans la place et continuent impunément leurs escroqueries en bande organisée. C'est d'ailleurs l'avis d'un connaisseur en matière de vol et de détournement : le désormais très célèbre Bernard Madoff. Il s'est lâché lors d'une interview publiée sur le site Fox Business en affirmant que beaucoup de ses anciens collègues étaient des escrocs. Pas possible... Du fin fond de sa prison de Butner, en Caroline du Nord (où il purge une peine de 150 ans de prison pour avoir escroqué plus de 50 milliards de dollars à ses victimes), il a affirmé que "le délit d'initié se pratique encore au grand jour dans tous les services d'investissements directs et à tous les niveaux du secteur. C'est malheureux de le dire mais tous les services financiers de l'industrie sont corrompus et se font de l'argent sur le dos des actionnaires". Il aurait pu aussi rajouter le rôle joué par les politiciens qui leur assurent protection et qui leur permettent de continuer à enfumer le citoyen. En ce sens, il aurait rejoint le prévisionniste Gérald Celente qui continue de pourfendre cette oligarchie qui va tous nous amener dans le mur... après nous avoir ruiné. N'oublions pas qu'après les escrocs arrivera la misère puis la guerre civile. Tout cela parce que certains ont voulu nous faire prendre le dollar pour de l'or, nous faire prendre des vessies pour des lanternes avec la complaisance des médias de masse, les "presse-tituées" uniquement bonnes à servir nos Maîtres...


Lire La Suite... RésuméBlogger

Tout en contraste...

"Allez vous faire foutre avec votre mondialisation" semble vouloir nous dire cet homme. Il a tout perdu et nous le montre... Or il est loin d'être un cas unique à en croire les dernières statistiques de l'INSEE. Comme le révèle cet entrefilet publié par le Télégramme, de plus en plus de Français vivent avec moins de 954 euros par mois. En d'autres termes, il y a de plus en plus de pauvres dans notre pays. Et dire que nos Maîtres nous promettaient que l'euro allait pouvoir nous protéger et que la mondialisation serait facteur de développement. Ben voyons... Jamais les inégalités se sont autant creusées. Et que fait la gauche ? Elle critique la politique de Sarkozy en nous promettant une "autre Europe". Or c'est justement cette Europe du pognon qui est en cause. Entièrement inféodée aux Etats-Unis, elle nous fait tous reculer socialement. Pendant ce temps, la Chine à l'autre extrémité de la planète connaît un boom économique sans précédent, ne compte plus ses milliardaires et verse dans une extravagance toujours plus folle. C'est pourquoi nous soutenons l'UPR pour mettre fin à cet asservissement et rendre aux Français le pouvoir de décider ensemble ce qui est bien pour leur avenir. Comme aime le dire François Asselineau en reprenant un proverbe chinois : "quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt"...


Phoenix Island : dernière extravagance des... par lecanardrepublicain
Lire La Suite... RésuméBlogger

La crise pour les ânes...

Bien que nous essayons d'être le plus synthétique possible quand nous publions un post, certains lecteurs nouvellement initiés à ce qui est en train de se jouer devant nos yeux ont bien des difficultés à assimiler les termes de dettes, obligations, bons du trésor, crédits, actifs toxiques, cds, banque centrale,... C'est pourquoi, pour eux, nous avons déniché ce papier publié par le site le Grand Soir. Un petit conte spécialement réservé pour tous ceux qui n'y comprennent rien. Et comme nous ne sommes pas à un cadeau près, nous vous offrons aussi ce petit chef d'oeuvre de dessin animé où tout est expliqué avec humour... Si après cela, vous vous dites encore dans l'ignorance, c'est à désespérer de tout...


Lire La Suite... RésuméBlogger

Le bal d'adieu...

Quand les artistes ne ressentent plus le monde dans lequel ils vivent, c'est le commencement de la fin ! Quand ils se refusent de le dépeindre dans leurs oeuvres, c'est assurément que ce dernier n'en a plus pour très longtemps. C'est en tout cas la décision que vient de prendre le très célèbre réalisateur italien Etorre Scola. Il vient de mettre un terme à sa carrière après 40 films en 40 ans comme nous l'annonce cette dépêche AFP. "Je ne réussis plus à vivre le monde du cinéma comme autrefois, avec joie et légèreté. Il y a des logiques de production et de distribution qui ne me ressemblent plus". Bref, les contraintes du marché l'empêchent désormais de se sentir libre et de pouvoir créer à sa guise. Il tire donc sa révérence. Le bal va se poursuivre sans lui... Tant pis...

Lire La Suite... RésuméBlogger

lundi 29 août 2011

Les derniers jours d'un trader...

Tous les traders sont sur les dents en ces temps difficiles. D'un jour à l'autre, ils peuvent perdre des fortunes en fonction des positions qu'ils ont prises sur tel ou tel marché. C'est pourquoi nous vous soumettons ce documentaire mis à l'antenne sur la chaîne LCP. Ce film met en évidence les différents processus ayant conduits à l'effondrement boursier en 2008. En privilégiant une lecture politique et historique de la crise économique, le film souhaite nous éclairer quant aux risques encourus et aux solutions à venir... A voir pour se faire une idée précise de ce qui nous attend dans les semaines qui viennent... Une terrible chronique d'un monde sans issue, composé d'hommes impuissants face à leurs folies et qui en même temps, déterminent la destinée de toutes les nations...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Encore un effondrement de chaussée...

Il n'y a pas que l'économie qui est en train de s'effondrer un peu partout dans le monde. Il y a aussi la croûte terrestre comme on a pu le voir à de nombreuses reprises sur ce blog (voir par ailleurs). Le dernier phénomène en date s'est produit la semaine dernière aux Etats-Unis. Plus particulièrement à Orem dans l'Utah. Alors que des employés d'une entreprise de travaux publics refaisaient l'enrobé d'asphalte d'une route, ils ont eu la désagréable surprise de voir leur rouleau compresseur chuter de plusieurs mètres à l'intérieur du sol comme le révèle cet entrefilet publié par le site local de la chaîne ABC. Une bien belle frayeur à en croire ce reportage photographique mis en ligne sur le blog The Sinkhole. Heureusement, le chauffeur de l'engin a pu s'en sortir indemne...


Lire La Suite... RésuméBlogger

C'est pas ma faute à moi...

En matière de "diseur de conneries", le gouvernement compte d'excellents éléments. Parmi eux, le désormais très célèbre sous-ministre au commerce (entre autres...) : Frédéric Lefebvre ! Souvenez-vous, il nous avait déjà bien fait rigoler lorsqu'il avait voulu faire son fier et étaler sa culture devant une caméra en avril dernier (voir par ailleurs). Il nous revient aujourd'hui dans une autre sortie dont lui seul a le secret. Cela s'est passé vendredi dernier à l'occasion de l'inauguration de la foire de Chalons en Champagne, la ville du pourfendeur de Facebook, le député UMP Bruno Bourg-Broc (voir par ailleurs). A croire qu'ils se soutiennent pour proférer des âneries. A l'occasion de son discours, notre ami Fredo s'est laissé aller à un drôle de rapprochement. Sur un sujet d'actualité : le chômage. Alors que la France bat des records en matière de chômage (près de huit millions de personnes sont en ce moment privées d'un emploi stable à plein temps dans notre pays...) comme le rapporte cet article publié par le site Agoravox, notre "ami" explique ces difficultés par la démographie. "Pourquoi c'est si difficile pour la France de faire baisser le chômage ? Parce qu'on a un taux de natalité beaucoup plus important que beaucoup d'autres pays". Ben voyons... Il est bon de rappeler à notre sous-ministre que la natalité augmente seulement depuis une dizaine d'années seulement et que ce ne sont pas (encore...) des enfants qui occupent les emplois. De plus tous les économistes sont d'accords pour dire que notre natalité est une chance pour le pays par rapport à ce qui se passe ailleurs. Dommage que seulement pour lui, cela soit un obstacle. Mais ne désespérons pas ! Bientôt les universités d'été de l'UMP. Une occasion pour lui et les autres de se remettre au niveau...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Examen de chicots...

Au pays de tous les excès, la crise économique fait rage. Au point que de plus en plus de gens sont obligés de faire des choix cruciaux pour survivre. Doivent-ils cesser de manger ou de se soigner ? Apparemment les deux ! On a déjà vu au début du mois que le nombre d'Américains vivant de bons d'alimentation était en croissante augmentation (voir par ailleurs). Déjà 15% de la population... et tout porte à croire que ce nombre va encore s'accroître. Sauf si ces "gueux" perdent leurs dents et n'arrivent plus à se nourrir. C'est certainement pour cette raison que l'église baptiste de Woodstock (en Georgie) a organisé deux jours de consultations gratuites avec l'aide du syndicat des dentistes du coin. 100 fauteuils, 300 dentistes et 1.600 bénévoles étaient mobilisés pour faire de ces journées une réussite. Bref tout était prévu sauf l'affluence. Plus de 4.000 patients se sont déplacés quotidiennement pour bénéficier de ce programme de charité comme le note cet article publié par le site du Journal d'Atlanta. Certains avaient même passé la nuit dehors pour être les premiers à se faire refaire les ratiches. De façon à pouvoir les montrer à tous ceux qui leurs ont menti comme des arracheurs de dents...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Etat de droit...

"Faites gaffe à vous !" semble menacer le Premier ministre britannique David Cameron. Il faut dire qu'il s'y connait en matière de justice répressive depuis la condamnation à quatre ans de prison de deux jeunes qui avaient ouvert une page Facebook sur les évènements survenus en Angleterre au début du mois (voir par ailleurs). Mais si l'appel à la violence peut être sévèrement puni (essentiellement sous nos contrées d'ailleurs... Dans les pays arabes on a cru comprendre qu'il voyait cela plutôt d'un assez bon oeil...!), qu'en est-il de ces jeunes, emprisonnés alors qu'ils étaient seulement au mauvais endroit au mauvais moment. C'est quoi cette justice britannique qui envoie en prison des gens sans aucun grief ? C'est un article publié par le Daily Mail qui nous donne un aperçu de la sévérité (nous dirons même de l'injustice...) régnant désormais dans les tribunaux britanniques. Que dire de la sanction infligée à ce jeune qui sous prétexte d'être rentré dans un magasin va se retrouver pendant seize mois en prison ou de cet autre passant interpellé ivre pendant une émeute et qui va aller deux ans au trou... Nos Maîtres veulent certainement nous montrer leurs petits muscles mais demain sera un autre jour. Celui où ils devront venir rendre compte devant le peuple de toutes leurs turpitudes. Patience David... Ton tour viendra à toi aussi...


Raid policier à Londres - no comment par nocommenttv
Lire La Suite... RésuméBlogger

Question de gravité...

Aujourd'hui c'est la rentrée ! Les plages sont loin, les vacances ne sont plus que de vieux souvenirs et les occupations nous rappellent... Pendant ce temps là, nos enfants ont encore une semaine devant eux avant de reprendre le collier. Que vont-ils faire pour occuper leurs journées ? Peut-être télécharger le dernier clip de Lady Gaga ou partager le dernier épisode de Dr House... Sauf que vous n'êtes pas censés ignorer que désormais Hadopi veille. Filtrage du web, repérage des internautes "indélicats", sanctions administratives... et parfois même saisie de la justice par un producteur à l'encontre d'un contrevenant. C'est un papier publié par le site Numerama qui nous donne l'échelle des peines auxquelles peuvent être condamnées un "pirate". Sachez que le fait de partager de la musique ou un film sur internet est puni comme une contrefaçon (3 ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amendes). Quand on compare cette peine aux sanctions des autres délits, il y a de quoi s'interroger sur le bon fonctionnement de notre société. Sachez que le fait d'échanger fichier est condamné plus sévèrement que l'exhibition sexuelle, le harcèlement (moral ou sexuel), l'usurpation d'identité, la profanation d'un cimetière, les cruautés envers les animaux ou encore la violation du secret de la correspondance... Bref, cela nous montre à quel point nos législateurs n'ont fait que répondre à des intérêts corporatistes en pondant cette loi et les peines qui vont avec. "Il ne peut y avoir d'échelle morale respectable et donc respectée dans une société qui fait de l'échange d'oeuvres culturelles un délit pénal aussi grave que le vol ou l'agression physique. Il est temps de remettre sur la table la hiérarchie des crimes et des délits, pour redonner de la légitimité aux pouvoirs policiers et judiciaires". Que les candidats à la prochaine élection présidentielle se le disent...

Lire La Suite... RésuméBlogger

dimanche 28 août 2011

Monsieur Je veux du fric...

Amis lecteurs, sur ce blog, nous ne faisons preuve d'aucun sectarisme et nous retranscrivons volontiers toutes les opinions en rapport avec l'Apocalypse annoncée. Nous avons donc pris l'habitude de veiller le blog du journaliste Pierre Jovanovic et nous vous faisons part de façon régulière de ses différentes interventions sur le web (voir par ailleurs). Si celles-ci entraînent la plupart du temps des réactions positives de la part des internautes, il en est un qui n'en finit plus de cracher son fiel contre l'imposteur. Son nom : Denissto. C'est un blogueur influent de la toile qui collabore régulièrement avec la Lettre d'Informations Economiques Stratégiques Internationales (LIESI). Pour lui, Jovanovic n'est qu'un usurpateur qui n'y connait rien. Il parle de l'Apocalypse comme un Américain parlerait de gastronomie. Il va même plus loin en affirmant que son livre 777,7 n'est qu'un vulgaire arrangement avec la religion. Il n'aime pas son ton "moi je sais tout et je suis le seul" et il le dit ouvertement dans son intervention ci-dessous. Bref, pour Denissto, ce n'est plus Jovanovic qu'on devrait l'appeler mais Je veux du fric. Ou comment ce manant se sert du système qu'il se dit combattre...


apocalypse de saint Jean : denissto vs jovanovic... par infoguerilla
Lire La Suite... RésuméBlogger

L'or des fous...

Petit retour en arrière pour mieux comprendre la situation présente... Nous avons le plaisir de vous présenter la dénommée Gillian Tett ? C'est qui cette charmante jeune femme ? Selon l'encyclopédie Wikipedia, il s'agit d'une journaliste britannique, rédactrice en chef adjointe et responsable des éditions américaines du Financial Times. Bref, une personne qui sait de quoi elle parle quand elle aborde le sujet de la finance. Elle est à l'honneur suite à la parution de son dernier livre "L'or des fous". Un petit chef d'oeuvre qui permet aux novices que nous sommes d'avoir tout compris des outils de la finance. Comme l'indique le résumé de son bouquin, les Vampires se sont vraiment tout permis ou comment ils ont transformé une idée géniale en apocalypse financière. "Comment une équipe de jeunes banquiers de la JP Morgan a révolutionné le monde de la finance en inventant le produit miracle qui annulait le risque d'impayés. Comment la cupidité de leurs concurrents détruira ce rêve, explosera toutes les places financières de la planète, et accouchera de 55.000 milliards de dollars d'impayés". Vu le sujet traité, la publication de ce livre s'est faite dans une certaine confidentialité. Il n'est jamais agréable d'entendre que nous sommes tous ruinés. Du coup, seul le quotidien suisse la Tribune de Genève lui a donné un peu de publicité. En France rien ou presque ! C'est pourquoi nous avons trouvé pour vous une interview donnée par le journaliste Pierre Jovanovic sur les ondes de Radio Courtoisie qui dit tout le bien qu'il pense de l'auteure (en même temps, il est aussi "un peu" l'éditeur de la version française... ceci expliquant cela...!). Mais nous partageons largement sa vision quand il affirme : "Gillian Tett est une visionnaire doublée d'un génie : de toute la presse économique, elle a été la seule, de part et d'autre de l'Atlantique, à identifier le rôle joué par la JP Morgan et Blythe Masters dans le déclenchement de la plus grande crise économique de l'histoire". Si vous aussi vous vous demandez pourquoi votre banquier vous regarde de travers ces derniers mois, nous vous conseillons vraiment la lecture de ce livre. Avant l'explosion finale...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Stop ou encore...

On l'avait quitté début août sur un papier dans lequel il dressait un constat sans concession de la déroute actuelle de la finance et de l'économie. N'écrivait-il pas il y a tout juste trois semaines qu'il voyait dans un très proche avenir un effondrement généralisé des bourses mondiales comme montre son article repris par Yahoo News. Aujourd'hui, il est de retour. Tout bronzé et en pleine forme. Prêt une fois encore à mettre les points sur les I. Son nom ? Olivier Delamarche, le gérant du fond Platinium Gestion. Dans sa toute dernière intervention sur l'antenne de BFM, il confirme avec force tous ses propos rédigés au début du mois. En résumé et en rafale : "la situation s'empire. Le marché est toujours cher. Wall Street n'a pas assez reculé. La messe n'est pas finie. Si Fillon taxait la bêtise, il rembourserait tous les déficits. Les banques sont au plus mal. Les plans sociaux s'enchaînent. Personne n'est pour l'instant capable de nous sauver. Taxer le soda va servir à rien. Il va quand même falloir baisser les coûts un jour ou l'autre. Tout le reste c'est comme croire au Père Noël". Un langage de vérité qui nous manquait. Et au passage, il nous donne même un petit conseil pour préserver notre épargne : acheter de l'or et des obligations en francs suisse...


Olivier Delamarche - 25 aout 2011 - BFM Business... par MinuitMoinsUne
Lire La Suite... RésuméBlogger

vendredi 26 août 2011

De pire en pire...

L'équivalent de la Poste aux Etats-Unis va mal. Très mal. De plus en plus mal. Après avoir annoncé qu'elle suspendait le paiement des cotisations retraites pour ses employés (voir par ailleurs), l'US Postal vient d'aller encore plus loin. Elle a décidé qu'elle allait en virer une "tripotée" pour ne pas faire faillite. Plus de 200.000 personnes ! Comme le souligne cet article publié par RFI, la poste américaine va tailler dans le vif. "Le service de la poste des Etats-Unis prévoit de supprimer plus de 200.000 emplois d'ici 2015, soit 20% de ses effectifs. L'agence postale doit faire face à la concurrence du courrier électronique et de l'utilisation des services de livraison en ligne. La poste est le deuxième employeur public du pays". Elle a aussi prise des mesures d'urgence telles que la fermeture immédiate de près de 4.000 bureaux de poste à travers tout le pays en transférant leur charge de travail à des sous-traitants locaux. Et dire que cette entreprise a déjà licencié plus de 100.000 personnes depuis 2007 pour restaurer ses marges... Bref, rien ne va plus à la poste américaine. Les dettes sont écrasantes et la banqueroute guette... N'oubliez pas chers lecteurs que la situation aux Etats-Unis n'est pas très éloignée de celle de la France. Ici aussi, les gens envoient plus de mails que d'enveloppes et les difficultés économiques feront imperturbablement chuter le volume des prospectus à distribuer. Préparez-vous donc à vivre ici aussi des temps agités sur le front de l'emploi public. N'en déplaise à tous ces diseurs de bonne aventure qui composent notre gouvernement...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Mars Attacks...

Encore un phénomène inexpliqué... Une "bulle" énorme est apparue dans le ciel chinois le week end dernier. Comme le souligne cet article publié par le site French.China.org, un immense OVNI lumineux s'est déplacé au dessus des habitations de villes comme Shanghai ou Beijing et a provoqué un virulent débat. D'après certains scientifiques, cette bulle grossissante est un phénomène causé par le carburant d'un propulseur se déplaçant dans l'espace (un missile aurait donc perdu une partie de son "essence"...). Mais d'autres astronomes réfutent complètement cette thèse. Et avancent une toute autre interprétation. "L'objet devait être un vaisseau spatial qui ne peut pas à ce jour être expliqué par notre technologie aérospatiale actuelle a estimé un scientifique de l'Académie chinoise des Sciences de Nanjing". Observateur de ces évènements depuis plus de 40 ans, il rajoute même que cette inspection est l'une des plus importantes de sa vie... Pour notre part et n'étant pas des spécialistes, nous ne pouvons que rapprocher cette information du krach du vaisseau-cargo russe chargé de ravitailler la Station Spatiale Internationale (SSI) révélé par le site Radio Canada. Bref, il semble bien que les autoroutes de l'espace soient particulièrement encombrées ces derniers jours. Normal en période de retour de vacances...

Lire La Suite... RésuméBlogger

New York se prépare au pire...

On ne le dira jamais assez : les phénomènes météorologiques prennent des proportions inégalées depuis quelques temps. Or c'est justement la saison des ouragans de l'autre côté de l'Atlantique. Tout le monde a encore en mémoire Katherina qu'un autre "monstre" s'approche répondant au doux nom d'Irène. Une dépression d'une telle envergure qu'elle inquiète particulièrement. Au point que la presse américaine "sonne le tocsin" pour avertir la population. Notamment celle des mégapoles de la côte est des Etats-Unis comme New York ou Washington. Ainsi, on apprend dans cet article publié par le site canadien Cyberpresse que les premières évacuations commencent dans "Big Apple". "Le maire de New York a ordonné jeudi soir l'évacuation de plusieurs hôpitaux et maisons de personnes âgées, et invité les New Yorkais à stocker des produits de première nécessité, dans la perspective de l'ouragan Irène qui pourrait frapper dimanche". Il a rajouté qu'il pourrait être amené à procéder au déplacement de plusieurs centaines de milliers de personnes... La dernière fois où un ouragan a touché "la Pomme" remonte à... 1985 ! Une si lointaine époque...



L'ouragan Irène se renforce et approche des USA par Zoomin_Wallonie
Lire La Suite... RésuméBlogger

Mort ou vif...

La situation en Libye est toujours aussi incertaine. Les rebelles partisans du CNT continuent leur "chasse au guide" à travers Tripoli au prix de nombreuses pertes comme le montre ce reportage photo publié dans le Parisien. En vain pour le moment. Mais il est vrai qu'ils viennent de recevoir une bien belle "carotte" pour mener à bien cette mission : 1,7 millions de dollars de récompense pour le ramener mort ou vif comme nous l'enseigne cet article publié par le site Challenges. De plus, ils peuvent désormais compter sur la présence au sol de militaires français et britanniques comme l'affirme ce papier publié par le Point. En totale contradiction avec la résolution 1973 de l'ONU... Alors tout le pays est fouillé et refouillé. On croit avoir vu le colonel Kadhafi ici, puis on l'a aperçu là. Enfin on l'annonce parti en exil dans un pays ami... Bref, personne ne sait vraiment ce qu'il est advenu au rais. Sauf que ce dernier continue de narguer les forces internationales en émettant des messages de résistance sur les radios du pays comme le reconnait cet entrefilet publié par France Soir. Mais dans ce tableau des évènements, il convient de prendre toutes ces informations avec des pincettes. Nous avons déjà eu l'occasion de mettre en avant la manipulation à grande échelle exercée par tous les médias mainstream (voir par ailleurs). Une désinformation si intense que même certains journaux s'en offusquent ouvertement. A l'image de cet article publié par Courrier International (pourtant pas du genre à prendre des positions "complotistes"). Celle-ci peut prendre l'aspect d'une boulette journalistique comme le montre les images de la BBC prises soi disant en direct de Tripoli alors que la foule brandit des drapeaux indiens. Ou être nettement plus sournoise comme l'évoque ces papiers trouvés sur le blog La Voix des Opprimés. Photographies à l'appui, ils indiquent que les scènes tournées au QG de Kadhafi ou sur la place Verte auraient été en fait reconstituées dans des studios cinématographiques basés au Qatar. Incroyable révélation si celle-ci s'avère vérifiée. Et il semblerait qu'elle le soit puisque le chef du Conseil National de Transition, Moustafa Abdel Jalil (le même qui a fait condamner les infirmières bulgares en 2007...) a avoué la supercherie... Pendant combien de temps encore allons-nous supporter toutes ces infamies ? Tout est basé sur le mensonge ! Lamentable ! Les démocraties ne sont plus que des artefact où les gens se pensent libres alors qu'ils sont dans la plus grande prison à ciel ouvert...





Sarkozy OTAN menteurs - Bab Al-Azizia fausse... par General_resistant

La chute de Tripoli : M. Abdeljalil avoue le... par General_resistant
Lire La Suite... RésuméBlogger

jeudi 25 août 2011

Le grand quizz...

La télé-réalité a encore de beaux jours devant elle tant les concepteurs de ce type d'émissions font preuve d'une imagination débordante pour "titiller" les plus vils instincts présents dans l'âme des téléspectateurs. Parmi les champions de ces "agités du bocal" : les Hollandais. On a déjà vu sur ce blog les ravages que peut faire la société Endemol dans ce type de programmes (voir par ailleurs). Mais là il faut bien avouer que la concurrence s'est réveillée. Comme en témoigne la dernière trouvaille venant du pays des tulipes au titre évocateur "Weg van Nederland" (Viré des Pays-Bas). C'est quoi le concept ? C'est un article publié dans le quotidien belge le Soir qui nous en dit plus. "Cinq jeunes demandeurs d'asile déboutés doivent prouver leurs connaissances de l'histoire et de la culture des Pays-Bas. Le vainqueur recevra 4.000 euros pour retourner dans le pays qu'il a voulu fuir". Vous avez dit abject... On pourrait penser à un fake tellement cela paraît énorme. Les Hollandais sont d'ailleurs coutumiers du fait puisqu'ils avaient déjà programmé une émission titrée "De Grote Donorshow" (un programme qui mettait en scène une femme mourante et trois candidats potentiels à la greffe de son rein mais qui était en fait un fake destiné à sensibiliser les gens aux dons d'organe). Mais pour la chaîne VRPO qui va diffuser l'émission, il ne s'agit aucunement d'une plaisanterie mais d'un divertissement permettant au public de réfléchir sur le droit d'asile et l'immigration... Rendez-vous donc le 1er septembre prochain pour découvrir cette m... produite par un pays où l'intolérance et le racisme sont devenus le quotidien. A gerber...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Vers une société-prison...

Encore une incroyable information visant tous les touristes du monde. Sachez Mesdames et Messieurs que très prochainement vous ne serez plus égaux lorsque vous embarquerez dans un avion. C'est quoi cette histoire ? On l'a déjà vu à de multiples reprises sur ce blog : les passagers utilisant les aéroports sont de plus en plus soumis à de bien étranges pratiques quand il s'agit de se présenter à l'embarquement. Contrôles en tout genre, palpations diverses et variées, interrogatoire en règle, portique déshabillant... Que voulez-vous, c'est l'effet 11 Septembre ! Bref, il faut vraiment avoir envie de voyager loin pour se soumettre sans rien dire à toutes ces intrusions dans notre vie privée. Mais que dire de la dernière trouvaille de l'International Air Transport Association (IATA) ? C'est au mois de juin dernier que l'association relative aux transports aériens a présenté son nouveau gadget : le Checkpoint of the Future. Installé pour la première fois à l'aéroport de Singapour, ce système est sur le point d'intégrer l'aéroport de Zaventem à Bruxelles comme le souligne cet article publié par le site belge de la RTBF. Les passagers vont être triés en trois catégories de sécurité en fonction de leur degré de risque. Comme une évidence, les officiels et autres oligarques seront classés "connus". Pour eux, pas de problème : ils sont réputés sûrs et passeront seulement sous un portique détecteur de métaux. Pour les manants du peuple, il y aura en plus un passage dans ces nouvelles machines qui vous déshabillent complètement. Il est à noter que ceux qui seront inscrits dans cette catégorie le seront pour de bon puisque cette information sera contenue dans votre passeport biométrique à puce. Quant aux rebuts de la société, il en seront pour la totale. Si l'IATA ne dispose d'aucune informations sur vous, vous serez classés dans les personnes à risques, les passagers à sécurité renforcée. C'est tout le reste plus le contrôle anti-explosif et l'enlèvement des chaussures... Evidemment les critères utilisés pour procéder à ce classement sont pour le moins obscurs. Personne ne peut d'ailleurs dire que les manifestants, les opposants et autres dissidents ne seront pas classés dans cette dernière catégorie. "Dans le système de l'IATA, les passagers se verraient versés dans l'une ou l'autre catégorie en fonction d'une estimation du risque réalisée par le gouvernement avant l'arrivée du voyageur dans l'aéroport"... En route vers la société-prison et en silence...!


Lire La Suite... RésuméBlogger

Une société à deux vitesses...

Dans la fable "Les animaux malades de la peste", Jean de la Fontaine écrivit les vers suivants : "selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir". Autant dire que sa prose résonne d'une bien étrange façon à la lecture de ces deux informations. Nous avons donc le "plaisir" de vous présenter Jordan Blackshaw et Perry Sutcliffe-Keenan, deux "gamins" à peine sortis de l'adolescence. Pas de doute pour nous, ils ne font pas partie de la classe des puissants à en croire ce article publié par le site CBS. Ces deux Britanniques viennent de prendre chacun quatre ans de prison (oui vous avez bien lu... 1.460 jours de taule...!) pour avoir ouvert une page Facebook lors des violentes émeutes qui ont secoué l'Angleterre au début du mois. Aucune participation physique à la révolte, aucune violence, aucun pillage,... mais une jeunesse brisée pour avoir osé libeller une page Facebook sous le titre "Emeutes de Warrington"... Décidément nos Maîtres adorent la jeunesse. Ils l'aiment tellement qu'ils revendiquent désormais le droit à pouvoir en abuser. C'est en tout cas ce que laisse entendre le lobby américain du Liberty Counsel Action. Ainsi, cette organisation composée de psychologues malfaisants et d'universitaires pervers ont organisé une conférence à Baltimore visant à défendre la pédophilie. Plus précisément, cet ignoble projet consiste à contester le fait que les penchants sexuels d'adultes pour les enfants relèvent d'un trouble psychique devant être soigné. En d'autres termes, la pédophilie deviendrait une orientation sexuelle "comme les autres" comme nous le montre ce papier publié par le site LifeSiteNews.com. Bref, vous l'avez compris : la liberté d'expression n'a plus la même valeur que l'on soit un jeune paumé anglais ou un bourgeois à la libido bien dérangée... Que l'on soit puissant ou misérable...


1460 JOURS DE PRISON POUR DEUX COMMENTAIRES SUR... par ClaVieFrere2011
Lire La Suite... RésuméBlogger

La Chine en point de mire...

En voilà encore un pour qui le mot "liberté" prend une connotation obscène. Il s'agit du député (UMP bien sur...!) de la Marne, le dénommé Bruno Bourg-Broc. Son dada : internet. Ou plus exactement le contrôle d'internet et surtout des réseaux sociaux du type Facebook ou Twitter. Aussi, comme nous le révèle cet article publié sur le site Numerama, il a proposé au gouvernement que l'Hadopi, dont le rôle est pourtant circonscrit à la lutte anti-piratage, remplisse une nouvelle mission de surveillance des réseaux sociaux. "On constate le peu de prévention faite quant aux dangers de ces réseaux sociaux, qui détruisent la vie de certaines personnes, qui peuvent inciter à la violence et à certains conflits qui se finissent parfois dans la rue". C'est la première fois qu'un élu suggère une surveillance généralisée du web. Un peu comme le pratique la censure chinoise. Bref, à écouter ce grand défenseur de nos libertés, Facebook serait pire pour la santé qu'un morceau de crack. Et dire que ces vieux réacs prennent des positions sur des technologies qu'ils ne maîtrisent même pas (s'agissant de ce monsieur, il s'est fait élire la première fois alors que Steve Jobs était encore un étudiant pas très brillant qui ne savait pas ce qu'il allait faire dans la vie...). C'est vous dire si on est bien gouverné... D'ailleurs concernant ce député, ne disait-il pas il y a deux ans : "aujourd'hui, internet c'est l'outil qui permet aux hommes de se joindre entre eux. C'est l'outil qui permet d'introduire davantage de connaissances mutuelles, davantage de citoyenneté aussi pourquoi ne pas le dire"... Pour notre part, nous préférerons toujours n'importe lequel des réseaux sociaux plutôt qu'un politicien incapable de garder un cap dans ses idées...


Bruno Bourg-Broc, Président de la FMVM par VillesInternet
Lire La Suite... RésuméBlogger

L'agneau sacrifié...

On ne s'attaque pas impunément aux Américains surtout quand on est... Indien ! C'est pour avoir ignoré cette règle de bon sens que le dénommé Deven Sharma vient de se faire congédier sans ménagement. C'est qui celui-là ? C'est le patron de l'agence de notation Standard and Poor's. Celle qui a eu le "courage" de dégrader la note des dettes souveraines américaines et d'ôter le AAA aux USA (voir par ailleurs). Bien évidemment, toute la presse alignée clame en coeur que tout était prévu, que ce départ n'est en rien anticipé, qu'il devait justement être annoncé,... Bref, un épiphénomène ! Sauf pour le site de l'hebdomadaire Challenges qui reconnaît à demi-mots qu'il est la victime des foudres du président Obama et de ses sbires du Trésor. Mais réjouissons-nous : le prochain responsable de l'agence sera certainement plus accommodant avec la patrie de l'Oncle Sam. Il s'agit de Douglas Peterson, un directeur opérationnel de la Citibank. Un Américain venant d'une banque américaine pour aller dans une agence de notation américaine destinée à apprécier la qualité de la dette américaine... voilà qui aura de quoi rassurer les autorités américaines. Au pays des loups, l'agneau de la vérité ne pouvait qu'être dévoré...


Kroll Calls S&P's Deven Sharma `Sacrificial Lamb' par Bloomberg
Lire La Suite... RésuméBlogger

La valse des dictateurs...

2011 restera à n'en pas douter comme une année record ! Celle de toutes les déchéances. Jamais une période aussi courte n'avait connu autant de chutes de dictateurs. Après Ben Ali en Tunisie, Moubarak en Egypte, Kadhafi en Libye (quoiqu'on ne puisse rien dire pour l'instant le concernant...!),... voici Steve Jobs chez Apple ! Comme nous l'enseigne ce papier publié par les Echos, l'emblématique patron de la compagnie à la pomme a décidé de passer la main. "A la surprise générale, Steve Jobs a cédé mercredi les rênes d'Apple à son adjoint, Tim Cook. Pas forcément parce que son état de santé s'aggrave mais plutôt pour se donner le temps de gérer une transition en douceur". On entend d'ici les cris d'orfraie des aficionados de la pomme qui vont lire ce post. Comment cela ? Jobs un dictateur ? Certes l'expression est un peu forte. On va donc la moduler un peu en le dénommant "horrible patron". C'est d'ailleurs l'expression retenue par cet entrefilet publié sur le site spécialisé Gizmodo. On y apprend que Steve Jobs est certes un créateur de génie (tout le monde n'est pas capable d'inventer en quelques années l'Ipod, l'Iphone ou l'Ipad... sans parler de tout ce qu'il a mis au point au début de sa carrière...) mais c'est aussi un sale c... humainement parlant ! "Le patron d'Apple cultive volontiers le secret et tyrannise ses employés". Une anecdote ? Celle relative au parking. Steve Jobs est à ce point "sympa" qu'il gare sa grosse Mercedes devant l'entreprise sur les places réservées aux handicapés de la boite. C'est certainement pour ces raisons que nous n'achèterons jamais un produit de cette marque. N'en déplaise à Steve Jobs, Tim Cook, aux groopies de la pomme et aux dictateurs déchus...



Micro-Trottoir : Qui est Steve Jobs ? par svmmac_fr
Lire La Suite... RésuméBlogger

mercredi 24 août 2011

Un steack contre le baby blues...

Les Américains sont vraiment des gens venus d'ailleurs. On ne cessera de le répéter sur ce blog : ils sont complètement à la masse. Comme en témoigne leur dernière lubie trouvée dans ce papier publié par le site belge 7 sur 7. On y apprend que que la grande mode chez les jeunes mamans est de manger leur placenta alors que le bébé vient à peine de pousser son premier cri. Il paraît que c'est tout bon pour la santé : du fer, de la vitamine B12 et des hormones... D'après la prêtresse de ce nouveau type de régime, la dénommée Jodi Selander, manger son placenta permettrait aussi d'échapper au baby blues. Ben voyons... Pour celles que cela intéresse, sachez que cette "viande" ne se mange quand même pas telle quelle. Il faut la cuire ou la faire sécher comme un jambon. A la masse on vous dit...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Déjà 100 milliards d'euros...

C'est le montant astronomique des dettes rachetées par la Banque Centrale Européenne depuis le début du programme en mai 2010. Souvenez-vous : à cette époque, la Grèce n'arrive plus à financer ses déficits auprès des banques privées. Du coup, c'est la banque des banques qui se chargent de lui apporter les fonds nécessaires pour faire tourner son économie. Mais depuis la Grèce, il y a eu le Portugal, l'Irlande, l'Espagne et maintenant l'Italie à souffrir des mêmes maux. Du coup, comme le souligne cette dépêche AFP reprise par le Monde, c'est déjà un total supérieur à 100 milliards d'euros qui a été "prêté" par la BCE. 110,5 milliards très exactement dont presque 15 milliards uniquement cette semaine. "Sur les sept jours précédents, la BCE avait racheté 22 milliards d'euros d'obligations publiques, la plus grosse opération de ce type depuis le lancement du programme". Quand on vous dit que tout va bien... Il est vrai que maintenant la BCE ne sait plus où donner de la tête tant les états sont à cours d'argent frais. Il est d'ailleurs à noter que la fin de ces rachats n'est pas pour demain. Elle doit intervenir quand le Fonds Européen de Stabilité Financière sera opérationnel mais vu les tensions existants sur cette option entre les différents pays d'Europe parions que le vote du FESF ne se fera pas sans mal. En témoigne les positions de la Finlande qui menace de na pas intervenir dans le FESF si la Grèce où un autre pays refuse de lui nantir son apport comme le rapporte cet article publié par la Tribune. Vous avez dit solidarité européenne ? Pendant ce temps, c'est donc la BCE qui s'y colle et qui fait tourner allègrement la planche à billets en opposition la plus complète avec les traités la régissant. Bref, la BCE est en train de faire du grand n'importe quoi dans la plus totale opacité. Sachant qu'elle est capitalisée à hauteur de 10 milliards d'euros (dont seulement 50% sont libérés), nous soumettons à nos lecteurs le problème suivant : d'où viendra la différence ? Plus que jamais, il est de notre devoir de vous informer qu'à force d'acheter des junk bonds (des obligations pourries qui ne seront jamais remboursées), la BCE va transformer l'euro en monnaie de singe... Mais n'est-ce déjà pas le cas...?


La BCE, pompier de fortune de la zone euro par BFMTV
Lire La Suite... RésuméBlogger