lundi 28 septembre 2009

James Bond au bord du gouffre...

Même le héros britannique James Bond est touché par la crise. Ainsi, le site internet spécialisé www.ramascreen.com reprenant une information du site Deadline Hollywood nous informe de la situation financière catastrophique des studios de la Metro Goldwin Mayer (MGM). Le journaliste Nikki Finke a interrogé plusieurs de ses sources qui ont confirmé le call-meeting au cours duquel la direction de la MGM a demandé : un report des intérêts sur sa dette de 3,5 milliards de dollars jusqu'en février 2010, un apport de 20 millions de dollars immédiat et 150 millions de dollars supplémentaires d'ici la fin de l'année pour financer d'autres films... Dans le même ordre d'idée, il nous importe de signaler aussi cette information publiée sur le site www.directorship.com dans laquelle on apprend que le patron de MGM Casino a été mis à la porte du jour au lendemain. Or, les casinos MGM représentent la "pompe à fric" des studios de cinéma. Et désormais, les Shadocks ne pompent plus. En clair, il y a le feu aussi bien à la MGM de Hollywood qu'à la MGM de Las Vegas. Du coup, le papier de Nikki Finke est en plein dans le mille : "So the bondhholders said to MGM, in essence, that they were going to let the studio go bankrupt and collect their money since they'd be first in line to get paid. But Cooper explained that this would be the worst possible outcome for the creditors and the company. Because if MGM were forced into bankruptcy, then it would lose James Bond and the studio doesn't think it can stay alive without 007". Alors comme ça, il n'y a plus de crise ? En réalité, elle ne fait que commencer et James Bond pourrait bien en être l'une des principales victimes ! Accrochez-vous, ça va secouer grave...


Quantum of Solace - 007 - Bande-annonce 1 VF
envoyé par baryla. - Court métrage, documentaire et bande annonce.
Lire La Suite... RésuméBlogger

En sursis...

Même les plus grosses sociétés mondiales ne sont pas à l'abri d'une prochaine faillite. Ainsi, selon cet article de Business Insider, les 10 multinationales suivantes sont en grand danger en raison de leur endettement et de ce qu'elles doivent rembourser...

  • Hertz
  • Textron
  • Sprint Nextel
  • Macy's
  • Mylan
  • Goodyear
  • CBS
  • AMD
  • Las Vegas Sands
  • Interpublic Group

Lire La Suite... RésuméBlogger

Les petits secrets de la CIA...

Or ou dollar telle est la question. Pour les USA, c'est tout vu : c'est le dollar comme en témoigne ce rapport déclassifié de la CIA qui montre que les Américains avaient déjà tout organisé, dans les années 60, pour maintenir le prix de l'or au raz des pâquerettes ! En fait , les points clés de ce rapport sont repris dans cet article de Zerohedge :

"Nous perdrons notre influence sur le monde si le dollar est faible, si l'or quitte les USA en grande quantités, si nous sommes obligés de faire pression sur des pays pour qu'ils gardent leurs dollars... Donc pour ça, il faut :

  • Decrease vulnerability to confidence crises.
  • Increase world monetary reserves (liquidity).
  • Improve tools for adjusting payments surpluses and deficits.
  • To isolate official from private gold markets by obtaining a pledge from central banks that they will neither buy nor sell gold except to each other.
  • To bring South Africa to sell its current production of gold in the private market, and thus keep the private price down.
Vous avez compris...? Tout est pour l'Amérique ; les autres peuvent crever ! Et si on achetait tous des pièces d'or pour voir ?

Lire La Suite... RésuméBlogger

L'Iran est dans le viseur....

Souvenez-vous ! On a appris que l'Iran avait décidé de ne plus accepter le dollar en paiement de son pétrole (voir par ailleurs), un peu comme l'avait fait l'Irak en janvier 2001 en remplaçant le dollar par l'euro. Il y a fort à parier que la situation allait connaître une accélération par la voix des USA qui assimile cette décision à un crime de lèse-majesté. Celle-ci ne s'est pas fait attendre. A l'occasion du sommet international du G20 à Pittsburgh, Obama entouré de ses alliés Brown et Sarkozy est parti dans une diatribe contre l'Iran. De plus, ils ont fait semblant de découvrir que le pays disposait d'un second centre d'enrichissement d'uranium alors que "les Occidentaux avaient connaissance de ce site depuis longtemps" comme nous le confirme cet article du Point. Vous avez dit bizarre ? En fait, Obama joue un scénario établi à l'avance du genre "cachez ce centre que je ne saurais voir". Aussitôt, Israël est montré au créneau comme le raconte cet article de FoxNews : "Netanyahu spoke with House Speaker Nancy Pelosi and a number of unidentified U.S. senators and told them that now is the time to act on Iran". On a l'impression qu'on y va tout droit. Où ? A la guerre ! Il y un mois, Israël avait aussi demandé la permission d'acheter des F-35 stealth (voir par ailleurs) parce que les Iraniens ont des S-300. En fait, d'après les Israéliens, l'Iran fabrique de l'uranium enrichi. Un peu comme Saddam Hussein fabriquait des armes de destruction massive. L'avantage est qu'on sait à quoi s'en tenir. Une petite guerre contre l'Iran pour la punir de plus accepter le dollar. L'Amérique est au bord de la faillite, elle se sent en danger de mort et maintenant elle est prête à tout. N'oubliez pas : les armes de destruction massive étaient en réalité cachées dans Wall Street, pas chez Saddam.


«Si d'ici à décembre il n'y a pas de progrès, des sanctions"
envoyé par publicsenat. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Quand British Airways imite Ryanair...

Quand les compagnies régulières commencent à imiter les compagnies low-coast, on peut largement en déduire que la situation est plus grave qu'on ne le croit. Ainsi, ce papier du Guardian nous informe que la célèbre British Airways commence à copier sa concurrente Ryanair. La compagnie régulière anglaise va vous faire payer une surtaxe à la réservation. Par exemple : si vous voulez impérativement un hublot, un couloir ou être sûr de voyager ensemble, ce sera désormais 10 euros pour un vol court, 20 euros pour un vol moyen courrier et 60 euros pour un vol sur les longs courriers ! Des solutions de bout de ficelle pour tenter de prendre l'argent là où il est : dans nos poches... Il n'y a pas à dire : les concurrents de la British Airways vont se frotter les mains. Et dire qu'ils nous annoncent cela sous couvert de "liberté donnée aux voyageurs". Pitoyable...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Combien coûte un ministre africain...?

En voilà une bonne question qu'il faut poser au patron de Mabey and Johnson. Comme nous l'apprend ce papier du Guardian, la société anglaise qui fabrique des ponts en acier remportait ses marchés en versant non plus des pots-de-vin mais des jarres-de-vin. Ainsi, "The firm, owned by one of Britain's richest families, paid bribes totalling £1m to foreign politicians and officials... The Mabey family built up a fortune of more than £200m by selling steel bridges internationally. The company also broke UN sanctions by illegally paying £363,000 to Saddam Hussein's government from 2001 – 2002". Par exemple :

  • Ghana : Ato Qarshie (ministre des transports) a reçu 55.000 livres sterling ; Saddique Bonniface (ministre des travaux) a reçu 25.500 livres sterling ; Amadu Seidu (ministre des routes) a reçu 10.000 livres sterling. Edward Lord-Attivor (responsable transports) a reçu 10.000 livres sterling ; Dr George Sepah-Yankey (ministre de la santé) a reçu 15.000 livres sterling.
  • Madagascar : Zina Andrianarivelo-Razafy (représentant à l'ONU) a reçu 5.000 livres sterling ; le Lieutenant-Colonel Jean Tsaranasy (ministre des travaux) a reçu 33.000 livres sterling.
  • Jamaïque : Joseph Uriah Hibbert (ministre des travaux) a reçu 100.000 livres sterling.
  • Angola : Antonio Gois (directeur des ponts) a reçu 1.200.000 livres sterling ; Joao Fucungo (directeur des ponts) a reçu 13.000 livres sterling.
  • Mozambique : Carlos Fragoso (patron des routes et ponts) a reçu 286.000 livres sterling.
Comme c'est beau d'entendre après cela les chantres du capitalisme et du néo-libéralisme nous jouait la sérénade "de la concurrence libre et non faussée". La prochaine enquête vise le marchand d'armes anglais BAE, un concurrent d'EADS notamment au Moyen-Orient, mais nul doute que cette liste de corrompus ne paraîtra pas dans le presse.

Lire La Suite... RésuméBlogger

L'argent dirige la politique...

Malgré les rodomontades de nos hommes politiques sur leur volonté d'encadrer le capitalisme et la finance, il faut bien admettre que ce n'est que vaste foutaise. Regardez bien cet extrait du prochain film de Michael Moore : Capitalism, a love story (voir par ailleurs). C'est Donald Regan, patron de la banque Merrill Lynch et secrétaire du Trésor qui transmet ses instructions au vieux président Ronald Reagan...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Taillage dans le vif...

La reprise ne doit pas encore se faire sentir en Angleterre. Ainsi, l'une des trois usines Jaguar va être fermée selon cet article de Channel 4 news. Cette fermeture est le résultat de l'effondrement des ventes et devrait intervenir d'ici janvier 2010. Tata, le constructeur indien qui a acheté Jaguar, se mord déjà les doigts de cette acquisition puisque la marque n'a jamais gagné un centime.

Lire La Suite... RésuméBlogger

Trahison...

On nous parle presque quotidiennement de la dette de la France, de son déficit et des intérêts versés pour le financer. Mais de quand date cet état de fait et pourquoi l'a t-on mis en place ? 1973 ! C'est l'année précise durant laquelle Georges Pompidou, ex-dirigeant de la Banque Rothschild, a plombé la France en obligeant l'Etat à emprunter auprès des banques privées plutôt qu'auprès de la Banque de France.

Il n'est pas besoin d'être un grand économiste pour s'apercevoir que cette loi a fait considérablement augmenter la dette dans la mesure où l'argent prêté produisait désormais des intérêts pour le plus grand profit des groupes bancaires. C'est d'ailleurs ce que confirme cet économiste dans la vidéo ci-dessous qui dénonce l'aberration d'une telle loi votée dans le seul intérêt des banquiers.

Ainsi, de plus en plus de contribuables s'aperçoivent de cette supercherie et laissent éclater leur colère : "L'interdiction faite à l'Etat d'emprunter directement à sa banque centrale, date de 1973. C'est un décret signé par Pompidou et Giscard. Le traité de Maastricht n'a fait que prolonger ce choix qui s'était étendu à l'Europe entre-temps. Ce choix politique, étonnant, faisait suite à la sortie du système de Bretton Woods par les Etats-Unis et l'instauration des taux de changes flottant entre monnaies (ce qui permettait donc de spéculer sur celles-ci). Depuis lors, l'Etat français, au lieu d'emprunter sans intérêt doit émettre des obligations sur les marchés financiers à 4,5% de taux d'intérêt, mais le calcul exact semble plutôt compliqué.
Le plus savoureux, c'est qu'au service de la dette de l'Etat, il est écrit que ceux qui souscrivent à ces obligations sont dispensés d'impôt pour ces sommes prêtées ! Entre 1980 et 2006, la France a payé 1.200 milliards d'euro d'intérêt, une somme identique à l'accroissement de la dette dans cette période. Donc, toute la rhétorique de la dette n'est qu'un leurre culpabilisant. Sans cette loi signée par Pompidou et Giscard en 1973, et prolongée par la suite par Maastricht, il n'y aurait tout simplement pas de dette".

A ce propos, voici le site internet de Giscard, au cas où vous souhaiteriez obtenir des éclaircissements...


DICTATURE des BANKSTERS Maastricht Art 104 Lisbonne Art 123
envoyé par samsamsong. - L'actualité du moment en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Dollar en sursis...

Les Russes font souffler le chaud et le froid sur les marchés financiers. Après avoir milité pour le remplacement du dollar comme monnaies de réserve, ils sont revenus sur cette décision. Ils ont certainement dû obtenir quelque chose comme nous l'explique ce papier de Lanka Business : "The Kremlin denied that Russia was seeking to replace the dollar with a new supranational currency... "We are talking about the development of the system of reserve currencies and not about the replacement of the US dollar with other reserve currencies" President Dmitry Medvedev's top economic adviser Arkady Dvorkovich said. "I think this talk (of replacing the dollar) is irrational," he said, speaking ahead of the Group of 20 summit in Pittsburgh next week. "From our point of view, there should be several reserve currencies, including the dollar, the euro and several other currencies," Dvorkovich told a news conference. His remarks came after calls by Russia to dump the dollar as the international currency of reference and diversify the global currency system". En clair, on fait d'abord une pause pour voir où la crise nous conduit. Puis, on assiste à la chute de Wall Street et enfin on dépèce le dollar.
Lire La Suite... RésuméBlogger

No futur pour des banquiers de Dexia...

Même si on nous rabâche que nous sommes en sortie de crise, force est de constater qu'il n'en est rien y compris chez les banquiers. Ainsi, la banque Dexia, nationalisée d'urgence après avoir tout perdu dans le crise des subprimes va licencier plus de 600 personnes supplémentaires comme nous l'annonce cet article du Point. Bye bye à 14 personnes en France, 445 en Belgique et 143 au Luxembourg !

Lire La Suite... RésuméBlogger

La prochaine emportera tout...

Encore une prévision alarmiste de Docteur Doom. Le célèbre "ours financier" suisse Mark Faber, a émis une nouvelle prévision dans des émissions télévisées sur CNBC et sur Bloomberg. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne se montre guère optimiste en annonçant simultanément la fin du capitalisme et la fin de l'Occident.
En traduisant ses propos, on a l'interview suivante :
  • Question : que faut-il faire aujourd'hui ?
  • MF : Je veux faire les observations suivantes : (...) si vous avez un problème du à une croissance excessive du crédit, d'un niveau excessif de l'endettement dans le système, vous ne pouvez pas résoudre ce problème en empilant encore plus de dettes, c'est-à-dire en monétisant la dette ou en créant de nouveaux déficits budgétaires. Vous retardez le problème. Le problème que j'ai avec cette reprise [économique] ... si on monétise, le cours des actions peut encore monter jusqu'à des sommets, comme au Zimbabwe ou dans la République de Weimar, mais on ne fait que retarder le problème, jusqu'à ce que la crise ultime survienne. Et cela arrivera un jour.
  • Question : (...) que sera la prochaine crise, et quand devrons nous nous préoccuper des niveaux extrêmes [d'endettement des USA] ?
  • MF : C'est la difficulté. Nous avons une dette supérieure à 375% du PIB.... nous pouvons aller à 400%, 500%... si on monétise. Les profits des entreprises ne peuvent croitre indéfiniment plus rapidement que le PIB, pas plus qu'on ne peut avoir indéfiniment une croissance du crédit plus rapide que celle du PIB nominal. L'heure de vérité arrivera un jour. Je ne sais pas si c'est demain ou dans 3, 5 ou 10 ans, mais la prochaine crise abattra le système capitaliste dans son ensemble.
  • Question : vous en êtes sûr ?
  • MF : Oui, [elle abattra] Bloomberg, moi-même et tout le monde....

Au moins désormais vous savez. Bonne nuit les petits et oubliez tout avec de la poudre d'or...
















Marc Faber US Govt may fail in 5 to 10 years, Sept 22, 2009
envoyé par MarcFaber. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Mission réussie...

Dormez bon peuple. Pendant votre somnolence, on détruit "votre" économie. C'est en tous cas ce que nous rapporte cet article publié par iTulip et rédigé en mars 2006 par Erik Janszen . Dans celui-ci, il nous explique que la mission de détruire le monde a été réussie ! C'est une incroyable interview qui laisse apparaître le fait que tout le monde savait déjà en 2006 que le système financier américain était une vaste supercherie. Pour la précision, le site internet www.itulip.com est très suivi par les traders et les spécialistes... Petit exemple : "We use this catch phrase at iTulip : “Who could have known?” to refer to any obvious outcome of excess and fraud over the past 11 years that we've been in operation. Anyone reading our site—and plenty of others—since 1998 could see the current crisis coming down hard on us, but not if they only read mainstream papers or watched cable or network TV". En d'autres termes, pour savoir réellement ce qui se passe, évitez de faire confiance aux principaux médias qui ont plus tendance à vous endormir qu'à vous informer. Vous voilà prévenus...
Lire La Suite... RésuméBlogger

On parle encore de Lehman Brothers...

Il y a un peu plus d'un an, la banque américaine Lehman Brothers s'écroulait entraînant dans son sillage l'économie mondiale. Dans une vidéo publiée par Le Monde, les victimes de cette banque et de sa mauvaise gestion n'ont absolument rien récupéré au point d'organiser une manifestation et de crier leur mécontentement. Pourtant, ils existent des gens satisfaits : les avocats de la défunte banque qui vont toucher plus de 100 millions de dollars en honoraires. Le malheur des uns fait bien le bonheur des autres...


Krachs : Une histoire des crises boursières (2009) 1/5
envoyé par v0x_p0puli. - L'info internationale vidéo.

Krachs : Une histoire des crises boursières (2009) 2/5
envoyé par v0x_p0puli. - L'info internationale vidéo.

Krachs : Une histoire des crises boursières (2009) 3/5
envoyé par v0x_p0puli. - L'info internationale vidéo.

Krachs : Une histoire des crises boursières (2009) 4/5
envoyé par v0x_p0puli. - L'info video en direct.

Krachs : Une histoire des crises boursières (2009) 5/5
envoyé par v0x_p0puli. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Viva Espana...

Les Espagnols vont déguster prochainement. Emma Ross-Thomas rapporte dans un article sur Bloomberg que l'Espagne cherche 11 milliards d'euros d'argent frais. Rien que cela. Comment trouver cette somme ? Une petite idée : les impôts. Amis espagnols, préparez-vous à une hausse de prix sur disons, les castagnettes de flamenco, le tissu rouge des corridas, les moules qui se trouvent dans les paellas, les queues de taureau (de corrida), les haciendas blanches, ou bien-sûr les éventails des fières castillanes. En fait sur tous les produits puisque "la TVA va passer de 16 à 18%, et les revenus des gens seront taxés à 19% sur les 6000 premiers euros et 21% ensuite, et l'abattement de 400 euros passe à l'as". Olé ! Elle note aussi que la dette du pays va "passer de 40% à 62,5%". Viva Espana. A qui le tour ?
Lire La Suite... RésuméBlogger

Et si on achetait tous une pièce d'or...

Encore un article incroyable sur l'or. Jeff Clark s'est demandé ce qui se passerait si tout le monde désirait acheter une once d'or soit 31 grammes ? Dans le Casey's Gold and Resource Report du 25 septembre, il écrit dans un long papier que : "Nous sommes 6,7 milliards de gens sur terre... et que selon CPM group, il y 4,8 milliards d'onces d'or en circulation dans le monde, comprenant les bijoux, l'électronique, les dents,... Donc, si toute la population voulait transformer son or en une pièce d'or, il n'y a clairement pas assez d'or pour tout le monde...". En clair, il faut acheter de l'or avant l'explosion finale de son prix. Cette année, seuls 0,018% de la population, soit 1 personne sur 55, pourra acheter une pièce mais combien seront-ils l'année prochaine ? Sa conclusion : achetez de l'or tant qu'il est encore temps car après l'explosion du dollar, ce sera impossible ! C'est aussi simple et violent que ça.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Recherche 500 milliards d'euros...

Tout vient à point à qui sait attendre. Une fois n'est pas coutume, c'est l'hebdomadaire l'Expansion qui publie un article titré : "500 milliards à trouver pour éviter la faillite". Au moins c'est clair. Ce n'est pas un quelconque déclinologue ou un économiste pessimiste qui parle mais un journaliste de L'Expansion. Pour une fois, il n'y va pas avec le dos de la cuillère : "Le 18 juin dernier, la France lançait un appel historique... aux marchés financiers. En l'espace d'une journée seulement, la République s'est endettée pour un montant record de 10,16 milliards d'euros. 20 millions par minute à ajouter au compteur de la dette publique : environ 1 500 milliards d'euros au total, soit 77 % de la richesse produite cette année par le pays. "Cette ardoise, on la doit à la double maladie qui frappe la droite et la gauche depuis trente ans : l'addiction à la dépense publique et l'allergie à l'impôt", diagnostique Pierre-Mathieu Duhamel, ancien directeur du budget. En bonne logique, débourser sans cesse plus d'argent et renoncer concomitamment à des recettes provoque... la faillite. Si rien n'est fait, l'ardoise pourrait monter à 100 % de la richesse en 2017 et à... 200 % en 2040. Le seul remboursement des intérêts absorbe déjà 43 milliards d'euros par an. Une paille par rapport aux traites futures : les intérêts pourraient atteindre 150 milliards d'euros par an dans une vingtaine d'années, selon la Cour des comptes".


La France en Faillite - 1
envoyé par CyberPeople. - L'actualité du moment en vidéo.

La France en Faillite - 2
envoyé par CyberPeople. - L'actualité du moment en vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

A force de faire semblant...

Quand on veut donner au semblant l'illusion du réel. C'est bien ce qui se passe depuis le début de la crise. Au démarrage, on a fait semblant comme par exemple payer les gens pour qu'ils achètent une voiture (la prime à la casse). Mais le réel nous rattrape toujours. Une fois l'enveloppe épuisée, la production automobile s'effondre comme un château de sable, que ce soit aux USA, en Angleterre ou en Allemagne. C'est ce que montre cette analyse de Graham Ruddick publié dans le Telegraph de Londres qui indique que la production des véhicules a plongé de 31% en Angleterre. Payer les gens pour changer de voiture d'un côté et accroître les aides aux constructeurs pour qu'ils ne licencient pas de l'autre côté, revient tout simplement à financer toute la voiture en y réfléchissant bien. Vous comprenez pourquoi toutes les statistiques sont faussées.
Lire La Suite... RésuméBlogger

De moins en moins d'argent en circulation...

Il paraît que c'est la reprise, mais celle-ci a bien du mal à se manifester de façon concrète. Ainsi, les gens continuent à se désendetter ce qui permet à Ambrose Evans-Pritchard dans un article dépressif publié par le Telegraph de Londres de nous mettre en garde. Il rapporte que la masse monétaire M3 des pays européens donne toujours de graves signaux et qu'il faut par conséquent en tenir compte, d'autant plus qu'"une armée de chômeurs va arriver en fin de droits, et ne touchera que 100 euros par semaine en Espagne, et 15 euro semaine en Estonie". Ce qui il faut bien l'avouer ne permettra certainement pas de faire repartir le crédit. Il rappelle aussi que Ben Bernanke, le patron de la FED a prédit déjà en avril 2008 : "a return to growth in the second half of this year". Pour faire simple, le véritable indicateur est que le M3 : "has been falling at a 5% rate ; M2 fell by 12% in August ; the Commercial Paper market has shrunk from $1.6 trillion to $1.2 trillion since late May ; the Monetary Multiplier at the St Louis Fed is below zero (0.925). In Europe, M3 money has been contracting at a 1% rate since April". Il y a de moins en moins d'argent en circulation tout simplement. Et que font les Etats pendant ce temps ? Ils monétisent la dette des banquiers sur le dos des contribuables. Quand le peuple se réveillera, la révolution ne sera pas loin.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Quatre de chute...

Elles tombent comme à Gravelotte. Quoi ? Les banques américaines ! La dernière en date : la Georgian Bank d'Atlanta, en Georgie, fermée par la FDIC. La situation doit être grave pour cette banque puisque la FDIC hésite maintenant à fermer les banques, vu qu'elle n'a plus un rond ! Surréaliste, non ? Mais ce n'est pas tout : trois caisses d'épargne ont aussi explosé : la Keys Federal Credit Union de Key West en Floride, la Comunidades Federal Credit Union de Los Angeles et la Kaiser Lakeside Credit Union d'Oakland !
Lire La Suite... RésuméBlogger

Mauvaises nouvelles from Canada...

Encore un de nos "voisins" culturels qui voient la "sortie de crise". Au point que les mauvaises nouvelles affluent. Ainsi, le site internet Lapresseaffaires nous informe dans ce papier que les banques canadiennes ont elles aussi noté une augmentation des mauvaises créances sur les cartes de crédit. "Le taux de radiation pour créances douteuses sur cartes de crédit a atteint un niveau record de 4,8% au Canada, selon l'agence de notation Moody's". Alors si Moody's le dit... Et comme les mauvaises nouvelles vont par paire...c'est Bombardier qui va supprimer 200 emplois sur ses sites selon cet article publié sur le site LesAffaires. Calixte de Christ...!


Canada. 'Culture en péril', le court-métrage
envoyé par Nouvelobs. - L'info internationale vidéo.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Mandrake est à la BCE...

Parfois, au détour d'un blog, on tombe sur un article passionnant. Ainsi, le site www.esprit-enoch.com publie un papier expliquant comment la Banque Centrale Européenne a créé 2.000 milliards d'euros d'argent Monopoly en dix ans. "Pour parler clair, cette injection correspond à un doublement de la masse monétaire : la Banque Centrale Européenne a créé autant d'euros en dix ans qu'il en existait à sa naissance en 1999. Est-ce bien ? Est-ce mal ? Quoi qu'il en soit, cette information est trop importante pour être reléguée au rang de "détail technique". Il est donc essentiel d'identifier qui bénéficie et qui pâtit de cette création monétaire. L'Essai sur la nature du commerce en général de l'économiste Richard Cantillon fournit quelques clés de compréhension. Nous vivons dans une ère nouvelle : celle du papier-monnaie. Pendant presque toute l'histoire de l'humanité, de l'époque des Pharaons à la Première Guerre Mondiale, la monnaie était un métal rare : or ou argent. Ces métaux s'étaient imposés spontanément comme les plus aptes à faire fonction de monnaie d'échange, sous tous les cieux et à toutes les époques". Il ne faut pas oublier que la France a supprimé les pièces or et argent en août 1914 pour payer la guerre avec la planche à billets, obligeant ainsi les Français à n'utiliser plus que les billets de banque... La vie est un éternel recommencement...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Futur Armageddon...?

Encore un "optimiste" ou un réaliste ! Selon Julian Robertson, l'emblématique patron de Tiger, qui vient de donner une interview sur CNBC : "It's almost Armageddon if the Japanese and Chinese don't buy our debt. I don't know where we could get the money. I think we've let ourselves get in a terrible situation and I think we ought to try and get out of it. If the Chinese and Japanese stop buying our bonds, we could easily see [inflation] go to 15 to 20 percent. It's not a question of the economy. It's a question of who will lend us the money if they don't. Imagine us getting ourselves in a situation where we're totally dependent on those two countries. It's crazy". Il annonce pas moins qu'un Armageddon pour les USA si la Chine et le Japon n'achètent plus de bons du trésor américains. Eh oui qui voudra payer pour que les Américains vivent à crédit ? Adieu la souveraineté : les USA sont les otages du Japon et de la Chine ! En bref : le système est mort... une fois de plus !












Lire La Suite... RésuméBlogger

Frère Guide dans tous ses états...

Grand moment de diplomatie à la tribune des Nations-Unies. Le "Frère Guide" Mouammar Kadhafi a conservé le crachoir si longtemps que son traducteur est tombé dans les pommes pendant son intervention comme nous l'apprend cet article du New York Post ! Il faut dire que près de deux heures de traduction, c'est de la folie. Ca prouve au moins qu'il raconte n'importe quoi ! Pourtant, dormir à même le sol devrait être revigorant...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Pas si fier et pas si différent...

Cela fait près d'un an mais on trouve toujours des victimes de Bernie. Et pas n'importe quelles victimes. La dernière en date : la caisse de retraite du Sénat comme nous en informe cet article du Point. Allo Mesdames et Messieurs ? On va être obligé de renflouer les sénateurs, ces gens qui ne servent à rien dans le système politique français. L'hebdomadaire nous révèle que la caisse de retraite du Sénat a perdu la somme de 300.000 euros chez Madoff ! Juste une question : pourquoi ne pas placer cet argent dans une banque française ? A force de vouloir gagner encore plus d'argent, les sénateurs sont comme les gogos et sont tombés dans le panneau...


Gérard Larcher - Le Sénat est fier de sa différence
envoyé par Acteurspublics. - L'info video en direct.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Vaccin suivi à la trace...

George Orwell nous avait pourtant mis en garde. C'est "1984" à Boston. Comme nous le rapporte cet article du Boston Globe, la municipalité va enregistrer sur ordinateur tous les vaccinés. On leur donnera un bracelet muni d'une puce RFID de façon à pouvoir les tracer et avoir par conséquent, une liste visuelle et géographique des non-vaccinés. Bienvenue dans un Etat militaire !

Lire La Suite... RésuméBlogger

Coupe sombre dans le budget militaire...

Comme on le sait, l'Angleterre n'a plus un rond et doit donc faire des choix draconiens. Après avoir coupé les dépenses dans l'éducation et la culture, c'est désormais au tour de la défense. Ainsi, Gordon Brown va réduire le nombre de ses sous-marins nucléaires pour cause de crise comme nous en informe cet article du Financial Times ! "Britain is committed to building four new submarines before 2024 to replace the Vanguard class of boats that are to be phased out of service. The cost of replacing the submarines is estimated at £20bn... The move is likely to cost jobs in the construction of the new boats and their maintenance".

Lire La Suite... RésuméBlogger

Avalanche de dettes...

Il y a de moins en moins d'argent disponible dans les circuits financiers. Les entreprises doivent donc composer. Comment faire ? Le Telegraph de Londres nous rapporte dans cet incroyable papier que 250 entreprises anglaises cotées en bourse vont vendre leur dette pour la somme de 1.350 milliards de livres sterling ! Au secours, Madoff est revenu ! Même les Pages Jaunes, propriété de la société Yell, veut monétiser pour 500 millions de livres sterling !!!


Pub Pages Jaunes
envoyé par Philippe-Roman. - Regardez plus de vidéos comiques.
Lire La Suite... RésuméBlogger

On achève bien les banquiers...

Les Suisses ont la dent dure et la rancune tenace. L'agence de presse Reuters nous apprend que l'Union des Banques Suisses va licencier 200 "vampires" supplémentaires aux USA, histoire de se venger de la chute du secret bancaire. Et ce n'est pas fini...!

Lire La Suite... RésuméBlogger

En route vers la banqueroute...

Rien ne va plus pour la JAL. Haruka Nishimatsu, le patron de la Japan Airlines a demandé à l'Etat de sauver sa compagnie qui est techniquement en faillite avec une dette de 15 milliards de dollars comme nous le révèle cet article du New York Times. Le quotidien ajoute que la compagnie ne peut rester vivante en l'état et sans l'Etat !

Lire La Suite... RésuméBlogger

La Fed manipule le cours de l'or...et le reconnaît...

Les choses sont maintenant claires quant aux magouilles révélées sur la cotation de l'or. Suite au dispositif régulant la transparence du marché de l'or émis par le FMI, le site GATA s'est posé bien des questions quant aux irrégularités constatées et a interrogé directement la FED. Comme nous le confirme cette lettre datée du 17 septembre et signée Kevin M. Warsh, la FED reconnaît avoir des arrangements non rendus publics avec les banques pour ne pas affoler ni les gens, ni les cours de l'or. "In connection with your appeal, I have confirmed that the information withheld under Exemption 4 consists of confidential commercial or financial information relating to the operations of the Federal Reserve Banks that was obtained within the meaning of Exemption 4. This includes information relating to swap arrangements with foreign banks on behalf of the Federal Reserve System and is not the type of information that is customarily disclosed to the public. This information was properly withheld from you". Tout est dit !!! Le peuple ne doit pas savoir que le système est mort depuis longtemps. Il faut donc maintenir l'or en-dessous des 1.000 dollars l'once.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Témoignage...

Trouvé pour vous ce témoignage qui en dit long sur le vécu financier de ce monsieur : "Je me suis réfugié en Bretagne il y a 11 ans en quittant Paris. Ca m'a laissé le temps de vendre mes portefeuilles titres et d'acheter de l'or et de l'argent avant la hausse, soit déjà 300% de bénefices". Et dire que son cours est manipulé artificiellement !!!
Lire La Suite... RésuméBlogger

Royal Mail is magic...

Rien n'est désormais trop "beau" pour les Anglais afin de se financer d'une façon ou d'une autre. On peut leur faire confiance quant à leur imagination. Leur dernière trouvaille : la poste anglaise va demander aux entreprises de payer 3.150 livres sterling par an pour que leur courrier soit livré le lendemain comme nous le rapporte cet article du Daily Mail ! Bon ! Pourquoi pas ? On n'aura qu'à écrire les lettres deux jours avant...

Lire La Suite... RésuméBlogger

A suivre : la masse monétaire américaine...

Comme vous le savez désormais, le chiffre de la masse monétaire M3 américaine est devenu "confidentiel défense" depuis 2006. On sait pourquoi : envolée... Néanmoins, à force de recherches sur internet, on y a trouvé un excellent site relatif aux "statistiques de l'ombre" : http://www.shadowstats.com, tenu à jour par un spécialiste John Williams. Voici donc le graphique de la masse monétaire en circulation aux USA mis à jour. De moins en moins d'argent en circulation est toujours synonyme à de plus en plus de problèmes...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Meilleurtaux.com licencie...

La "reprise" économique est là mais elle ne touche pas encore le secteur de l'immobilier. Ainsi, ce papier du site internet www.generation-nt.com nous informe que le célèbre site internet meillertaux.com, une filiale d'une filiale d'une filiale de Natixis va être obligé de réduire ses effectifs puisque les banques ont cessé de prêter... "Meilleurtaux.com, qui propose des solutions de crédit immobilier en ligne... a perdu 14 millions d'euros en 2008 et devrait perdre 20 millions d'euros cette année... 80 collaborateurs sur les près de 450 que compte l'entreprise s'en iront. Meilleurtaux.com espère un retour à la normale dès le début de l'année prochaine". Nous aussi. Avec un taux 0%...


Qui est meilleurtaux.com ? (Alsace)
envoyé par Alsace20. - L'info video en direct.
Lire La Suite... RésuméBlogger

jeudi 24 septembre 2009

Réunion d'urgence...

Décidément, rien ne va plus à Londres comme en témoigne ce papier d'Edmund Conaway dans le Telegraph de Londres. Ce dernier explique que la Banque Centrale anglaise a convoqué une réunion de toute urgence en raison du plongeon de la livre sterling... Une réunion de crise pour empêcher la fonte financière de l'Angleterre : "a sign that it fears market participants are starting to lose faith in its efforts to pump cash into the economy". Rappelons que la Banque d'Angleterre a été obligée d'injecter 175 milliards de livres sterling d'argent monopoly, dont 50 milliards au mois d'août en raison de la diminution de sa masse monétaire (voir par ailleurs).

Lire La Suite... RésuméBlogger

La "gifle" de Barack Obama à Gordon Brown...

"Je suis venu, j'ai vu et j'ai pris un coup de pied au cul", tel est le résumé du revers diplomatique infligé à Gordon Brown par Barack Obama. Ce dernier n'a pas accepté le sommet bi-latéral que lui proposait le premier ministre britannique en marge du sommet du G20 comme nous l'enseigne cet article du Guardian. Obama l'a envoyé paître suite notamment à l'affaire du terroriste de Kadhafi. Il faut dire qu'il y a de quoi. Pourtant Gordon Brown a tout fait pour montrer qu'il a les faveurs des USA, qu'il continue de rester le "chien-chien à sa mémère". Mais ce coup ci, les Américains n'ont pas digéré l'affront de Lockerbie (voir par ailleurs). On dirait que Londres se retrouve bien seul aujourd'hui...

Lire La Suite... RésuméBlogger

Déclaration de guerre...

L'Union Européenne est en émoi après la publication de cet éditorial fracassant d'Ambrose Evans-Pritchard dans le Telegraph de Londres. Il n'écrit pas moins que la guerre économique est déclarée entre les Allemands et les Anglais qui n'en demandaient pas tant. On a déjà vu dès le mois de décembre 2008 que le chiffon économique brûlait entre Angela Merkel (souvent représenté par le ministre des finances Peer Steinbrück) et Gordon Brown, mais désormais cela a pris une nouvelle dimension (voir par ailleurs). Ainsi, le journaliste britannique rapporte les propos de Steinbrück publié dans Stern, selon lesquels : "les Allemands feront tout pour mettre à genoux une partie de l'économie anglaise"... Et dire qu'on nous parle de reprise. Mais le meilleur est pour maintenant : "il y a clairement des forces sombres en action à Londres qui veulent défendre ses avantages compétitifs bec et ongles et que le gouvernement anglais fait de son mieux pour saboter les efforts de régulation financière au G20 de Pittsburgh. Nous changerons ces règles sur les marchés financiers. L'industrie financière anglaise a progressé de 15%, celle de l'Allemagne de seulement 6%. Alors qui paye la note ??". Et là, Ambrose prend la défense de la City, alors que lui-même avait annoncé que les autres pays feraient tout pour dépecer cette zone de non-droit financier qu'est Londres. Pourquoi est-il surpris que les Allemands commencent à trouver cette situation intenable qui ne favorise que les Anglais ?
Lire La Suite... RésuméBlogger

La déclaration du jour...

Elle est l'oeuvre de Lord Turner, le patron du comité anglais qui supervise les banques. Il s'en est pris violemment aux banquiers car ces derniers refusent tout changement de leur industrie. Il a aussi rajouté que : "les banquiers sont socialement inutiles" comme le note cet article du Daily Mail. Il en a même remis une couche à propos des "actifs toxiques" (les CDO, les CDS, les Alt-A,...) auxquels personne ne comprend rien, en demandant aux banquiers de vraiment travailler plutôt que d'inventer des produits nocifs à l'humanité... On dirait qu'il y a comme du lézardage au sein de la belle unanimité des banksters. D'ailleurs, selon le journaliste, 60% des banquiers présents à la soirée auraient bien voulu le tuer...
Lire La Suite... RésuméBlogger

Aller plus haut...

Alors que les banques anglaises empruntent au taux de 0,5%, elles ne veulent pas répercuter la différence aux emprunteurs qui continuent toujours de payer un maximum. C'est le journaliste Sean Poulter dans un article publié par le Daily Mail qui sort le lance-flammes à leur encontre. Aux USA, c'est encore pire comme on a déjà pu le voir avec des taux à 6% pour les prêts à long terme et à 30% pour les prêts à court terme alors que le taux sur les bons du trésor est 0,5%... Les banques rasent les clients sans états d'âme. Il faut bien récupérer tout ce qu'elles ont perdu.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Or contre dollar...

Ce n'est plus une bataille, c'est la guerre ! Une guerre totale entre les investisseurs ! Comme nous le rappelle ce papier de Bloomberg, la nervosité est de mise sur le marché de l'or. "Clients are getting nervous about the stock market and see the potential for a correction there... That's leading people to precious metals, and gold particularly, in a quality flight". Rien à dire : l'or est mieux qu'un simple refuge de montagne, c'est un vrai palace !!! Et ce spécialiste rajoute que la hausse va continuer. Cependant, la bataille menée contre l'or par les partisans du sauvetage du dollar (!!!) est rude, témoin cette baisse violente jeudi où l'or est passé de 1.015 dollars à 996 dollars l'once en moins d'une heure. On l'a déjà vu : ils feront tout pour couler l'or... Mais ils n'y arriveront pas !
Lire La Suite... RésuméBlogger

Encore un scandale au pays de la Reine...

Encore une information amusante flairant bon le scandale au pays de la Reine. La baronne Scotland a été condamnée à une amende de 5.000 livres sterling pour avoir employé une immigrée illégalement chez elle comme le raconte cet article du Times de Londres. Si la Ministre de la Justice se permet de le faire, pourquoi les autres Anglais devraient s'en priver ? Un cas d'école en matière d'avantage indu.

Lire La Suite... RésuméBlogger

Lourd fardeau...

Tout le monde est en train de porter sa dette comme un fardeau à l'image de Sisyphe et son mythe. La ville de New York va vendre pour presque 2 milliards de dollars de bons municipaux. L'Etat de Californie va également émettre ses propres bons du trésor. Il y a péril en la demeure. Tout le monde est endetté : les villes, les régions, les états, les PME, les PMI, les multinationales... Et Bloomberg enfonce le clou en rapportant que les entreprises européennes ont battu un record en vendant pour 1,23 trillions de dollars de bons du trésor, que ce soit : "Italian automaker Fiat SpA for 1,25 milliard d'euros (à 7,75%), Dutch phone provider Royal KPN for 850 millions d'euros, BMW, etc.". Le monde entier traine sa dette et elle risque d'exploser à tout moment.
Lire La Suite... RésuméBlogger

Chômage au programme...

La Belgique vit aussi sa "reprise". Elle ressemble à s'y méprendre à celle de France. Ainsi, la RTBF reprenant une dépêche de l'agence de presse Belga rapporte que Brussels Airlines a l'intention d'introduire des mesures de chômage économique en raison d'une baisse de 20% de son trafic. Toutes les compagnies vont être affectées les unes après les autres... Et toujours en Belgique, c'est AGC Glass qui à l'intention de s'alléger de 200 emplois comme nous le révèle cet article de la Libre Belgique. Bientôt il n'y aura plus personne ni dans les avions, ni dans les usines. Mais on vous dit que c'est la sortie de crise.

Lire La Suite... RésuméBlogger

Economies bataves...

Voici un aperçu des mesures qui risquent de toucher prochainement tous les pays de l'Union Européenne. Le premier pays à s'être jeté dans le modèle "rigoriste" est sans surprise la Hollande comme nous en informe cet article du journal Le Monde. Les Bataves ont décidé de réduire de 20% toutes les dépenses publiques ce qui va faire une économie de 40 milliards d'euros, de repousser l'âge de la retraite à 67 ans et de limiter les regroupements familiaux. Ils ont même crée une taxe "spéciale femmes musulmanes" de 1.000 euros pour celles qui porteraient le foulard islamique. Voilà une idée fondamentalement originale mais si on taxait auparavant les bonus des banquiers ?
Lire La Suite... RésuméBlogger

Transfert de dettes...

Décidément il est toujours plus facile de jouer au Monopoly quand on joue avec l'argent de la banque. C'est certainement ce que a du se dire Obama. Il a trouvé le bon plan pour financer la FDIC qui garantit les dépôts des gens auprès des banques. On retourne la situation : ce sont les banques qui désormais vont sauver le gouvernement comme nous l'annonce cet article du New York Times. Les Vampires étendent leur toile : "Tired of the government bailing out banks? Get ready for this: officials may soon ask banks to bail out the government". Super ! Les banques vont ainsi pouvoir titriser cet emprunt et le revendre en super emprunt toxique noté AAA. C'est génial comme trouvaille, vous ne trouvez pas ????
Lire La Suite... RésuméBlogger

La Chine et l'or du FMI...

On ne sait pas pourquoi Dominique Strauss-Kahn traine des pieds pour vendre les 403 tonnes d'or (voir par ailleurs). D'autant que les Chinois trépignent d'impatience pour les acheter et les ajouter aux 1.004 tonnes déjà en stock comme nous l'annonce cet article de l'agence de presse Reuters... On dirait que cela s'agite sévèrement sur le marché de l'or alors que les Américains n'arrivent pas à faire baisser l'once en-dessous des 1.000 dollars...
Lire La Suite... RésuméBlogger