jeudi 29 octobre 2009

Panne sèche pour les clients de la Citybank...

Comme nous l'avons vu à de multiples reprises, les banques font tout ce qu'elles peuvent en ce moment pour "économiser" de l'argent et garantir un certain niveau de liquidités quitte à ponctionner à outrance leurs clients. Dans la continuité de cet état de fait, la banque Citigroup a annulé du jour au lendemain les cartes MasterCard qui permettent d'accumuler des points dans toutes les stations-service Shell, Citgo, ExxonMobil et 66-Conoco comme nous en informe cet article publié sur le site GlobalEconomicAnalysis. En d'autres termes, la fidélité ne paie plus au point de dire que cela sent l'essence... Pourquoi cet arrêt soudain ? De plus, les gens qui ont déjà le revolver sur la tempe avec des taux d'intérêt de l'ordre de 30% sur les cartes bancaires, sont pour le moins fermement incités à clôturer leurs comptes. Pour se faire, rien de mieux que les toucher au porte-monnaie. Ainsi, si ils n'ont pas assez d'argent pour fermer leur compte, la banque augmente le prélèvement mensuel passant de 600 à 1.400 dollars pour un découvert autorisé de 25.000 dollars. Autant dire que cela fait très mal. Comme si les banques voulaient déclencher une nouvelle crise des subprimes... C'est maintenant une situation explosive aux USA. Imaginez-vous un remboursement mensuel augmentant de 133%... "Citigroup needs money, and needs money badly. Moreover, there is no reason to believe this is all credit card related. In fact, there is every reason to believe Citigroup (and other banks) are in trouble on multiple fronts". Faites confiance à votre banquier, il vous le rendra bien...

Lire La Suite... RésuméBlogger

La guerre du dollar a commencé...

Martin D. Weiss est un économiste américain. Il avait mis en garde le Congrès sur la crise de la dette bien avant qu'elle ne commence. Pour lui, la dépression est inévitable car il a constaté les points suivants : "jusqu'au jour de la chute de la banque Lehman Brothers en septembre 2008, cela a pris 5.012 jours (soit 13 ans et 8 mois) pour doubler le cash et les réserves dans les coffres des banques américaines. Après la faillite de Lehman, la Fed de Bernanke n'a pris que 112 jours pour doubler la taille des réserves. De fait, il a accéléré le rythme par un facteur de 45 à 1". Et cela a continué en 2009... Voila en substance le contenu de cette conférence publiée par MoneyandMarkets titrée : "la guerre secrète de Washington sur le dollar" ... De plus, Weiss continue le débat sur le prix de l'or. Pour lui, le prix du métal jaune va doubler au mieux. Au pire, il sera multiplié par cinq. De son côté, un autre intervenant a précisé que : "la Chine a fait un achat dans les matières premières en 2002, 2 en 2003, 3 en 2004, 11 en 2004, 25 en 2006, 33 en 2007, 53 en 2008". Bref tout ce qui est narré sur ce blog depuis 2008 est résumé dans cette conférence. Prenez le temps de la lire, elle en vaut la peine...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Echange dollars contre lingots...

Le Général de Gaulle était un grand homme d'Etat. Le dernier grand homme politique que la France ait connu au point de comprendre avant tout le monde que les USA allaient droit à la banqueroute. D'ailleurs, il avait appréhendé les desseins américains quant au fait de vivre à crédit sur le dos de la planète entière. Pour lui, toutes les guerres du XXème siècle sont arrivées parce que la convertibilité or a été abandonnée et que les monnaies papier ont été déconnectées du métal jaune. La France, par exemple a retiré la convertibilité or en août 1914, histoire de faire la guerre avec la planche à billets. Du coup, quand le Général a appris que les Américains s'endettaient gratuitement avec le dollar devenu devise de réserve mondiale, il a envoyé la Marine Nationale, pleine de tous les dollars trouvés en France, pour les échanger contre des lingots ! Et cela avant même que Nixon, en 1971, contraint et forcé, supprime définitivement cette possibilité. Cette crise économique montre bien à quel point le "gaullisme" actuel est fort éloigné de l'homme pour lequel l'or devait rester la base absolue de référence de toutes les monnaies...

Lire La Suite... RésuméBlogger

L'or...nouvelle monnaie mondiale...

Tout les spécialistes préparent en coulisse la chute et la fin des monnaies papier. Parmi eux, il y a Dennis Gartman. Celui-ci donne une interview intéressante sur CNBC titrée : "Dennis Gartman, the Commodities King, sees gold becoming world reserve currency" ! Il annonce donc que l'or va devenir la nouvelle devise en matière de réserve mondiale ! Rien que cela. Sachant que Dennis Gartman est le "Pape des Matières Premières", cette information est plus qu'intéressante et n'est pas totalement innocente. En route vers la nouvelle monnaie et le nouvel ordre mondial...












Lire La Suite... RésuméBlogger

Les monnaies ne sont pas éternelles...

L'histoire est toujours riche d'enseignements. Dans celle relative à la monnaie papier, on peut s'apercevoir que sans exception, la valeur des monnaies à un moment ou à un autre est partie en fumée. C'est pourquoi l'or reste la valeur ultime car les monnaies ont toutes fait l'objet de dévaluation diminuant de facto leur réelle valeur. C'est en substance ce que développe cet interview de Ralph T. Foster, l'auteur du livre : "Fiat Paper Money : The History and Evolution of our Currency".


FNI Hour: Interview with Ralph T. Foster from The FNI Times on Vimeo.

Lire La Suite... RésuméBlogger

Qui sera le plus proche de la vérité...?

L'or en tant qu'investissement fait actuellement couler beaucoup d'encre chez les spécialistes économiques. Même si ils sont tous d'accord pour reconnaître que l'or est une valeur refuge, leurs divergences apparaissent dès qu'il s'agit de savoir si l'or est un placement permettant de développer son capital. Ainsi, d'un côté on a Nouriel Roubini qui n'aime pas l'or (comme tous les économistes politiques), alors que de l'autre, on a Gerald Celente, qui lui a mis tout ce qu'il gagne ou presque (80%) dans ce métal. Deux approches différentes. Mais lequel a raison ? On peut penser que l'or représente l'ultime gardien de ses efforts au travail. D'ailleurs, le quotidien britannique Le Telegraph s'est penché sur la question et a tenté de remonter le prix de l'or jusqu'en l'an 800 de notre ère quand une mine a été découverte dans le South Staffordshire. Aussi, le journaliste écrit : "si son découvreur était là aujourd'hui, nul doute qu'il serait très satisfait de la manière dont son or a gardé sa valeur (depuis 1200 ans)" ! D'autant qu'un professeur cité dans l'article note que lorsque les cavaliers de l'Apocalypse (la mort et la famine) passaient, l'or faisait parfois la différence entre la vie et la mort. Conclusion : l'or est au dessus de tout, car il résiste à tous les changements (crises, dépréciations, guerres) et même à la rouille après avoir passé 200 ans sous l'eau. Le Telegraph a même interrogé Paul Marson de la banque très privée suisse Lombard Odier, dont le commentaire est sans appel : "depuis 1971, le lingot a augmenté en moyenne de 8,5% par an comparé à l'inflation annuelle de 4,5%. Cependant, si vous avez acheté votre lingot en janvier 1980, il ne vous a rapporté que 1,2% par an, comparé à l'inflation de 3,3%". C'est un raisonnement fort juste, avec toutefois une réserve : tous ceux qui ont placé leurs avoirs en bourse depuis 1980, à un moment donné ou à un autre ont eu le malheur de tout perdre (comme par exemple le krach de 1987) ! L'or, en revanche, a tout préservé ! D'où le score de 1-0 pour Celente...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Une rue en or...

Connaissez-vous la rue de Vivienne à Paris ? Non ? C'est le quartier où sont rassemblés tous les négociants en or de la capitale. Quoi de mieux que de s'adresser à l'un d'eux pour prendre le pouls de ce marché vis-à-vis des épargnants que nous sommes tous (enfin presque). Après avoir eu le décryptage de Denis Schwartz qui vend des pièces et des lingots à partir de son magasin de Strasbourg (voir par ailleurs), voici le vécu d'un des nombreux vendeurs de la rue de Vivienne. Il se nomme Eric Joubert et exerce depuis 1972, ce qui en fait un spécialiste du métal jaune depuis près de 40 ans. Que nous dit-il ? Des propos à déguster sans modération pour ceux qui veulent investir dans l'or. "En septembre et octobre 2008, la demande a été telle pour les pièces d'or Napoléon, que l'organisme qui centralise tout ça pour nous a ratissé toute l'Europe pour fournir la demande !!! Imaginez qu'une personne par commune française ait commandé deux Napoléon. Cela a donné 72.000 pièces à trouver. On les a trouvées". Comme dirait l'autre, ça au moins c'est du factuel... Mais écoutez la suite : "il y a des rumeurs persistantes en ce moment concernant la Banque de France qui n'aurait pas autant de lingots qu'on le pense dans ses coffres..." A quand un audit des coffres de la Banque de France ?

Mais ce n'est pas tout. Voici une autre information pratique donnée par Eric Joubert : "même si vous achetez de façon anonyme (possible jusqu'à 3.000 euros), demandez une facture. De toute manière, il n'y a aucun intérêt pour le client à acheter de l'or en anonyme, car IL NE FAUT PAS OUBLIER que la facture leur évite de repayer la taxe. Très rares sont ceux qui le disent, mais moi je le dis à tous mes clients. Le jour où vous revendez, avec ce bout de papier, vous vous simplifiez la vie et le porte-monnaie".

Enfin, la question qui "tue" sur le côté pratique et dangereux de la détention de lingots. Sachez que selon Eric Joubert (cela doit être pareil pour tous) : "le client vient et donne un chèque personnel car la maison n'accepte plus les chèques de banque pour les montants au-dessus de 3.000 euros. Quelques jours plus tard, le temps d'encaisser ce chèque, la personne revient et repart avec son ou ses lingots et sa facture. Pour les pièces, c'est pareil dès qu'on dépasse les 3.000 euros".

Voilà... C'est tout simple. Vu qu'un lingot est grosso-modo de la taille d'un paquet de cigarettes, vous pouvez aisément le cacher quelque part chez vous dans un endroit qu'il vous reste à imaginer. "Vous savez, c'est un métier très particulier, mais je peux vous dire que jusque dans les années 80, les ouvriers venaient acheter leurs pièces d'or pour garder le fruit de leur travail. Les peintres en bâtiment, à la fin de leur journée, avec de la peinture encore sur les mains, venaient échanger leurs billets contre des pièces... Puis soudain, avec les années Mitterrand, les Français n'ont plus jamais entendu parler de l'or, et on en vendait nettement moins qu'avant. Toutes ces générations ont été privées d'informations sur l'or. Ce n'est que maintenant, avec la crise, que l'or redevient un grand centre d'intérêt. Mais posez-vous la question : tout l'or produit entre 1981 et 2001 dans le monde, qui l'a acheté celui-là ? il est passé où cet or ?". En voilà une bonne question... Elle est où cette production ? On en a besoin en ce moment, surtout à Londres !

Enfin, voici la dernière information intéressante de Monsieur Joubert : "quand j'ai commencé à travailler dans la boutique de mon grand-père, j'avais fait l'association suivante : pour le prix d'une Renault 4L (voiture de base de l'époque), on avait un lingot, c'est-à-dire, 1 voiture = 1 lingot d'or. Aujourd'hui, regardez bien, 1 lingot d'or = 3 voitures. Cela veut tout dire pour moi". Pour moi aussi... 300% d'augmentation en 30 ans, c'est nettement mieux que le livret A...



Kezeco.fr : Un refuge en or
envoyé par kezecoCodice. - L'actualité du moment en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Corrélation...

Il y a une corrélation entre le prix de l'or et la masse monétaire M3 en circulation. Pour mémoire, la masse monétaire M3 représente l'ensemble des valeurs susceptibles d'être converties en liquidités (espèces + livrets d'épargne + SICAV monétaires). L'or quant à lui, est un métal facile à comptabiliser dans la mesure où il y a un recyclage permanent. C'est la seule matière première qui n'est pas détruite pour obtenir une richesse supplémentaire (par opposition au pétrole). Aussi, dans une économie saine, il doit y avoir une connexion entre ces deux paramètres comme nous en informe ce papier trouvé sur le forum de Bulle Immobilière : "Intéressons nous à l'évolution du rapport quantité de la masse M3 vs prix de l'or au cours du temps...Partons du commencement à savoir les années 70 qui virent la parité du dollar cesser d'être rattachée à la valeur de l'or...
  • En 1970, l'or vaut depuis longtemps 35 dollars l'once et on a un M3 américain à 50 milliards de dollars. Le ratio M3/or est à sa valeur historique de 1,5. ratio = 1.5
  • En 1975, l'or vaut 70 dollars l'once à peu près. Le M3 est à 200 milliards de dollars. Les stocks des banques centrales sont stables. Ça nous fait en gros un ratio M3/or à 3. ratio = 3 (...)

  • En 1995, la crise est passée par là. Il y a eu visiblement un désendettement et le M3 a chuté à 750 milliards de dollars. L'or est stable à 400 dollars l'once. Le ratio M3/or est retombé à 1,9. Mais il est encore au dessus du ratio initial de 1,5. ratio = 1,9

  • D'un coup, tout s'emballe ! En 2000, le M3 est à 2.000 milliards de dollars et l'or est ramené à 300 dollars l'once suite à des ventes massives par les banques centrales. Le rapport M3/or explose à 6,7 ! ratio = 6,7

  • En 2005, les USA vont bientôt arrêter de publier les statistiques de leur M3 tellement c'est du n'importe quoi. Le M3 est à 3.000 milliards de dollars, l'or commence à se réajuster à 400 dollars l'once malgré des ventes qui continuent mais la pression est trop forte pour que ça suffise à maintenir le bouchon de liège sous l'eau à la même altitude au fur et à mesure que l'eau monte. Le ratio M3/or remonte à 7,5 ! ratio = 7,5

  • (...) Désormais c'est intenable. Les USA arrêtent de publier leur masse monétaire M3 qui doit être maintenant à quelque chose comme 4.500 milliards de dollars. L'or est à 1.000 dollars l'once. On est toujours à un rapport M3/or de 4,5, ce qui est toujours énorme ! ratio = 4,5. C'est trois fois le ratio de départ en 1970...

En conclusion, de deux choses l'une : soit le M3 américain va s'effondrer pour s'ajuster, soit l'or va exploser, soit un peu des deux. Mais dans tous les cas, un ratio M3/or à 4,5 ne pourra pas rester en l'état."

Il nous suffit d'attendre l'implosion ou l'explosion finale c'est selon...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Le lingot d'or le plus recherché...

Comme pour les timbres, il y a une cotation officielle au niveau des lingots d'or. Ceux les plus recherchés sont ceux qui ont été fondus par la branche anglaise de la Banque Rothschild à partir de 1820 à la demande de Nathan Rothschild ! Pour les reconnaître, sachez qu'ils sont estampillés RMR. Si vous en avez, il faut savoir qu'ils coûtent plus cher que les lingots classiques. A bon entendeur...


LES ROTHSCHILD CONFERENCE Pierre Assouline mai 2008 1sur4
envoyé par cocobrownlasectedupal. - L'info video en direct.

LES ROTHSCHILD CONFERENCE Pierre Assouline mai 2008 2sur4
envoyé par cocobrownlasectedupal. - L'actualité du moment en vidéo.

LES ROTHSCHILD CONFERENCE Pierre Assouline mai 2008 3sur4
envoyé par cocobrownlasectedupal. - L'info internationale vidéo.

LES ROTHSCHILD CONFERENCE Pierre Assouline mai 2008 4sur4
envoyé par cocobrownlasectedupal. - L'actualité du moment en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Annulation discrète...et suspecte...

Les numismates américains n'en reviennent pas. Alors qu'en France, la Monnaie de Paris est chargée de mettre à la vente des pièces en or et argent à destination des collectionneurs, aux USA, cette charge revient à l'agence United States Mint. Or, selon cet article publié par le site MintNewsBlog, l'agence fédérale ne fabriquera pas les pièces d'or pourtant annoncées sur son catalogue. Cela concerne les pièces Proof Gold et Silver Eagles. "Là où tous les autres fondeurs se sont adaptés à la demande intense depuis 2008, la US Mint, semble, pour une raison mystérieuse, mettre les freins". Autant dire que cette décision apparaît suspecte. Ainsi, l'auteur semble nous dire qu'en réalité, la US Mint n'a tout simplement pas assez d'or pour répondre à la demande, ce qui voudrait dire que les stocks américains sont au plus bas... d'autant qu'elle a annulé la vente des pièces les plus populaires. Bizarre, vous avez dit bizarre...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Encore une échéance pour l'or...

Comme on le sait, il y a l'or physique (les lingots, les pièces, les bijoux,...) et l'or papier (certificat vous laissant croire que vous êtes propriétaire de x onces d'or). Ces derniers sont comme les actions, cotés en bourse. Et tout comme les actions font l'objet de spéculations avec les ventes et achats à terme (vous achetez en début de mois et vous ne payez qu'à la fin du mois ce qui laisse le temps de revendre entre temps). Or, comme nous l'annonce Patrick Heller sur le site Numimaster, cette "rédemption" de l'or aura lieu vendredi et il se peut que l'on ait les mêmes désagréables surprises que le mois dernier, à savoir l'absence de stock suffisant pour honorer toutes les promesses (voir par ailleurs). Mais là où il nous apprend bien des choses, c'est avec cette ligne : "As we have seen previously in 2009 with large Treasury debt auctions and options expirations, the price of gold was clobbered before these events, and not allowed to rise quickly until after the last Treasury auction closed on Thursday afternoon. I see no reason to expect a different pattern this week". En d'autres termes, quand un investisseur achète des bons du trésor américain, c'est au détriment de l'or. Comme il y a eu des ventes massives de dettes, on comprend mieux pourquoi l'or a tant baissé dernièrement...
Lire La Suite... RésuméBlogger

La Turquie ne veut plus de dollars...

Encore un coup contre la monnaie américaine. Comme nous en informe cette dépêche de l'agence de presse Novosti, la Turquie a décidé de ne plus utiliser le dollar pour payer ses échanges avec l'Iran et la Chine, ce qui représente un énième affront à l'hégémonie américaine. C'est d'autant plus surprenant que la Turquie représente un allié traditionnel des USA. C'est vous dire dans quel état sont les relations diplomatiques dans ce bas monde. A la lecture de ce papier, on ne peut que constater comment l'agence russe se frotte les mains à l'idée de voir le dollars s'écrouler tel le rouble en 1989.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Pourquoi ils veulent acheter notre or...?

Comme nous le voyons depuis plusieurs mois, l'or est le métal le plus convoité à l'heure actuelle. Alors que les Chinois achètent des tonnes d'or partout sur la planète, des petites entreprises essayent de récupérer votre or personnel à prix cassé. Il ne faut pas oublier que tous les spécialistes prévoient une envolée de son prix d'où l'apparition de ce petit business. D'autant qu'avec la crise, les gens ont de plus en plus de difficultés financières ce qui peuvent les amener à vendre leurs bijoux de famille. Ainsi il n'est pas rare de voir fleurir ces jolies pancartes dans le coeur de nos villes comme en témoigne ce lecteur : "Ce jour, j'ai croisé sur mon trajet de travail une pancarte qui n'a pas manqué de m'interpeller... et qui confirme en quelques sorte vos dires. Elle se trouve à l'entrée de Evian-les-bains, mais j'imagine que ce genre d'initiative doit fleurir un peu partout ! Les vampires opèrent dans l'ombre... et les chacals sont déjà sur les rangs !" Un bon conseil : ne cédez pas aux sirènes sous réserve de faire une TRES mauvaise affaire...


Lire La Suite... RésuméBlogger

Alzheimergate...

Les progrès de la médecine entraînent une augmentation de la durée de vie mais celle-ci va de paire avec la multiplication des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Quand ces derniers n'ont pas pris les devants pour la gestion de leurs avoirs, c'est une agence gouvernementale qui s'en charge. En France, la protection de ces adultes est régie par l'UNAF ; en Angleterre, c'est l'Office of the Public Guardian (OPG) qui en est le garant. Quoi de mieux pour un Etat archi-endetté de réussir à mettre la main sur la fortune de ces malades. Comme nous en informe cet article révoltant du Daily Mail, c'est bien ce qui se passe de l'autre côté de la Manche. L'OPG prend en charge la gestion de la fortune de ces gens, impose des frais énormes et facture même l'accès aux comptes pour la famille des malades. Cette agence est à ce point efficace qu'elle a déjà réussi à faire rentrer plus de 3,2 milliards de livres sterling sur ses comptes. Mais le revers de la médaille est qu'elle fait l'objet de 3.000 plaintes depuis les 18 mois depuis sa création. Et dire que ce pays est soi-disant gouverné à gauche...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Madoff teuton...

La mer se retire et les cadavres apparaissent. Le dernier en date : le groupe d'investissement allemand K1 comme nous l'annonce ce papier publié par Bloomberg. Fondé par Helmut Kiener, un diplômé en psychologie et vendeur de publicité pour l'équivalent des Pages Jaunes, le hedge-fund fait l'objet d'une enquête criminelle pour avoir "perdu" 400 millions de dollars. Ses clients : la Barclays Bank, la JP Morgan, la BNP et la Société Générale. Les Vampires attirés par des profits maximum (Kiener annonçait 825% de gains depuis 1996) en ont oublié de regarder le CV de ce "Madoff" germanique... Si on vous a refusé un prêt à la BNP ou à la Société Générale, vous savez désormais pourquoi...


WarrantMarrant - German psycho
envoyé par WarrantMarrant. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Deuxième krach en vue...

En voilà un qui a de la suite dans les idées. Pour Docteur Doom, il n'y a aucune reprise en vue. C'est ce qu'il indique dans une interview publiée par le site Index Universe. Pire encore : Nouriel Roubini annonce un nouveau krach, inévitable selon lui du fait de la nouvelle bulle qui s'est crée avec les plans de soutien. Ceux-ci ont servi aux banques, aux institutions financières, aux multinationales mais pas aux gens de la rue. Il a observé les fondamentaux de l'économie et fait le constat amer suivant : aucun d'eux ne présente de signes positifs. On dirait que c'est grave Docteur...Wall Street ressemble de plus en plus à Las Vegas pour ses casinos et à Broadway pour ses théâtres...


Lire La Suite... RésuméBlogger

Dans la série nouvel impôt britannique...

Comme nous l'avons remarqué à de multiples reprises, les Anglais sont les "champions" pour inventer de nouvelles taxes et impôts, qui vont venir frapper de plein fouet la population. Après l'impôt sur la vue, la taxe sur les poubelles et sur les parking, ils viennent d'inventer la contribution sur les résidences secondaires en location. Comme nous l'annonce cet article du Daily Mail, ces propriétaires vont se retrouver avec une dépense supplémentaire de 4.000 livres sterling. Plus de 60.000 personnes sont concernées par le paiement de cette taxe, soit 240 millions de livres sterling par an qui vont rentrer dans les caisses pour payer les notes de frais des politiciens et les bonus des banquiers... Vont-ils aussi réclamer cette somme pour les maisons loués en France ?
Lire La Suite... RésuméBlogger

Lenteur suisse...

Mieux vaut tard que jamais. Telle pourrait être la devise des banquiers suisses car on peut dire qu'ils ne sont plus ce qu'ils étaient. En effet, ils viennent seulement de comprendre que l'or était devenu une valeur refuge. Pourtant, l'or depuis 2001 a vu son cours augmenter de près de 300%. Comme nous l'apprend cet entrefilet publié dans le National Post, Anita Soni du Crédit Suisse, vient de réviser les objectifs de cours des principaux métaux. "She has pushed her gold forecast for 2009 and beyond to $1,000 an ounce, up from the previous target of $960, citing the weak greenback and continued worries about recession and inflation". Comme on le dit à Genève, il n'y a pas le feu au lac...
Lire La Suite... RésuméBlogger

500 - 2.500 = - 2.000

On se souvient de l'agitation relatif au plan social provoqué par Caterpillar à Grenoble (voir par ailleurs). Il faut croire que la "reprise" n'a pas encore eu d'effets sur la multinationale américaine. Ainsi, cet article de India Times nous apprend que le spécialiste mondial des engins de chantier va embaucher 500 personnes tout en en virant 2.500 dans le même temps soit un solde négatif de 2.000 chômeurs supplémentaires. Apprenant cette bonne nouvelle, Wall Street a salué l'effort avec une augmentation de l'action de 2% ! Les licenciements, rien de tel pour plaire aux Vampires.

Lire La Suite... RésuméBlogger

Attractivité maintenue...

On sait bien que désormais le dollar n'a pas plus de valeur qu'un billet de monopoly. Il n'en reste pas moins qu'il y a encore de nombreux acheteurs. Comme nous en informe cet article de Bloomberg, les Américains ont réussi à vendre 123 milliards de dettes, ce qui représente un record ! On se demande vraiment qui a été suffisamment idiot pour en acheter... A moins que les Américains les achetaient eux-mêmes sous couvert de sociétés bidons immatriculées aux Iles Moustiques... Ils en seraient bien capables. En tout cas, pour acheter de la dette américaine avec tout ce que l'on sait, il faut vraiment être sous cocaïne. Mais grâce à cette vente, ils ont réussi à faire baisser le prix de l'or. Certains hedge-fund hésitants ont opté pour acheter de la dette plutôt que de l'or rien que pour le taux de rémunération. Le rendement du bons à 10 ans est de 3,56% tandis que celui sur les titres à 2 ans est fixé à 1,02%. Appât du gain quand tu nous tiens...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Le cuivre bientôt au prix de l'or...?

En ce moment, c'est "spéculation à tous les étages" y compris sur les métaux pauvres comme le cuivre. Les cours s'envolent comme si le monde entier se préparait au pire. Au point de se jeter sur n'importe quoi pourvu que cela ne soit pas du papier. Comme nous l'enseigne cette dépêche de l'agence Reuters reprise par le quotidien Bloomberg, la cotation de la tonne de cuivre atteint désormais 6.728 dollars la tonne. Vous imaginez ? Près de 4 briques pour du cuivre ! Et ce n'est pas tout : le zinc prend le même chemin. Oui...le zinc...celui du bar de votre bistrot préféré cote aujourd'hui 2.330 dollars la tonne. La tête commence à tourner avec tous ces métaux qui suivent le sillage de l'or... Bientôt même le prix du fer dépassera la valeur du dollar. Les Chinois semblent en manger tous les jours puisqu'ils ont augmenté leurs importations de cuivre de 30% en septembre dernier. Pour faire des balles ? Et ils avaient déjà pulvérisé tous les records en avril. En d'autres termes, il est temps d'investir dans les mines. En Lorraine par exemple, il y a tant de mines abandonnées...


Taux du cuivre en hausse
envoyé par zoom_130. - L'info video en direct.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Enfin une bonne nouvelle...

L'Islande est en faillite. Mais cela n'entraîne pas que des mauvaises nouvelles. Il y en a même qui sont à créditer à la voie de la guérison du pays. Comme nous l'enseigne cet article du New York Times, la chaîne de fast-food Mac Donald's a décidé de quitter l'île aux geysers. Terminé le Big Mac à Reykjavik. Il faut dire que tout était importé d'Allemagne. Avec un euro au plus haut et un krona au plus bas, autant payer chaque client pour qu'il ne mange rien... Selon le gérant, les oignons arrivant d'Allemagne coûtaient aussi cher qu'une bouteille de whisky. Et comme dans tous les pays, cette unité de mesure ne pardonne pas...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Du lard ou du cochon...?

Vous aimez le jambon ? Oui ? Apparemment Alexander Lebedev aussi si on en croit ce papier totalement délirant de Paul Abelsky et d'Alex Nicholson publié dans le quotidien Bloomberg. Le journal rapporte comment : "le millionnaire russe Alexander Lebedev, patron de la National Reserve Bank, a été obligé de saisir le bien gagé avec le prêt de 3,5 millions de roubles d'un client à court de cash : 40.450 cochons"... Du coup, les banques acceptent tout ce qui peut être revendu, y compris la lingerie fine des usines en faillite, ou bien deviennent actionnaires des sociétés qui leur doivent de l'argent afin de sauver ce qui peut l'être ! Comme quoi, Poutine sait parler aux banquiers russes ce qui nous change de ce qui se passe ici-bas...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Le doigt de Lamour...

Quand un de nos meilleurs escrimeurs se trompe de touche, cela a de quoi faire sourire n'est-ce pas ? C'est en tout cas à cette surréaliste scène à laquelle on a pu assister à l'Assemblée Nationale. Comme nous le rapporte cet article du quotidien 20 Minutes, alors que les députés avaient voté (81 voix pour contre 51 voix) la loi socialiste pour surtaxer les banques, une "erreur technique" s'est soi-disant glissée et les députés ont été obligés de revoter. L'erreur technique c'est celle de Jean-François Lamour qui affirme s'être trompé de bouton. Cherchez l'erreur... C'étais sans compter Christine Lagarde qui a donc expliqué l'annulation du premier vote ! Quand on vous dit que les banques font ce qu'elles veulent...


La chronique du 26 octobre 2009
envoyé par olivierbesancenot. - Gag, sketch et parodie humouristique en video.
Lire La Suite... RésuméBlogger

C'est la fin d'un mythe...

Le dollar vit ses derniers moments. Ce n'est pas un scoop tant sa valeur est manipulée depuis l'arrivée de Ben Bernanke à la FED. En attendant sa chute définitive, le site Jesse's Crossroards nous en donne cette vision "littéraire" : "Nous observons un accident de train, comme au ralenti, avec la Fed et le Trésor mettant devant nous un écran de fumée et des miroirs déformants pour cacher les détails de leur perfidie : une reprise sans travail et sans consommation réelle où un PIB en hausse n'est pas une reprise. C'est le corps d'une économie crachant les réminiscences de sa vitalité en réponse aux manoeuvres monétaires Heimlichiennes. Et quand ce sera fini, il ne restera rien, sauf une pile de marqueurs et une dette impayable, une insolvabilité et des défauts. (...) And what is unthinkable to those who maintain a studied ignorance of history will be a fait accompli... fin du régime, le siècle du dollar" (en français dans le texte)...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Economies d'échelle...

La crise accélère les délocalisations. On l'avait déjà vu avec le groupe Electrolux qui avait décidé de fermer une usine dans l'Iowa et de la délocaliser au Mexique (voir par ailleurs). Il faut croire que cela n'a pas suffit aux actionnaires puisque le groupe a annoncé deux autres fermetures comme nous l'enseigne cet article du site Industryweek. Malgré un bénéfice en forte hausse, Electrolux a décidé de fermer une deuxième usine aux USA et une troisième en Espagne. Tout va bien. Le groupe gagne de l'argent parce qu'il fabrique dans le tiers monde et vend dans les pays riches... CQFD

Lire La Suite... RésuméBlogger

Fin de shopping...?

On avait déjà abordé sur ce blog l'indice mesurant le transport de marchandises par voies maritimes : le Baltic Dry Index. Mais il y en a un autre tout aussi intéressant en ce moment : le China Containerised Freight Index (CCFI). Comme nous en informe ce papier de SeatradeAsia repris par le site HellenicShipping News, cet indice qui mesure les échanges maritimes et containers chinois "a baissé pour la première fois depuis juin". "Despite lines reporting increased volumes and some being successful with rate increases this news will be a hammer blow for the industry. The CCFI takes data from the leading 20 lines operating out of China. Its numbers have been consistently in line with the fortunes of the container sector over the years, especially since China accounts for one in two boxes moved. With container shipping often a precursor of the world economy, the drop in the CCFI has some analysts suggesting the global economy could be in for a nasty double dip recession". On dirait que les Chinois en ont terminé avec leurs achats à travers le monde...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Dangereuse escalade...

La Guerre Froide n'est pas finie. C'est la conclusion qu'on peut tirer des dernières évolutions de la situation en Tchéquie et en Pologne. Souvenons-nous que les Américains ont décidé d'installer un bouclier anti-missiles en Europe de l'Est afin de contrer d'éventuels tirs de missiles iraniens. Comme on pouvait s'en douter, cette décision a provoqué la colère de la Russie qui décida de réagir et de ressortir ses missiles Iskander à Kaliningrad. Obama a mis un peu d'eau dans le vin sans y renoncer ce qui amena les Russes à prendre des sanctions contre Prague. Comme nous l'annonce ce papier très instructif de La Pravda, Poutine et Medvedev ont décidé de cesser de livrer du pétrole brut aux Tchèques car ces derniers ont accepté la présence d'un radar américain sur leur sol. Non ! la Guerre Froide n'est pas finie. Elle a même repris...

Lire La Suite... RésuméBlogger

La Russie se sent menacée...

La Russie se sent menacée. Devinez par qui ? L'irréductible "ennemi" : les USA. C'est d'ailleurs le sens de cet article publié dans La Pravda et titré : "Les USA préparent-ils une attaque contre la Russie dans 3 ou 4 ans ?". Est-ce de la paranoïa de la part de Poutine et de Medvedev ? Pas sur quand on sait que les USA viennent de signer des accords avec la Bulgarie et la Roumanie pour l'installation de bases de l'US Army. Aussi, le quotidien se pose les questions : "Pourquoi les USA ont besoin de 2 bases dans la Mer Noire ?" La réponse apportée n'est manifestement pas satisfaisante : "Pour se battre contre le terrorisme ? Il y a 4000 km entre la Roumanie et le Moyen Orient". Il faut noter aussi que toujours selon la Pravda, les écoles militaires américaines ont mis le paquet sur l'enseignement du russe, exactement comme elles avaient pu le faire pour l'arabe trois ans AVANT L'INVASION DE L'IRAK. C'est pourquoi poursuit la Pravda, "ces deux bases sont là pour sécuriser le transport du gaz et du pétrole"... De quoi renforcer la thèse de Michael Ruppert dans son film "Collapse" (voir par ailleurs). Et le caviar ? Vous allez aussi leur prendre ?

Lire La Suite... RésuméBlogger

Heureux consommateurs Koweitiens...

Peut-être qu'en ce moment vous avez des crédits et vous vous sentez étranglés par le montant des échéances. Rassurez-vous ! Vous n'êtes pas les seuls... Même au pays de l'or noir, les consommateurs ont fait chauffer leurs cartes bancaires pour consommer comme des malades au point d'avoir des problèmes de remboursement. Selon cet article du quotidien Bloomberg, 100.000 personnes sont en retard de paiement. Mais à la différence de chez nous, c'est le gouvernement qui va payer les dettes à la consommation des ménages. Plus de 50 députés sont favorables à cette solution, ce qui ne devrait pas trop poser de problèmes vu les milliards engrangés chaque jour avec la vente du pétrole. Mais les plus heureux dans l'histoire restent bien sur les banques qui l'on s'en doute, ont applaudi la mesure des deux mains...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Oubliés sur le quai...

Comme on le sait, le salarié représente toujours la variable d'ajustement d'une entreprise. Plus le bénéfice baisse, plus on licencie. C'est ce qui vient de se passer chez la Deutsche Bahn (l'équivalent allemand de la SNCF). Comme nous l'annonce cette dépêche de l'agence Reuters reprise par le quotidien La Tribune, la DB a calculé que 2.000 salariés doivent partir à cause "d'un bénéfice d'exploitation en chute de 47% pour les huit premiers mois de l'année". Comme on peut le voir, la reprise continue bel et bien...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Le compte est bon...

Les salariés n'ont qu'à bien se tenir en ce moment vu tous les plans sociaux qui tombent les uns après les autres. Le dernier en date concerne le groupe pétrolier Shell comme nous l'indique cet article du site Easy Bourse. On le pressentait déjà en août dernier sans connaître cependant le nombre de licenciements (voir par ailleurs). Cette fois, on l'a : 5.000. L'action devrait connaître un mieux en bourse après une chute du bénéfice de 62% au troisième trimestre...
Lire La Suite... RésuméBlogger

L'art de vous faire casquer...

Par ici la monnaie... C'est en substance ce que font en ce moment les compagnies aériennes vis-à-vis de leurs voyageurs. On a déjà vu comment procéder la compagnie Ryanair. Mais pour une fois il ne s'agit pas d'elle comme nous l'annonce ce témoignage : "à mon retour du Japon, lors de l'enregistrement des bagages à Narita, quel ne fut pas mon étonnement en voyant écrit sur tous les écrans du comptoir de British Airways que si vos bagages étaient en excédent de poids, ne serait-ce que d'un seul kilo, vous seriez taxé d'un forfait de 40 euros ! J'avais malheureusement un excédent de 3 kg et plutôt que de me faire racketter de 40 euros, j'ai bien entendu ouvert ma valise et retiré 3 kg. Mais là, je me suis demandé pourquoi ce forfait à 40 euros. La réponse est limpide : peu de voyageurs ont un excédent de 10 kg, en revanche la plupart peuvent avoir 2 ou 3 kg de trop. Ils ont bien calculé leur coup pour extorquer encore et encore de l'argent aux gens avec ce forfait exorbitant". Changement d'époque : avant les compagnies rivalisaient d'imagination pour prendre soin du passager. Désormais, elles rivalisent d'imagination pour le plumer...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Les malheurs de Fergie...

La crise touche aussi les têtes couronnées comme nous l'indique cet article du Daily Mail qui s'en réjouit. Ainsi, la princesse anglaise Sarah Ferguson (Fergie pour les intimes), duchesse de York à ses heures, a de graves soucis financiers : sa société américaine a été laminée et elle se retrouve avec une dette d'au moins un million de dollars. Au point de monnayer de fausses interviews et de vraies rencontres avec son prince d'ex-mari ?

Lire La Suite... RésuméBlogger

Mystérieux investisseur...

En cette période "agitée", tous les marchés font l'objet de spéculations effrénées. Après le marché des actions, du pétrole et de l'or, c'est au tour de celui de l'étain d'être en totale ébullition comme nous l'annonce cet article de Rowena Mason publié dans le Telegraph de Londres. Ainsi, un seul homme, agissant pour un hedge fund, a acheté la totalité de la production sur le marché de Londres ! Désormais, l'étain avec des livraisons immédiates est plus cher qu'au marché à terme. Souvenez-vous de l'article du Professeur Fekete qui notait la même chose pour le marché de l'or (voir par ailleurs). Mais pourquoi tout cet étain ? Il faut chercher du côté de la Chine. Elle a besoin d'étancher sa soif d'étain, puisqu'elle est la première consommatrice au monde...A moins que cela soit pour fabriquer des munitions...


Le metal
envoyé par imineo. - Plus de vie étudiante en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Fin des vols programmé...

La Japan Airlines n'en finit plus d'annoncer des nouvelles menaçant directement son futur. Comme nous en informe cette dépêche de l'agence de presse Reuters, la compagnie aérienne japonaise doit 8,8 milliards de dollars à ses fournisseurs. Tout le monde travaille à trouver une solution pour restructurer cette dette mais cela parait peu facile. Aussi, la situation est telle que sans l'aide du gouvernement, la JAL devrait arrêter ses opérations fin novembre 2009. Vous imaginez la situation...En tout cas, mieux vaut éviter de prendre un billet dans cette compagnie pour le moment.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Toujours au plus mal...

La reprise ne touche décidément pas tous les organismes financiers de la même façon. Pendant que les "too big to fall" jouent au casino de Wall Street avec l'argent du contribuable et que les petites banques régionales sont sabrées par la FDIC semaine après semaine, il y a celles qui se trouvent au milieu. Comme la GMAC par exemple. Ainsi, comme nous l'enseigne cet article de CNN Money, la société de crédits de la multinationale General Motors est toujours au plus mal, au point de nécessiter une troisième injection d'urgence en dollars. Entre 2,8 et 5,6 milliards de dollars. On voit en effet les signes de la reprise des... sauvetages bancaires !
Lire La Suite... RésuméBlogger

Sanctions iraniennes...

Toujours des bruits de bottes venant des USA à l'encontre de l'Iran. Comme le souligne cette dépêche publié par l'agence de presse Xinhua et reprise dans le Quotidien du Peuple, si un pays désormais vend de l'essence à l'Iran, il sera puni par l'Oncle Sam. "Une commission de la Chambre des représentants américaine a approuvé mercredi une loi qui jette les bases de l'intensification des sanctions contre l'Iran pour son programme nucléaire controversé... les entreprises étrangères engageant des transactions dans le secteur de l'essence avec l'Iran s'exposent à de rigoureuses sanctions américaines. Bien que riche en ressources pétrolières, l'Iran importe depuis longtemps de l'essence, selon la presse. Environ 40% de la consommation d'essence dans le pays dépendent des importations. La Grande-Bretagne, la France, la Suisse et l'Inde figurent parmi les exportateurs de produits pétroliers raffinés vers la République islamique". Il est temps de ressortir les chameaux...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Déliquescence vaticane...

La crise rend les hommes fous. Y compris les hommes d'église comme nous le rappelle le site Spirit Daily. Voici un papier qui confirme la totale déliquescence de Rome et du Vatican à un point difficilement imaginable : "un prêtre a été poignardé dans le New Jersey, un autre l'a été à Chicago, un troisième a été tué par des musulmans aux Philippines, un quatrième a été enlevé par des Hindous, un cinquième a sauté d'un pont aux USA, un sixième s'est suicidé, un septième a été emprisonné pour avoir tué une nonne ! A Ottawa, un évêque va être jugé pour avoir eu des attouchements avec des petits garçons tandis qu'à Albany dans l'état de New York, 23 prêtres sur 124 ont été virés pour les mêmes raisons, dont un couple de prêtres qui vivait ensemble (...) Il n'y a plus de spiritualité : ces nouveaux prêtres ont été formés pour être des intellectuels au lieu d'être des guerriers de la prière, des guérisseurs et des évangélistes. Lorsqu'on parle de surnaturel, la plus grande opposition vient souvent du prêtre local, dont la vocation est pourtant fondée sur des miracles". Comme quoi le Vatican n'aurait pas du effacer les Anges du calendrier, car cette fois ce sont les Anges qui vont effacer le Vatican et Wall Street de la carte... Et cela après la mort de Benoît XVI si l'on croit l'apocalypse de Saint-Jean...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Comme à Fatima...

Alors que le monde financier s'écroule devant nos yeux, certains cherchent la rédemption en cela aidés par la Vierge Marie qui "apparaît" de plus en plus régulièrement. La dernière apparition en date a eu lieu à Knock Shrine en Irlande comme nous le révèle cet article publié dans le Irish Times. L'affaire était annoncée par un voyant de Dublin à l'avance (comme à Fatima) et 5.000 personnes se sont rassemblées au même endroit où une apparition avait déjà eu lieu au XIXème siècle (voir l'article sur Wikipedia). ""It's an optical illusion, pure and simple", one sceptic, who did not wish to be named, said. Anybody looking at the bright sun long enough would begin to imagine things. But other pilgrims were adamant that something supernatural, possibly life changing, had occurred. John Tunney, from Islandeady, Castlebar, said: "I'm 53 years old and I never seen the sun go like that before. I witnessed the sun go all different colours, yellow, red and green. Then it completely darkened and began shimmering. Sometimes the sun emitted a clean, bright light, then it would darken again." Mr Tunney's wife, Nina, said: "The sun was spinning in the sky. I experienced a feeling of total happiness. It is a feeling I would love to experience again. It was amazing. I felt marvellous.". Comme à chaque fois, il y a les croyants et les sceptiques. En tout cas, selon le voyant, la Vierge lui avait demandé d'annoncer qu'elle "parlerait" pendant le week-end. De toute évidence, c'est chose faite même si le le journaliste du Irish Times qui était sur place, se garde bien de dire ce qu'il avait vu... De façon à ne pas s'attirer les foudres du rédacteur en chef du fait de la sensibilité du sujet...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Forbes fait les millionnaires et défait les salariés...

La crise touche de façon brutale la presse. Ainsi le fameux magazine Forbes, celui qui consacre les millionnaires et les puissants de la planète, va licencier 100 personnes de son magazine économique comme nous en fait part le site Business Insider. Pour eux, peu de chance de se retrouver au palmarès du prochain numéro. L'histoire ne nous dit pas si ils oseront titrer "Reprise" lors de la prochaine publication...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Information et contre information...

Comme nous l'avions vu il y a quelques semaines, la Russie avait décidé d'armer l'Iran de missiles sol-air S300 (voir par ailleurs). Tout paraissait entériné et pourtant... Comme nous en informe cette dépêche de l'agence de presse Novosti, Poutine a encore changé d'avis mercredi soir. Pour le moment, il ne livrera pas les systèmes anti-aériens S-300 aux Iraniens...Que se passe-t-il en coulisses pour qu'un jour ce soit oui et le lendemain non ? A priori, une guerre des chefs au plus haut sommet de l'Etat russe entre Poutine et Medvedev...

Lire La Suite... RésuméBlogger

C'est déjà Noël...

Les banquiers n'en finissent plus de faire des frasques au point de se retrouver quotidiennement ou presque à la une des médias. Cette fois, c'est en Suisse que cela se passe comme nous l'apprend cette dépêche publiée par le site Romandie : "Un membre du conseil d'administration et de la direction générale du Crédit Suisse a vendu en bourse 500.000 titres en quatre transactions ces deux derniers jours. Le montant total des opérations atteint près de 27,8 millions de francs suisse. Selon le rapport annuel du Crédit Suisse, une seule personne est susceptible d'avoir exécuté une telle transaction. Il s'agit de Paul Calello, directeur de la banque d'affaires qui détenait fin 2008 411.856 titres, a précisé l'agence financière AWP. ... Au second trimestre déjà, cinq hauts cadres avaient vendu des actions pour 20,6 millions de francs suisse. En cédant une partie de ses titres, le responsable de la banque a profité de l'embellie qu'a connue l'action Crédit Suisse ces derniers mois. Depuis un plus bas au printemps à moins de 22 francs suisse, la valeur du titre a plus que doublé". Cela commence à faire beaucoup de banquiers qui vendent soudainement leurs titres au cours de ces trois derniers mois. Quand les rats quittent le navire...


Laurent Nicolet "Le bonnet Crédit Suisse"
envoyé par liselotte_schaudi. - Gag, sketch et parodie humouristique en video.
Lire La Suite... RésuméBlogger

dimanche 25 octobre 2009

Assèchement monétaire...

Quoi de mieux qu'un graphique de la masse monétaire en circulation pour voir la tendance de la "croissance". Plus il y a d'argent qui circule, plus il y a de dettes qui se créent, plus il y a d'activité économique, plus il y a de croissance. Scénario idéal dans un monde idéal. Le problème : c'est que la Fed de Ben Bernanke se refuse désormais à publier le masse M3 depuis 2006. Pourquoi ? Certainement pour ne pas montrer que les USA sont proches de la banqueroute et pour ne pas affoler le reste du monde. Aussi, l'excellent John Williams a reconstitué ces statistiques sur son site Shadow Stats... à savoir la masse monétaire américaine M3 (l'ensemble des avoirs du pays). Il confirme au passage les informations d'Ambrose Evans-Pritchard voyant une fonte quasi totale de cet indice. Toutefois, "ce n'est pas M3 qui a rétréci, c'est la croissance de M3 qui a ralenti"... Ainsi, "Money supply growth" (croissance de la monnaie) montre une croissance très forte de 2006 à 2008 (jusqu'à 18% d'augmentation) puis un profond ralentissement (plus que de 2%) en ce moment." ...Bref ce site, plein de jolis graphiques va très certainement exciter tous les statisticiens...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Le grand échiquier de Zbigniew...

Connaissez-vous Zbigniew Brzezinski ? Voici un des hommes les plus influents des Etats-Unis mais aussi un va-t-en guerre notoire. Conseiller des présidents Carter, Reagan, Bush et aujourd'hui Obama, sa réflexion est prépondérante dans la marche du monde. Autant la connaître. Pour se faire, voici un cours de géopolitique (sous-titré en français) mené par Michael Ruppert et axé sur le livre de Z big (son surnom pour les intimes) : "Le Grand Echiquier". Absolument génial, il permet de comprendre les enjeux relatifs au pétrole, au gaz, à l'Irak, à l'Iran, à l'Afghanistan,... Pour tout savoir sur le pourquoi de cette politique étrangère américaine, il suffit de suivre ce mini cours. D'autant qu'il prône ouvertement le déclenchement préventif des guerres. On comprend mieux ce qui attend les Iraniens. Tout est écrit à l'avance. Les USA ont besoin d'un nouveau Pearl Harbor pour prendre le contrôle de cette zone a t-il commenté il y a plus de 12 ans ! Décidément Michael Ruppert mes les pieds dans le plat. Il a d'ailleurs tiré un film de ses conférences. Son titre : "Collapse" (Effondrement). Tout un programme que vous pouvez visionner ci-dessous en VO...


Ruppert lit Brzezinski : The Grand Chessboard
envoyé par Gumpos. - L'info internationale vidéo.

Brzezinski prévoit la provocation d'une guerre
envoyé par samandari. - Les derniers test hi-tech en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Risque maximum...

Certains nous parlent de reprise alors qu'une majorité de spécialistes continuent de prévoir une "apocalypse financière". C'est le cas de Karl Denninger qui publie sur son site MarketTicker une véritable alerte rouge. Il analyse et recoupe les dernières informations économiques pour nous mettre en garde contre l'imminence d'une fonte systémique. En d'autres termes, les liquidités commencent sérieusement à manquer dans le circuit et il n'est pas impossible d'assister à un arrêt des flux financiers :

  • La trésorerie de JP Morgan s'est détériorée de plus de 50% par rapport à l'année dernière selon un insider qui a publié un article sur Scribid, et cette fonte continue en ce moment même.
  • Les banques ne vendent pas les maisons saisies aux plus offrants avec un crédit à la clé, mais à celui qui paye en cash. Les banques baissent même les prix pour que tout soit payé en liquide. Elles cherchent de l'argent liquide à tout prix. "This implies that these financing contingencies are regarded as not only potentially no good but factually no good, as if the banks know for a fact that the credit pipeline will (not might), within weeks or months (in the time required to close), disappear. There is no other rational explanation for this behavior". Ce comportement n'est rationnel que si la banque recherche des liquidités.
  • La Citibank préfère forcer les gens à payer 30% de taux d'intérêt sur les débits des cartes bancaires de manière à ce que, révoltés, ils payent tout en liquide et ferment leur compte... Ceux ne pouvant faire autrement finiront par accepter... "This too implies foreknowledge of a near-complete impending freeze in the credit markets". Cela tend à prouver que nous nous dirigeons vers un gel complet du marché du crédit.
  • Il n'y a pas que la Citibank à agir de la sorte. D'autres banques font la même chose.
  • Selon l'une des sources de Karl Denninger, la Fed est au courant et certains membres du Congrès se seraient emparés du dossier.
Allô... ? Il y a quelqu'un ? Comme cela ne suffit pas, Karl Denninger nous met en garde contre l'imminence d'une mauvaise surprise, compte-tenu du désespoir des banques à trouver du liquide en ce moment. D'autant que Madame Sheila Blair s'est sentie obligée d'adresser un message vidéo aux Américains pour les rassurer sur la "solidité" du système, tant la FDIC croule sous les appels de gens inquiets après la dernière "fournée" de fermetures bancaires (voir par ailleurs). A part cela, vous pouvez toujours aller faire brûler un cierge...

Lire La Suite... RésuméBlogger